Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 23:29

Mme Angela Merkel qui est fille de pasteur a envoyé le 15 avril un télégramme au Saint-Siège pour l' anniversaire de SS Benoît XVI :

" J' aime me souvenir des rencontres et des discussions personnelles que nous avons eues ces dernières années et que j' ai toujours ressenties comme enrichissantes.

Vos suggestions pour mon travail sont aussi un encouragement personnel dont je vous suis très reconnaissante.

Vous façonnez depuis des décennies l' Eglise catholique et la société. Cela vous vaut une grande reconnaissance et un grand respect.

La clarté du témoignage chrétien est au centre de votre vie. "

Visite d' Angela Merkel en août 2006. Photo Regierung online / Kühler

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 22:57

  Né en 1575 Francis ( François ) Page appartenait à une famille aristocratique du Middlesex, mais il vit le jour à Anvers en pays flamand. Il fut élevé dans la religion protestante et étudia le droit à Londres. Il tomba amoureux de la fille - catholique - d' un avocat londonien. Elle accepta de l' épouser s' il se convertissait au catholicisme. Il étudia donc la religion catholique avec le révérend père Gerard, jésuite. Celui-ci fut emprisonné à cause des persécutions ant-catholiques et le néophyte zélé continua de lui rendre visite en prison, ce qui causa son arrestation pendant quelques temps.

Une fois libéré, il renonça à ses projets de mariage et résolut d' entrer dans la Compagnie de Jésus. Il poursuivit ses études théologiques au Collège Anglais de Douai en France et fut ordonné en 1600.

Il revint en Angleterre en attendant d' entrer au noviciat jésuite en Flandre et exerça son ministère en cachette pendant deux ans.

Il demeurait chez la veuve Anne Line, future sainte et martyre, qui accueillait chez elle des Jésuites dont le Père Gerard, libéré de prison.

Il fut dénoncé par une femme devenue anglicane et emprisonné à Newgate pour avoir célébré la messe " romaine. "

Il fut reçu dans la Compagnie de Jésus en prison. Il fut écartelé le 20 avril 1602 après avoir proclamé publiquement qu' il était  " fils de l' Eglise et fils de saint Ignace. " 

Le Pape Pie XI l' a béatifié en 1929.

 

 

Repost 0
20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 19:30

  Jacob Pankiewicz naquit à Nowotaniec ( Lobentanz ) près de Nagorzanach dans le diocèse de Przemysl en Galicie Orientale ( partie autrichienne de la Pologne ) le 9 juillet 1882.

Il fit ses études au lycée de Lwow ( Lemberg ) et en 1900 fut accueilli par les Frères Mineurs ( Franciscains ) de la branche réformée des Bernardins.

Il émit sa profession solennelle en 1904 prenant le nom de Frère Anastase et après des études de philosophie et de théologie à Cracovie et à Lwow fut ordonné prêtre en 1906.

Il fut maître des études dans diverses communautés et chapelain des Soeurs Bernardines à Cracovie en 1913. Pendant la guerre il devint aumônier militaire des Polonais de l' armée autrichienne et écrivit un traité patriotique.

De 1918 à 1930 il fut gardien ( c-à-d supérieur ) du couvent Saint-Bernard à Cracovie dont il restaura l' église. Il dirigeait des récollections, assurait la formation de différents séminaires ( dont celui de Czestochowa ) et s' occupait de paroisses.

En 1930 il fut appelé par Mgr Vincent Tymieniecki à Lodz où il construisit un église et fonda une école. Il fut chapelain des Soeurs Antoniennes du Christ-Roi. Il développa le lycée catholique Saint-Bernard et établit un séminaire bernardin qui fit fleurir de nombreuses vocations.

Pendant l' occupation allemande, l' église Sainte-Elisabeth fut transformée en garage et l' école fermée. Il était en correspondance avec des opposants au régime nazi et continua son ministère en cachette.

Il fut arrêté le 10 octobre 1941 par la Gestapo et interné à Dachau. Il mourut le 20 avril 1942 dans le convoi des invalides que l' on menait aux fours crématoires d' Hartheim ( Autriche ).

Il a été béatifié par Jean-Paul II le 13 juin 1999 à Varsovie. 

Repost 0
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 17:51

Fondée en 1856, l' Oeuvre d' Orient a été reconnue par le bienheureux Pape Pie IX. Les Eglises d' Orient unies à Rome sont une mosaïque comptant plus de 26 millions de fidèles.

L' Oeuvre aide de nombreuses institutions dans plus de vingt pays et finance plus de 600 projets par an, surtout au Liban, en Irak, en Terre Sainte, en Syrie, en Egypte, mais aussi en Ethiopie, dans l' Union Indienne et en Ukraine...

Elle a bénéficié des dons de 100 000 donateurs autour de trois missions :

Instruire : Plus de 400 établissements scolaires bénéficient de l' aide de l' Oeuvre, spécialement dans des régions touchées par la guerre...

Soigner : L' Oeuvre aide des hôpitaux, des dispensaires, des maisons de retraite, des léproseries, etc... 

Evangéliser : L' Oeuvre d' Orient offre des bourses d' études aux futurs prêtres et religieuses.

Elle est présidée par l' Amiral Bernard Louzeau et sa structure opérationnelle est dirigée par Mgr Philippe Brizard. ( sept salariés...)

 

Oeuvre d' Orient

20 rue du Regard

75006 Paris

tél : 01 45 48 54 46

 

Lien  :  www.oeuvre-orient.fr

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
16 avril 2007 1 16 /04 /avril /2007 20:03

Saint Benoit Joseph Labre canonisé en 1881 nous apprend la simplicité d' esprit : proche des Trappistes, après des essais à la chartreuse, il s' en va ensuite sur les chemins, de la Pologne à l' Espagne, va en pélerinage sur le tombeau de saint Pierre. Il a vécu en simple mendiant, témoignant de la charité inépuisable du Seigneur.

Donnez-nous la force à l' image de ce saint ne demandant que votre amour, de compter d' abord sur vous, sans être assurés de nos propres forces.

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 13:27

Dans l' ancien rite, nous fêtons le dimanche de Quasimodo ( in albis ).

Quasi modo geniti infantis, rationalibe, sine dolo lac concupiscite ut in eo crescatis in salutem si gustastis quoniam dulcis Dominus.

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 03:42

Je promets que l' âme qui honorera cette image ne sera pas perdue.

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 03:17

 Le Comte Roland est étendu sous un pin

Vers l' Espagne il a tourné son visage.

De bien des choses le souvenir lui revient,

De tant de terres que le Baron a conquises,

De la douce France, des hommes de son lignage,

De Charlemagne, son seigneur qui l' a nourri.

Il ne peut s' empêcher de pleurer et de soupirer.

Mais il ne veut pas s' oublier lui-même.

Il bat sa coulpe et demande pardon à Dieu :

" Père véritable qui jamais ne mentis,

Toi qui ressuscitas saint Lazare

Et qui sauvas saint Daniel des lions,

Sauve mon âme de tous les périls

Pour les péchés qu' en ma vie j'ai commis ! "

Il a offert à Dieu son gant droit,

Saint Gabriel de sa main l' a pris.

Sur son bras il tenait sa tête inclinée,

Les mains jointes il est allé à sa fin.

Dieu envoya son ange Chérubin

Et saint Michel du Péril,

Et avec eux vint saint Gabriel,

Ils emportent l' âme du Comte en Paradis.

 

 

 

Beneath a pine his resting place

To the land of Spain hath he turned his face.

On his memory rose fill many a thought;

Of the lands he won, the fields he fought,

of his gentle France, of his kin and line;

Of his nursing father,

Charlemaine, begnin.

He may not the tear and sob control,

Nor yet forgets his parting soul.

To God' s compassion he makes his cry :

" O Father true, who canst not lie,

Who didst Lazarus raise unto life agen,

And Daniel shield in lions' den;

Shield my soul from peril, due

For the sins I sinned my lifetime through "

He did his right-hand glove uplift.

Saint Gabriel, taking, did receive the gift.

Roland did drop his head upon his breast,

And with hands clasped, went to rest.

God from on high sent down to him

One of his angels Cherubim

Saint Michael of Peril,

Saint Gabriel, all three in company,

For that soul of price,

Then bore it up, to Paradise.

 

Lin Quens Rolland se jut desuz un pin,

Envers Espaigne en ad turnet sun vis.

De plusurs choses a remembrer li prist :

De tantes terres cum li Bers cunquist,

De doulce France, des humes de sun lign,

De Carlemagne, sun seignor,quil nurrit.

Ne poet muer n' en plurt e ne suspirt.

Mais lui meisme ne volt mettre en oubli,

Cleimet sa coulpe, si priet Deu mercit :

" Veire Patere, qui onques ne mentis,

Seint Lazaron de mort resurrexis,

E Daniel des leons guarasis,

Guaris de mei l' anme de tuz perilz

Pour les pecchez que en ma vie fis ! "

Sun destre guant a Deu en pur offrit,

Seint Gabriel de sa main l' ad pris.

Desur sun braz teneit le chef enclin;

Juntes ses mains est alet a sa fin.

Deus tramist sun angle Cherubin,

E seint Michel del Peril;

Ensembl' od els seint Gabriel i vint.

L' anme del Cunte portent en Pareis.

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
14 avril 2007 6 14 /04 /avril /2007 03:09

Roland frappe sur une roche bise,

Il en abat plus que je ne saurais dire,

L'  épée grince, mais ne s' ébrèche ni se brise,

Vers  le ciel elle a rebondi.

Quand le comte voit qu' il ne la brisa pas,

Il la plaint bien tendrement en se parlant à lui-même :

Ah Durandal, comme tu es bonne et sainte !

Dans ton pommeau d' or sont de nombreuses reliques,

Une dent de saint Pierre, du sang de saint Basile,

Des cheveux de monseigneur saint Denis,

Du vêtement de sainte Marie;

Il n' est pas juste que des païens te possèdent,

C' est de chrétiens que tu dois être honorée.

Que de vastes terres avec toi j'aurais conquises,

Que tient Charles qui a la barbe fleurie !

L' empereur est puissant et riche.

Ne sois pas jamais l' épée d' un couard !

Que Dieu ne permette à la France telle honte !

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 23:24

  Jean-Bernard Rousseau naquit le 22 mars 1797 à Annay-la-Côte dans le département de l' Yonne. Il était fils d' un tailleur de pierre et fut baptisé le même jour en cachette dans la maison de ses grands-parents, car en cette période révolutionnaire l' église était fermée.

Il passa son enfance et sa jeunesse à Tharoiseau toujours en Bourgogne. Sa vocation fut découverte par le curé du lieu, l' abbé Petitier. Mais lorsque celui-ci mourut en 1811le jeune Jean-Bernard ne put poursuivre ses études. Il les reprit en 1818 lorsqu' une école paroissiale fut ouverte.

Il avait déjà 25 ans lorsque le nouveau curé le dirigea vers les Frères des Ecoles Chrétiennes, congrégation fondée en 1683 par saint Jean-Baptiste de La Salle ( 1651-1719 ), établis à Auxerre.

En 1822 il entra au noviciat de Paris et prit le nom de Frère Scubilion ( du nom d' un saint moine compagnon de saint Paterne, évêque d' Avranches ). Il fut transféré à Alençon en 1823 et en 1826 à Poitiers s' occupant de l' instruction des plus petits. Il émit ses voeux perpétuels en 1827 puis enseigna à Chinon.

En 1833 il lui fut proposé d' aller à l' Ile de La Réunion, appelée alors Ile Bourbon pour évangéliser et instruire les enfants des planteurs noirs de café et de canne à sucre.

Il fit un voyage de 85 jours en bateau et arriva à Saint-Denis le 15 juillet 1833. Il restera toute sa vie dans l' île jusqu' à sa mort en 1867 à Sainte-Marie.

 

                              Saint-Denis

L' île fut découverte par des marins portugais mais elle ne fut pas habitée. Elle le fut par la marine du Roi de France en 1649 et l' on fit venir des esclaves d' Afrique et de Madagascar pour créer des plantations et faire de l' île une escale de ravitaillement sur la Route des Indes disputée aux Anglais. Elle fit partie de la Compagnie des Indes et fut directement rattachée à la Couronne en 1767.

 

 

A la Révolution elle prit le nom de La Réunion qu' elle retrouva en 1848. Entretemps elle avait repris le nom d' Ile Bourbon et même d' Ile Napoléon à partir de 1806. En 1946 elle devint un département d' Outre-Mer de la République Française.

Pendant les 34 années de sa vie à l' Ile Bourbon, ou de La Réunion, le Frère Scubilion partagea son temps entre enseignement et apostolat.

                    Eglise à Sainte-Marie

Il fut dans différentes villes de l' Ile ouvrant des écoles et catéchisant les populations. Il composa un catéchisme en créole parlé par les Noirs de l' Ile.

Lorsque l' esclavage fut aboli en 1848, il allait dans les montagnes baptiser les descendants d' esclaves " marrons ".

Il mit aussi sur pied une société de secours mutuel pour les pauvres et porta assistance aux malades pendant l' épidémie de choléra de 1859.

Devenue évêché en 1850 l' île accueillit de nombreuses congrégations et connut la construction de nouvelles églises.

A sa mort le 13 avril 1867 une foule innombrable participa à ses funérailles.

Il fut béatifié par Jean-Paul II lors d' un voyage apostolique à La Réunion le 2 mai 1989.

Lien : tout sur La Réunion  http://www.mi-aime-a-ou.com

Repost 0