Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 13:28
Saint John Stone was an English martyr. He was a Friar of the Order of saint Augustine in Canterbury and Doctor of Sacred Theology. He was the only one from his convent - the Austin Friars - to refuse to sign the document which recognized the king as the supreme head of the Church of England.
He was executed for denying the royal supremacy, in December 1539.

" Behold I close my apostolate in my blood ! In my death, I shall find life, for die for a holy cause : the defence of the Church of God, infallible and immaculate. "

Le 15 novembre 1534, le parlement anglais émit une loi, l' acte de suprématie, qui reconnaissait le roi d' Angleterre Henri VIII comme le chef suprême de l' Eglise d' Angleterre, provoquant ainsi un schisme qui allait conduire beaucoup d' Anglais refusant de renier leur Foi catholique au martyre.
Il en fut ainsi, parmi les milliers d' autres qui sont restés anonymes, de Jean ( John en anglais ) Stone. Celui-ci était un religieux de l' Ordre de Saint-Augustin et demeurait au couvent des Austin Friars à Cantorbéry, dans le Sud Est de l' Angleterre.
Les ordres religieux allaient aussi être supprimés et leurs biens attribués à la couronne d' Angleterre ( et vendus pour le plus grand nombre ), à la suite du Supremacy Act. Des émissaires royaux parcoururent le diocèse de Cantorbéry, en 1538, afin de faire signer cet acte à chaque religieux et chaque moine et de fermer leur couvent. Dans son couvent, lorsqu' un émissaire - un ancien Dominicain Richard Ingworth* - se présenta, le 14 décembre 1538, Jean fut le seul à refuser de signer... 
Il fut aussitôt conduit en prison à la Tour de Londres. Il persistait dans son refus et  s' affermissait par la prière. Un jour, il entendit de Dieu une voix l' encourageant à demeurer ferme dans la Foi, même si cela devait le conduire au martyre. Le religieux trouva alors la paix de l' âme.
A son procès, en 1539, il fut accusé de haute trahison, ce qui signifiait la mort. A la fin du mois de décembre, le condamné fut conduit à faire le tour de la ville de Cantorbéry et des faubourgs, pour être montré à la foule. Peu après, il fut pendu et écartelé au lieu-dit Dane John, les restes d' un donjon de l' époque des Normands. Sa tête et ses restes corporels furent exposés pendant plusieurs jours à l' entrée de la ville, puis bouillis dans un chaudron, selon l' usage barbare de cette époque...

Le Frère Jean Stone fut béatifié par Léon XIII en 1886 et canonisé par Paul VI en 1970. Il est fêté au sein de l' Ordre le 25 octobre.

* Celui-ci deviendra évêque anglican.
Repost 0
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 22:52
Saint Simon Stock fut un Prieur anglais qui mourut à Bordeaux, alors possession de la couronne d' Angleterre, en 1265. Vénéré pour sa sainteté, son tombeau fut l' objet d' un pélerinage local.
A partir du XVème siècle, des écrits hagiographiques circulèrent sur ce saint, et en particulier sur sa vision de Notre Dame qui lui transmit un scapulaire. Extrêmement populaire à cette époque, en particulier à partir des Pays-Bas, son culte connut un véritable essor, ainsi que la diffusion de ce scapulaire à travers l' Ordre du Carmel.

Repost 0
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 21:27
   Saint Richard naquit en 1197 à Wych, aujourd' hui Droitwich, dans le comté de Worcester. Vers 1200, après avoir retardé ses études pour aider ses parents dans leur modeste propriété agricole, il entra enfin à Oxford, puis il étudia à Paris et ensuite à Bologne ( Droit canonique ).

En 1235, il retourna à Oxford, où il fut nommé recteur. Vers 1240, lors d'un voyage en France, il décida de poursuivre des études de théologie auprès des Dominicains d' Orléans afin de devenir prêtre.

Il retourna en Angleterre en 1242 et devint simple curé de paroisse dans le Kent. Peu de temps après, le nouvel évêque de Cantorbéry, Boniface de Savoie, le nomma chancelier du diocèse. En 1245, après une controverse qui opposa le Pape au Roi Henri III, il fut consacré évêque à Lyon. Il retourna dans son nouveau diocèse de Chichester pour récupérer les biens de l' Eglise séquestrés par le Roi.

Homme de paix, il parvint à dénouer le conflit. Il prêcha aussi la Croisade, après la désastreuse expédition de saint Louis.

Il mourut à Douvres, le 3 avril 1253, alors qu' il bénissait une nouvelle église.
Il fut canonisé par Urbain IV en 1262.
Repost 0
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 15:07
Born John Anne, John Amias took this alias to protect his family against English authorities when he became a priest.

He was raised in Wakefield in England. He married and became a cloth dealer. When his wife died, he distributed his proceeds to his children and went to Rheims in France ( Reims in French ) to be ordained a priest in 1581.

Returning to England, he ministered secretly and worked untill he was arrested by authorities in 1589. He was charged with the crime of priesthood...
He was hanged, quartered at York with blessed Robert Dalby. He went to his death " merrily "...
Elizabeth_I.jpg

Robert Dalby was a Protestant minister who converted to Catholicism at a time when it was very dangerous to do so. He studied in Douai in France to be ordained in 1588.
He returned to England as a missionary among faithfulls who remained secretly Catholic. He was hanged, drawn and quartered alongside with blessed John Amias on March 16th 1589.

Both were beatified by Pope Pius XI in 1929.

Illustration : Portrait of Queen Elizabeth ( 1533-1603 ), painted in 1588 after the battle against Spanish Armada.
Repost 0
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 00:11
 saint-John-Ogilvie.jpg   

Born in Scotland in 1580, John Ogilvie was raised as a Calvinist. In 1560, the Scottish Reformation had banned Catholicism.
He was educated by German Benedictines in Regensburg - or Ratisbon - ( Bavaria ), in Olmütz and Brünn ( Moravia ).


He was received into the Church at seventeen in Louvain ( now Belgium ). Becoming a Jesuit, he was ordained in 1610 in Paris. At his own request, he was sent in 1613 to Scotland, then a perillous destination for Catholics.


During nine months, mostly in Edinburgh and Glasgow, he reconcilied many with the Church. He was betrayed in Glasgow. During his long imprisonment he was tortured, but never named any Catholics. He was hanged at Glasgow on 16th March 1615.

He was beatified in 1929 by Pius XI, and canonized in 1976 by Paul VI.
Repost 0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 20:47
Born at Thirsk ( Yorkshire ) in England, he studied in Rheims ( France ), because it was too dangerous at this time to be trained as a future Catholic priest. He was ordained in 1587. 
He then returned in England to minister persecuted parishioners. He was arrested near Gloucester in 1593 for the crime of priesthood...

He spent a year in Gatehouse prison, in Westminster. He escaped on february 1594, but was soon recaptured. He was convicted for treason and condemned to death. He spent five years in Queen's Bench prison. He was an apostle for his companion of misery.

He was eventually hanged on 18 february 1601.

Pope Piux XI canonized him in 1929 with other English martyrs.
Repost 0
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 23:40
Saint Aelred ( Aelredus en latin ), ou Ethelred, naquit en 1109 ou 1110, au sein d' une famille de la noblesse anglo-saxonne à Hexham dans le Northumberland, en Angleterre.
Il fut page à la Cour du roi saint David Ier d' Ecosse* ( 1084-1124-1153 ), où il était le compagnon d' études et de jeux du prince Henry, fils du roi et futur comte de Northumberland, pour lequel il fut un modèle de patience et de charité.
Abbey-Church-at-Rievaulx.jpgVers l' âge de 25 ans, il entra au monastère cistercien de Rievaulx ( prononcer Rivau ), dans le Yorkshire, fondé quatre ans plus tôt et en pleine croissance, dirigé par un disciple de saint Bernard. Il devint maître des novices en 1141, et l' année suivante partit renforcer avec douze compagnons l' abbaye de Revesby dans le Lincolnshire. Il revint en 1146 à Rievaulx dont il devint l' Abbé. L' abbaye comprenait 300 moines !
Rievaulx était à la tête des abbayes cisterciennes d' Angleterre et d' Ecosse et saint Aelred dut faire de longs et incessants voyages pour visiter les abbayes de l' Ordre. Il eut une influence pacifiante sur les moeurs politiques de l' île et fut écouté par le roi Henri II d' Angleterre** (1133-1189 ), pour lequel il écrivit des ouvrages d' Histoire.

Il refusa constamment l' épiscopat, trop occupé à développer son Ordre. Il fut présent au Chapitre Général de son Ordre, en France ; il visita Cîteaux et Clairvaux.
Le 13 octobre 1163, il assista à la translation des reliques de saint Edouard le Confesseur, en l' abbaye de Westminster. En 1164, il partit en mission pour convertir les Pictes, l' un des peuples encore païen du Nord de l' Ecosse.L' un des chefs de clans se fit moine à l' exhortation du saint.
Malade de la goutte et souffrant de calculs rénaux, saint Aelred mourut le 12 janvier 1167 et fut inhumé à Rievaulx. Son culte fut grand au sein de l' Ordre. Il fut canonisé en 1191 par Célestin III.

vierge-tendresse-montmoril.jpg

Saint Aelred est l' auteur d' un célèbre traité d' amitié spirituelle. Il est aussi l' auteur du " Miroir de la Charité " et de traités particulièrement délicats sur la piété mariale, pour lesquels il est appelé le saint Bernard du Nord.

 " Bien qu' il soit agréable de penser que Marie ait été très GRACIEUSE et très BELLE aussi dans son corps, nous devons cependant appliquer ces mots à sa beauté intérieure que le PLUS  BEAU  DES ENFANTS  DES HOMMES ( psaumes 44-3 ) aima, désira et sancitfia au point non seulement d' habiter dans son âme, mais de se préparer aussi une habitation dans son sein.
Sans aucun doute, pendant qu' il était dans le sein du Père, il sentit le parfum de sa virginité et il fit attention à la BEAUTE  DE  SON  AME. " 
( Sermo in Annunciatione )

Illustrations : Vierge de Tendresse de Montmoril ;
Abbaye de Rievaulx, détruite en 1538 par Henri VIII.

* Fils de sainte Marguerite d' Ecosse ( 1046-1093 ), il introduisit le féodalisme franco-normand en Ecosse et disputa des terres à Etienne de Blois monté sur le trône d' Angleterre.
** Premier roi de la dynastie des Plantagenêts, dit Henri Court-Manteau, il naquit au Mans et devint roi d' Angleterre en 1154. Il épousa Aliénor d' Aquitaine en 1152. Sa mère Mathilde était la fille du roi Henri Ier d' Angleterre, mort en 1135. Etienne de Blois, comte de Boulogne s' était emparé du trône à la mort d' Henri Ier. Thomas Becket fut son chancelier. Il fut, entre autres, le père de Richard Coeur de Lion et de Jean Sans Terre.

Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 15:29
Saint Charles of Mount Argus was born John Andrew Houben on the 11th December 1821 in the village of Munstergeleen in the Netherlands.
He joined the Passionists in 1845 in Ere, Belgium, and received the name of Charles of St. Andrew. He was ordained in 1850. He was sent in England in 1852, then in Ireland in 1857, in Dublin where the Passionists had just founded a new monastery - or retreat - : the retreat of Mount Argus.
He was a very popular confessor. He was outstanding in the practice of poverty, humility, obedience, and to a greater degree, to the devotion of the passion of the Lord.
He died on the 5th January, 1893, at Mount Argus, and his cause of beatification was introduced in 1935. He was beatified in 1988, and canonized by HH Benedict XVI, on the3rd June, 2007.

charles-de-saint-andr--.jpg

Jean-André Houben, quatrième de onze enfants, naquit en Hollande, dans le village de Munstergeleen. Son père était meunier.
Il avait le désir d' être prêtre dès l' enfance ; mais il ne se décida qu' à l' âge de 22 ans, lorsqu' il entendit parler par un de ses compagnons de service militaire de la Congrégation des Passionistes, fondée par saint Paul de la Croix, au XVIIIème siècle.
Il fut accueilli par le bienheureux Dominique Barberi au noviciat d' Ere, en Belgique, et reçut le nom de Frère Charles de Saint-André. Il fut ordonné en décembre 1850 et envoyé en Angleterre en 1852.
Mais c' est en Irlande, à Dublin, qu' il allait passer le reste de sa vie. Les Passionistes venaient d' ouvrir leur nouvelle retraite de Mont Argus, et en 1857, il fit le tour du pays pour réunir des fonds, afin de financer le couvent.

saint-charles-de-saint-andr--.jpgLe Père Charles de Saint-André devint rapidement un confesseur renommé. Ce ne fut jamais un grand prédicateur ; mais il fut un véritable apôtre du sacrement de pénitence. Il était particulièrement apprécié comme directeur spirituel. Il avait constamment un crucifix à la main, et il méditait quotidiennement la passion du Christ. Il souffrait de migraines et de vertiges dus à une névralgie dentaire constante. Ce mal l' unissait aux souffrances du Christ.
Les foules se pressaient pour se confesser auprès de ce prêtre simple et charitable. A sa mort le 5 janvier 1893, la foule défila pendant cinq jours devant sa dépouille au couvent de Mont Argus. Il fut béatifié en 1988, et canonisé le 3 juin 2007, par SS Benoît XVI.

charles-de-mont-argus.jpg

Repost 0
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 19:59
Lien en français : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-10798106.html

Magaret, born circa 1046, was raised in Hungary. By her mother Agatha she was a great-niece of saint Stephen. Her father was the exiled Anglo-Saxon prince Edward of England.
When her uncle King Edward the Confessor died in 1066, she was in England. Her brother Edgar decided to make a claim to the English throne.

After the conquest of England by Normans in 1066, the widowed Queen Agatha and her children left Northumberland, and went to Scotland. There Margaret married King Malcolm III of Scotland. He was a cruel man, but she helped him to behave as a Christian.
Although he was illiterate, he would kiss the leaves of his wife's books.

margaret-of-scotland.jpg
She helped the Church of Scotland, rebuilt the monastery of Iona, founded Dunfermline Abbey as the new burial place for Scottish Kings and their dynasty. This new sanctuary sheltered relics of the True Cross. She encouraged pilgrimages at St. Andrew, patron of Scotland and anglicized the Scottish Court.
Above all she helped the poors and the orphans. 
She died on November 16, 1093.

She was canonized by Pope Innocent IV in 1251.
Repost 0
14 novembre 2007 3 14 /11 /novembre /2007 20:00

Sérapion naquit à Londres en 1179. Il était le fils d' un noble de la cour d' Henri II, le capitaine Roland Scott. Il participa avec son père à la IIIème Croisade en Terre Sainte. Sous le commandement de Richard Coeur de Lion, il participa à la prise de Saint-Jean d' Acre, le 13 juillet 1191. Ensuite Richard Coeur de Lion vainquit Saladin à Arsouf en septembre et marcha sur Jérusalem. Il ne put s' emparer de la ville, mais il négocia le retour du libre-accès des Chrétiens aux Lieux Saints, la ville restant sous administration arabe.

richard-coeur-de-lion.jpg

                    Richard Coeur de Lion

La Providence voulut, que de retour de Croisade, les navires de Richard Coeur de Lion s' arrêtèrent sur les côtes de Vénétie. Les Croisés poursuivirent leur trajet à terre ; mais il furent faits prisonniers par le duc d' Autriche, qui était l' ennemi des Anglo-Aquitains. Le roi Richard Coeur de Lion fut incarcéré. 
Le père de Sérapion fut libéré, mais Sérapion fut gardé en otage. Quant à Richard Coeur de Lion, il fut gardé prisonnier pendant deux ans et libéré en 1194, grâce à une rançon, donnée par sa mère Aliénor d' Aquitaine.


Remarquant la bonté du jeune chevalier Sérapion Scott, le duc Léopold d' Autriche le prit à son service. A la Cour d' Autriche, le jeune Sérapion se dédia à des oeuvres de charité. Il suivit le duc lorque celui-ci vint au secours du roi de Castille contre les Maures. Retardée par les Albigeois, l' expédition arriva le 19 juillet 1212, alors que les Musulmans avaient déjà été vaincus le 16. La bataille de las Navas de Tolosa avait définitivement ruiné le califat des Almohades. Les Croisés de la Reconquête espagnole s' étaient mis sous l' intercession de  ND de Rocamadour.

navas-tolosa.jpg

Sérapion décida de rester à la Cour du roi Alphonse VIII de Castille* et participa à plusieurs batailles. A la mort du roi en 1214, il retourna en Autriche, et participa à la Vème Croisade qui eut lieu en Palestine et en Egypte.

Cette vie aventureuse n' allait pas arriver encore à son terme, au contraire ! Il retourna en Autriche, et finalement accompagna la bienheureuse Béatrice de Souabe qui se rendait en Espagne pour épouser le futur roi de Castille, saint Ferdinand.

Il fit alors la connaissance de saint Pierre Nolasque qui avait fondé en 1218 l' Ordre des Mercédaires, pour sauver les Chrétiens captifs des Maures et retenus en esclavage. Leur quatrième voeu, en plus de ceux de pauvreté, de chasteté et d' obéissance, prévoyait même d' échanger leur vie avec les prisonniers, si les autres moyens venaient à échouer !

saint-pierre-nolasque.jpg

        saint Pierre Nolasque, tableau de Zurbaran

Enthousiaste, il décida d' entrer en 1222 dans ce nouvel Ordre. Il avait 43 ans et avait eu une vie bien remplie de chevalier, sur les champs de bataille des Croisades ! Il avait parcouru de nombreuses contrées, il était poussé par un souffle divin. Loin de lui une vie tranquille faite d' honneurs. A notre époque, cet ancien combattant se serait sans doute assagi pour relater ses souvenirs... 

Il fut d' abord chargé de l' instruction religieuse et de la réinsertion des anciens captifs retournés en Espagne. Il parcourut aussi le midi de la France et le reste de l' Espagne, en tant qu' élémosynaire, c'est-à-dire économe chargé de recueillir des fonds pour l' organisation de nouvelles " rédemptions ", c' est ainsi qu' étaient appelées les expéditions de libération. On le voit, il s' agissait d' une ONG avant l'heure...

Il partit avec saint Raymond Nonnat pour les Terres Barbaresques ( la côte algérienne actuelle ) en 1229, où ils libérèrent 150 esclaves. Il repartit presqu' immédiatement ensuite pour les Baléares fonder un nouveau couvent de l' Ordre de la Merci.

Sa deuxième rédemption, toujours avec saint Raymond Nonnat, en 1232 le ramena à Alger. Ils libérèrent 228 esclaves. Mais ceux-ci se mutinèrent sur le bateau du retour, car ils voulaient être renvoyés ailleurs. Une terrible tempête s' éleva. Pris de peur, les mutins demandèrent pardon...On le voit, la reconnaissance n' est pas toujours le fruit de la charité, lorsque l' égoïsme aveugle les consciences !

En 1239, saint Pierre Nolasque demanda à saint Sérapion de se rendre en Angleterre, son pays natal, pour défendre son oeuvre, mais son navire fut assailli par des corsaires, et saint Sérapion, molesté, fut abandonné sur une plage...

s--rapion.jpg

 Il réusit à regagner Londres où il demeura chez des parents, mais l' époque était troublée, car le pouvoir royal confisquait des biens d' Eglise...Il partit donc pour l' Irlande et l' Ecosse à la collecte de fonds. 

Il retourna au bout d' un an en Espagne, participer à une rédemption en Murcie, encore aux mains des Musulmans, où il libéra, avec saint Raymond Nonnat, 98 captifs.

Sa dernière expédition eut lieu à Alger, pour libérer 87 prisonniers. Mais une fois la rançon donnée, et les captifs délivrés, il décida de rester, car il avait en vue d' en libérer d' autres. Animé d' une ardeur juvénile, cet homme de 61 ans outrepassa les " droits commerciaux " que lui avaient accordés, moyennant finances, les autorités locales : Il s' était mis à convertir certains Maures...


Immédiatement condamné à mort, il fut attaché à une croix de Saint-André. Rendus furieux, les fanatiques lui rompirent les articulations, l' éventrèrent et le décapitèrent...

Il rendit l'âme le 14 novembre 1240. Tournant le dos aux honneurs militaires et à la gloire mondaine, il avait suivi le Christ pauvre et souffrant dans l' ultime sacrifice.

Dès lors il fut honoré comme un martyr glorieux par l' Ordre de la Merci. Le Pape Urbain VIII confirma son culte en 1625. 


* Alphonse VIII ( 1158-1214 ) était le père de Blanche de Castille ( 1188-1252 ), et donc le grand-père de saint Louis ( 8 novembre 1226-25 août 1270 ).

Lien sur la bienheureuse Béatrice de Souabe : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-13579578.html

Lien sur saint Raymond Nonnat : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-12103758.html
Repost 0