Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 23:05
bienheureux-jacques-berthieu.jpg  Jacques Berthieu naquit à Monlogis près de Polminhac dans le diocèse de Saint-Flour le 26 novembre 1838 et mourut in odium fidei à Ambiatibé ( Madagascar ) le 8 juin 1896.
Il fut ordonné en 1864 et assura divers ministères paroissiaux à Roanne. Il fut Jésuite à Pau en 1873 et en 1875 fut envoyé en mission à l' Ile de Sainte-Marie à Madagascar alors administrée par la France.
 Mais en 1880 les lois républicaines contre les Congrégations l' obligèrent à quitter sa mission. Il se rendit à Tananarive et Tamatave et dans la lointaine mission d' Ambohimandroso. En 1883 les guerres tribales des Hovas contre les troupes coloniales le forcèrent à nouveau à quitter son village et il se dirigea plus au nord jusqu' à se fixer enfin à la mission d' Andrainarivo en 1891 d' où il s' occupa de la christianisation de plus de dix villages et stations missionnaires.
En 1894 une nouvelle guerre tribale éclata, et il fut capturé en juin 1896 alors qu' il évacuait ses villageois chrétiens hors de la zone des troubles. Les chefs païens, irrités par son refus d' abjurer, l' assassinèrent et son corps fut jeté dans le fleuve.
Il fut béatifié par Paul VI en 1965.

hovas.jpg
Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 21:21
 saint-norbert.jpg

  Saint Norbert né à Xanten en pays germanique fonda en 1121 un Ordre monastique, les Prémontrés, pour l' évangélisation ad extra, anticipant ainsi l' apparition des Ordres mendiants. Après une vie mondaine, il vécut près de Laon, puis fut évêque de Magdebourg en 1126.
Le Prémontrés fondèrent des couvents en Palestine, à l' époque des Croisades, et en Europe. Il mourut en 1134 et fut canonisé en 1582 par Grégoire XIII.
Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 20:57
 Joseph Adalbert Guz naquit le 18 mars 1890 à Lemberg ( appelé parfois Léopold à l' époque en français, et Lwow en polonais ) qui faisait partie de la Pologne autrichienne de Galicie orientale et qui se situe aujourd' hui en Ukraine. Il entra en 1908 chez les Franciscains prenant le nom d' Innocent. Après des études philosophiques à Cracovie, il fut ordonné prêtre en 1914 à la veille de la première guerre mondiale.
Il exerça son ministère dans des paroisses et communautés variées, et enfin à Grodno. C' est là qu' il rencontra le bienheureux Père Maximilien Kolbe qui publiait le journal  " le Chevalier de l' Immaculée "depuis les années 1920.

Il se rendit alors à la Cité de l' Immaculée ( Niepokalanow ) que le Père Kolbe avait fondée, et devint confesseur pour la communauté de 1933 à 1936 ainsi que professeur.
Il fut ensuite transféré à Grodno où l' occupation de 1939 des Soviétiques le surprit avec sa communauté. L' Urss occupait l' Est et le Reich hitlérien l' Ouest de la Pologne. 
Il fut arrêté le 21 mars 1940 par les Soviétiques qui mettait en place une politique athéiste et de répression. Il fut emprisonné à la prison de Grodno, dont il réussit à s' échapper pour se rendre en zone allemande. Cette fois-ci il fut arrêté par la gestapo et transféré à Soldau...puis à Sachsenhausen. Il subit un martyre particulièrement cruel de la part d' un des gardiens et mourut le 6 juin.
Il fut béatifié en 1999 par Jean-Paul II à Varsovie.
Repost 0
5 juin 2007 2 05 /06 /juin /2007 20:01
Né à Antioche dans les premières années du VIème siècle au sein d' une famille cultivée, Dorothée ( Dorotheus en latin, Dorotheos en grec )  reçut une formation classique. Il était depuis sa prime jeunesse attiré par l' étude des sciences et de la médecine. 
Il entra en 525 dans un monastère fondé par l' abbé ( ou higoumène ) Seridos à la fin du Vème siècle. Il se situait dans la région de Gaza, au sud de la Palestine dans l' oasis qui porte actuellement le nom de Thawata.
La direction spirituelle y était  assurée par deux ascètes reclus, les moines saint Jean dit le Prophète et saint Barnasuphe, dont on a conservé la correspondance restée fameuse. 

Il devint infirmier en chef de l' hôpital qui avait été construit aux frais de sa famille et qui accueillait les pélerins malades et les nécessiteux des environs. Il fut aussi maître des novices qui comptèrent parmi eux saint Dosithée qui fut le jeune page indolent d' un général et qui se convertit à Gethsémani. Ce saint est resté célèbre dans l' Eglise d' Orient.

doroth--e-de-gaza.jpg

A la mort de saint Jean de Gaza, saint Dorothée fonda plus au sud un autre monastère avec des disciples qu' il menait vers la voie ascétique, la mortification intérieure et l' espérance. Mais son intense activité intellectuelle et les privations qu' il endurait furent la cause d' une faible santé.
Après sa mort, entre 560 et 580, un de ses fils spirituels rassembla les écrits du saint.

Lorsque l' invasion arabe en 634 atteignit la région de Gaza, le monastère fut détruit et les reliques du saint disparurent. Heureusement subsistent ses écrits spirituels, ses homélies, ses exhortations aux moines, etc...et surtout sa vie de saint Dosithée retranscrite par un disciple.

Ces écrits rencontrèrent un grand succès, d' abord parmi les moines du Sinaï, puis dans tout l' Empire. Saint Théodore le Studite les diffusa à Constantinople et ils se répandirent par la suite dans le monachisme grec, arabe, et slave . Plus en Occident ils furent retranscrits et médités par les moines basiliens gréco-italiens, et ensuite inspirèrent les disciples de saint Ignace de Loyola de la Compagnie de Jésus. Son oeuvre fut traduite du grec en français par l' Abbé de Rancé en 1686.

Il est fêté le 5 juin du calendrier julien dans l' Eglise orthodoxe. 

Lien :    www.jesusmarie.com/dorothee_de_gaza.html


Saint Dorothée veillait à la charité entre ses moines :


" Supposez un cercle tracé sur la terre, c' est-à-dire une ligne tracée en rond avec un compas et un centre. Imaginez que ce cercle, c' est le monde; le centre, Dieu; et les rayons, les différentes voies ou manières de vivre des hommes.
Quand les saints, désirant s' approcher de Dieu marchent vers le milieu du cercle, dans la mesure où ils pénètrent à l' intérieur, ils se rapprochent les uns des autres; et plus ils se rapprochent les uns des autres, plus ils s' approchent de Dieu.
Et vous comprenez qu' il en est de même en sens inverse. Quand on se détourne de Dieu pour se retirer vers l' extérieur, il est évident que plus on s' éloigne de Dieu, plus on s' éloigne des uns des autres."


A méditer,dans notre époque de solitude...
Repost 0
4 juin 2007 1 04 /06 /juin /2007 00:52
stanislas-starowieyski.jpg  Stanislas Starowieyski naquit le 11 mai 1895 à Ustrobna dans le diocèse de Rzeszow dans une famille de propriétaires terriens. Ses parents ( son père était politicien, et sa mère de la famille des Lubienski ), pieux catholiques, suivaient l' enseignement du Pape saint Pie X qui voulait " réintroduire le Christ dans la famille, l' école et la société ". Il fut élevé par des précepteurs à la maison, puis au collège des Jésuites de Chyrow. Il faisait partie de la Compagnie de Marie. Il fit ses études dans une académie militaire et devint officier. Pendant la guerre, il combattit à Lemberg ( Lwow ), et à Prömsel ( Przemysl ). Lorsque la Pologne recouvrit son indépendance, il participa à la création de l' armée polonaise à Cracovie, et pendant la guerre polono-ukrainienne ( fin 1918-1919 ) défendit la citadelle de Lwow. Il fut décoré de la Croix de la Bravoure et de l' Ordre Virtuti Militari.

En 1921, il épousa à Labunie, propriété de sa belle famille près de Zamosc, Marie Szeptycka ( 1894-1976 ) dont il eut six enfants. Deux sont encore en vie aujourd' hui Elisabeth ( qui habite en Australie ) et André ( qui habite à Cracovie). Marie hérita à la mort de son père du village de Zimno, près de Laszczow. 
Dans la propriété familiale à Laszczow en Pologne orientale, une atmosphère de profonde piété prévalait, basée sur la gentillesse de caractère, l' amour pour son prochain, en particulier pour les pauvres, et la messe quotidienne pour les parents, dans un esprit christocentrique et marial. Deux des soeurs de son épouse furent religieuses Franciscaines Missionaires de Marie, et l' oncle de celle-ci fut le bienheureux Clément-Auguste Szeptycki, archimandrite grec-catholique.

labunie.jpg
Labunie, propriété du comte Szeptycki, acquise par les Franciscaines Missionaires de Marie en 1928

Stanislas Starowieyski en tant que sodalis marianus organisait chez lui des récollections avec des prêtres, comme le Père Woroniecki, le célèbre thomiste dominicain, ou le Père Rostworowski, jésuite. Y assistaient la noblesse locale, la jeunesse du voisinage ou bien des professeurs et des membres de l' intelligentsia. Il se préparaient ainsi à l' action sociale envers les défavorisés. 
Il fut l' initiateur et le coorganisateur du pélerinage à Jasna Gora en 1937 de la noblesse polonaise, afin, dans la droite ligne de Pie XI, d' engager ses membres dans l' Action Catholique et la prise de reponsabilités sociales et humanitaires. Y prirent part 5 000 personnes, dont le Père Rostworowski, en présence du cardinal Auguste Hondl.

Il organisa aussi des coopératives paysannes, fut actif dans le développement de programmes de logements sociaux et le développement économique des campagnes. Il était passionné d' agriculture et prenait soin de ses terres en y associant les paysans de Laszczow. Il mit sur pied l' Action Catholique locale, et créa des unités de soins pour les villageois, y consacrant une bonne part de sa fortune.

Il fut aussi un propagateur d' ouvrages et de publications catholiques, et établit des liens entre l' Action Catholique et des syndicats d' inspiration chrétienne. En 1935, il devint président de l' Action Catholique du diocèse de Lublin. En tant que président, il prit part à des retraites, des célébrations, des pélerinages et des conférences. En 1937, il assista au congrès international de Poznan placé sous le patronage du Christ-Roi. Sur ses propres deniers, il permit aux responsables de l' Action Catholique de Lublin de participer avec lui au Congrès Eucharistique International de Budapest en 1938, en présence du cardinal Pacelli, futur Pie XII.

congres-eucharistique-budapest.jpg
                Congrès Eucharistique de Budapest, mai 1938

Tous les vendredis, avec le prêtre de la paroisse l' Abbé Dominique Maj, il visitait les pauvres et les malades, leur apportant assistance morale, spirituelle et financière.
Dans la plus grande discrétion, il payait les études d' enfants de familles modestes, quelle que fût leur origine, polonaise, ukrainienne ou juive. Il en accueillit certains à son domicile. Il fut en cela secondé par sa femme. Le nom du futur bienheureux fut connu de beaucoup de familles polonaises, et même du Pape Pie XI qui le nomma  camerlingue secret pour l' Action Catholique de Pologne.


L' occupation allemande interdit l' Action Catholique. Il fut arrêté en juin 1940, conduit en prison avec l' Abbé Maj. Ils furent déportés tous les deux à Sachsenhausen et enfin à Dachau. Au camp, il soutint spirituellement ses compagnons. Il y mourut en 1941 épuisé par les mauvais traitements, après s' être confessé au Père Maj.

Ses restes purent être enterrés à Labunie.

Il fut béatifié en 1999 par Jean-Paul II.
Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 12:36
Chartrons-Eglise.jpg

The district of Chartrons owes its name to the Cistercian monks who, to escape the fighting of the Hundred Years War, installed themselves in the farming area of Bordeaux in September 1383.
They came from Perigord, a region which like Bordeaux, was under English domination since the marriage in 1154 of Duchess Alienor of Aquitaine to Henry Plantagenet II who inherited the English throne two years later.

In 1453, the English were defeated in the battle of Castillon near Bordeaux and left the Duchies of Guyenne and Bordeaux to the King of France.

To control access to the river Garonne and assert his power, King Charles VII had the Trumpet Castle built on the site of the present Quinconces Square, and thus brought about the destruction of the Cistercian Monastery. However their chapel, which was situated on the Chartrons Quay was preserved and afterwards became known as the Foreigners' Chapel because it served as a place of worship for those people.

In 1626, Cardinal François de Sourdis* brought the Discalded Carmelites to Bordeaux and bought them a property whith a vast enclosure to build their monastery. In 1664, King Louis XIV decided to enlarge the Trumpet Castle and so destroyed the monastery.

In 1670, the latter obtained permission to build a big hospice and a chapel that they consecrated to Our Lady of Salvation.

In 1726 a new church replaced the old chapel. It was dedicated to Our Lady of the Visitation. This is the site of the present church today on Notre-Dame street.
 
In 1791 by decree of the Constituency Assembly the Carmelites were expelled and the parish of St Louis in Chartrons was created, soon to be closed...and reopened after the Revolution.

saint-louis.jpg

In 1875, it was decided to demolish the church and to rebuild a bigger one, which was given over to worship in 1880.

It is a neo-gothic style church designed by the Bordeaux architect Pierre-Charles Brun. It belongs to the style of building and restoration of religious buildings decided by Cardinal Donnet as " best conforming to the Christian spirit and need of that time. "

Chartrons-marche.jpg

The facade is divided vertically in three parts  : two towers surmounted by spires enclosing a central body.
 
Horizontally, there are four levels : the porch, the rose window and the four windows of the towers, the louvre of the bell tower and the crowning gable on which is the statue of St Louis and finally the spires.

The nave is vaulted with diagonal ribs inscribed in rectangles. In 1879 Bernard Jabouin raised the level of the main altar in white marble. Its reredos is made up of six panels decorated with beautiful drawn angels and fleur-de-lis.

At the ends of the transept, the large statues of the Sacred-Heart and Virgin altars are the work of the sculptor Victor Lambinet. Fortunately the re-use of some of the masterpieces from the old church ( the pulpit, the confessionals and the superb panelling in Cuba mahogany in the sacristy ) gives a nice impression.

The stained glass windows of the nave honour fifty-four saints. In the skylight of the north transept, we see saint Louis wearing the relics of the Crown of thorns and at the south end, saint Louis leaving for the 7th Crusade. They were made in 1899 by Joseph Villiers, a Bordeaux master glazier.

quai-des-chartrons-pierre-lacour-1804.jpg

Quai des Chartrons, Pierre Lacour 1804, collection Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

Link : www.bordeaux-tourisme.com

 
* Cardinal François de Sourdis ( 1574-1628 ), see my link : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-12828183.html
Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 03:51
Née en 474, fille de Chilpéric, roi des Burgondes, mariée en 493 au roi païen des Francs, Clovis, Clotilde sut gagner le respect et l' affection de son mari et prépara ainsi sa conversion ; elle eut aussi sur sa politique une influence bienfaisante.
Veuve, elle eut la douleur de perdre ses enfants, victimes de luttes fratricides. Retirée à Tours, elle y mourut le 3 juin 545.
On l' ensevelit près de son amie sainte Geneviève. 
Le Pape Anastase II, dans une lettre à Clovis, appelait  " fille aînée de l' Eglise " la nation dont il était roi.
C' est en grande partie à Clotilde que la France doit de porter ce titre.

sainte-clotilde.jpg


1ère Epitre de saint Paul aux Corinthiens VII : " Frères, si une femme croyante a un mari incroyant, et qu' il acccepte d' habiter avec elle, qu' elle ne quitte pas son mari. Car l' homme incroyant est sanctifié par sa femme croyante, et la femme incroyante est sanctifiée par son mari croyant. "

Lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5010505.html
Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 03:36
bapt--me-19--me-si--cle.jpg 

 " Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et voici que je suis avec vous tous les jours jusqu' à la fin du monde. "
( Evangile selon St Matthieu XXVIII )

trinit---roubliov.jpg
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 02:51
Le martyre de sainte Blandine  ( en 177 )  livrée aux lions, et des autres chrétiens de Lyon et de Vienne, fut décrit par des témoins oculaires qui écrivirent une lettre à l' Eglise de Phrygie et d' Asie. Celle-ci fut retranscrite par Eusèbe dans son histoire ecclésiastique.

Sainte Blandine est la patronne de Lyon.
sainte-blandine.jpg


Le Pape Jean-Paul II lors de son voyage apostolique en 1986 à Lyon déclara : " Ils n' ont pas voulu renier Celui qui leur avait communiqué sa vie et les avait appelés à être ses témoins.
Nous savons qu' ils sont nombreux aujourd' hui encore, et dans toutes les parties du monde, ceux qui subissent les outrages, le bannissement et même la torture à cause de leur fidélité à la Foi chrétienne.
En eux le Christ manifeste sa puissance.
Les martyrs d' aujourd' hui et les martyrs d' hier nous environnent et nous soutiennent pour que nous gardions nos regards fixés sur Jésus."
Repost 0
1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 19:43
sainte-angele-merici.jpg 
 Sainte Angèle Merici fut canonisée en 1807 par Pie VII.
Née en 1474 et orpheline à 15 ans, Angèle fut recueillie par un oncle. Elle devint membre du Tiers-Ordre franciscain. Après plusieurs pélerinages, dont un en Terre Sainte,elle se fixa à Brescia.
Elle y  fonda l' Institut des Ursulines ou Compagnie de Sainte-Ursule destiné à préparer les jeunes filles à leur rôle de mères chrétiennes.
Cette fondation était très opportune en un temps où un humanisme païen favorisait le relâchement des moeurs.
Sainte Angèle Merici mourut le 27 janvier 1540. Son culte fut étendu à l' Eglise universelle en 1861.

Lien : http://ursulines-ur.cef.fr
Repost 0