Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 12:31

Félix Gonzalez naît le 17 avril 1888 à Ledesma, près de Salamanque en Espagne. Il fait son noviciat chez les Salésiens de Carabanchel et émet ses voeux le 13 septembre 1907. Il reçoit l'ordination sacerdotale le 18 juillet 1915 à  Campello dans la province d'Alicante.

 

C'est un religieux simple, humble, fidèle à l'observance de la règle, d'un grand zèle sacerdotal et fort charitable envers les pauvres et les malades. Il est emprisonné par les Rouges le 20 juillet 1936 avec toute la communauté salésienne de Carabanchel Alto, puis il est libéré. Il trouve refuge dans diverses familles, où il continue à exercer son ministère de prêtre clandestinement. Mais il est dénoncé le 24 août 1936, comme prêtre, à la milice révolutionnaire locale.

 

Il est fusillé dans la nuit du 24 août. Il a été béatifié le 28 octobre 2007. Sa fête est le 6 novembre avec ses autres compagnons martyrs.

 

Lien: http://www.martyretsaint.com/felix-gonzalez-tejedor/

Repost 0
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 12:52
Antoine (Antonio) Martin Hernandez est né le 18 juillet 1885 à Calzada de Béjar, près de Salamanque en Espagne, dans une famille fervente. Il se sent tôt appelé à une vocation enseignante et fait connaissance des Pères salésiens pendant ses études à Salamanque. Il entre chez les Salésiens et est ordonné prêtre en 1919. Il est d'abord à Campello, près d'Alicante, puis à Carabanchel (Madrid) et à Sarria (Barcelone), où il est maître des novices et enfin à Valence, où il dirige le collège des Salésiens.

Il laisse le souvenir d'un homme plein d'enthousiasme, mettant de la joie dans les études et les institutions pour lesquelles il enseigne. Travailleur infatigable il savait aussi se faire apprécier de ses élèves. Il est arrêté et assassiné le 10 décembre 1936 à Picadero de Paterna, en haine de la Foi. 

Antoine-Hernandez.jpg





















Augustin (Agustin) Garcia Calvo naît le 3 février 1905 à Santander dans le Pays basque espagnol, où il fait ses études chez les Pères salésiens. Il décide de devenir aspirant à Campello (Alicante) encore adolescent. Il choisit de devenir coadjuteur et fait son noviciat à Sarria (Barcelone). Il y prononce sa profession religieuse en 1923. La maison de Valence devient son lieu d'apostolat. C'était un homme simple et travailleur, aimant le sacrifice. il écrit plusieurs pièces de théâtre pour ses anciens élèves. Il est arrêté par les milices anarchistes et assiste à la mort du bienheureux José Calasanz, inspecteur des Salésiens. Il est lui-même exécuté deux mois plus tard le 10 décembre 1936 à Picadero de paterna, en haine de la Foi.   

Augustin-Garcia.jpg





















Les deux hommes sont béatifiés en mars 2001. Leur fête est fixé, comme les autres martyrs de Valence, le 22 septembre.
Repost 0
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 12:37
  Jean (Juan) Codera Marques naît à Barbastro (Huesca) le 25 mai 1883. Il émet ses voeux à Carabanchel Alto chez les Salésiens de Don Bosco (Madrid), le 24 juillet 1919 et devient infirmier.

La révolution de 1936 le surprend à Madrid pendant l'été 1936, il est plusieurs fois arrêté et relâché, jusqu'à ce que le 25 septembre, alors qu'il rendait visite à un malade, la milice anarchiste l'arrête une nouvelle fois. L'infirmier est emmené en prison dans une tchéka et il est fusillé en compagnie d'un postulant de l'Ordre, Tomas Gil de la Cal, quelques heures plus tard. Sa piété et son dévouement aux malades l'avait rendu populaire parmi ses compagnons.

Il a été béatifié le 28 octobre 2007.

Lien : http://www.sdb.org
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 19:47
  Né le 30 août 1913 à Torrent près de Valence, Germain (Germano) Golzavo fut boursier et, ayant le désir d'être prêtre depuis sa plus tendre enfance, il fut ordonné prêtre diocésain le 14 juillet 1936.

Il ne fut prêtre sur terre qu'un mois...Arrêté par les milices anarcho-syndicalistes, cet homme simple fut fusillé à Montserrat le 22 septembre 1936 avec d'autres fidèles, aux cris de Vive le Christ-Roi !

Il a été béatifié en 2001 par Jean-Paul II avec d'autres martyrs de la même période.
Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 22:04
 François (Francisco) Tomas Serer est né près d'Alicante le  11 octobre 1911. Il prononce ses voeux temporaires dans le Tiers-Ordre de Saint-François des Capucins de Notre-Dame des Douleurs le 15 septembre 1928, n'ayant pas encore dix-sept ans et prononce ses voeux perpétuels le 21 décembre 1933 à l'âge de vingt-deux ans. Il est ordonné prêtre quelques mois plus tard, le 24 mai 1934. Ses supérieurs le destinent au centre d'éducation surveillée d'Amurri (Alava), où son ministère le consacre aux besoins spirituels et moraux de garçons en difficulté. Il passe ensuite au centre de Carabanchel Bajo (Madrid). Il est arrêté à l'été 1936, lorsque la guerre civile éclate.

Il est martyrisé le 2 août 1936 à l'âge de vingt-quatre ans. Il était de caractère doux et affable.

Il a été béatifié par Jean-Paul II avec 17 membres de son Ordre et un laïc, le 18 décembre 2000.



Repost 0
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 21:45
 François (Francisco) Calvo Burillo est né le 21 novembre 1881 à Hijar dans la province de Teruel en Aragon. Il entre à quinze ans au couvent dominicain de Saint-Joseph de Padron à La Corogne en Galice.

Après des études de philosophie, il est ordonné prêtre à Salamanque en 1905. Il poursuit ses études de philosophie à Barcelone, puis est nommé professeur à Oviedo où il reste jusqu'en 1912. Il restaure ensuite la province dominicaine en Aragon.

Lorsque le guerre civile éclate à l'été 1936, il se réfugie dans la maison maternelle, mais il est reconnu et arrêté par la milice locale.

Il est détenu pendant douze heures et fusillé ensuite, le 21 août 1936.


Il été béatifié par Jean-Paul II, le 11 mars 2001. Sa mémoire liturgique avec d'autres martyrs espagnols est le 22 septembre.
Repost 0
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 20:51
En ce jour de la fête de sainte Marthe de Béthanie, l'Eglise se souvient du martyre du bienheureux Jean-Baptiste (Juan Bautista) Egozcuezabal Aldaz, frère hospitalier de Saint-Jean de Dieu, né le 13 mars 1882 à Nuin en Navarre et assassiné en haine de la Foi le 27 juillet 1936 à Esplugas, près de Barcelone en Espagne. Il était enseignant. Sa tombe se trouve au cimetière de Las Corts à Barcelone.


Il a été béatifié par Jean-Paul II, le 25 octobre 1992. Sa fête est le 29 juillet.
Repost 0
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 12:47
  
Joséphine (Josefina) Calduch naquit à Alcala de Chivert en Espagne, le 9 mai 1882, dernière de cinq enfants. Elle vécut une enfance profondément chrétienne. Jeune fille avec une amie, elle s'occupait de visiter des personnes âgées et s'occupait en particulier d'une vieille voisine. Elle fut courtisée par un jeune homme, droit et catholique comme elle, mais elle préféra, avec le consentement de ses parents, embrasser la vie religieuse. Elle entra donc chez les Capucines de Castillon de la Plana, prenant l'habit en 1900.

Elle émit sa profession temporaire en 1901, sous le nom de soeur Isabelle, et sa profession perpétuelle en 1904. Ses consoeurs la décrivirent comme une religieuse aimable, de caractère pacifique, toujours joyeuse et exemplaire. Elle observait la Règle avec respect, tenait à la modestie du regard et à la prudence des paroles. Elle était en fait animée d'une profonde vie intérieure et était dévouée à l'adoration du Saint Sacrement, ainsi qu'à la prière envers la Sainte Vierge et saint Jean-Baptiste qu'elle aimait particulièrement. Elle devint maîtresse des novices, les guidant avec zèle vers l'observance de la vie franciscaine. Elle ne faisait pas de distinction envers les novices. A la veille de la guerre civile, elle fut encore élue comme maîtresse des novices. Lorsque les événements obligèrent la communauté à se disperser pendant l'été 1936, elle partit pour Alacala de Chivert où vivait son frère, prêtre, l'abbé Mosen-Manuel Calduch qui fut assassiné plus tard par les révolutionnaires. Elle vécut dans sa ville natale dans la réclusion volontaire et la prière. Après la mort de son frère, elle partit se cacher chez son autre frère, Francisco. Le 13 avril 1937, elle fut arrêtée par un groupe de miliciens, avec le Père Manuel Geli, Franciscain. Ils furent conduits tous les deux au comité révolutionnaire local pour être interrogés, injuriés et maltraités comme Notre Seigneur devant la foule et le Sanhédrin. On la fusilla dans le village de Cuevas, le lendemain, 14 avril.  



En cette semaine de Pâques, prions pour nos persécuteurs, qu'ils soient éclairés par la lumière de la résurrection.
Repost 0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 23:04
  André Gomez Saez naquit à Bicorp, près de Valence, le 7 mai 1894 et fut baptisé le lendemain. Il entra chez les Salésiens au noviciat de Carabanchel Alto près de Madrid, où il émit ses voeux en 1914, et devint prêtre onze ans plus tard à Orense.

Il fit partie du clergé de Baracaldo, puis fut intégré à la communauté salésienne du collège de Marie-Auxiliatrice à Santander, dans le Pays basque. L' insurrection de l' été 1936 et la guerre civile qui s' ensuivit obligèrent les Salésiens à dissoudre leur communauté. Ils se dispersèrent et certains restèrent en ville vivant de leçons particulières en gardant le contact entre eux.
André Gomez réussit à se cacher en exerçant discrètement son ministère près de la cathédrale de Santander ; mais le soir du 31 décembre 1936, il fut accosté au port par deux miliciens et reconnu comme prêtre. Il fut sans doute précipité du haut du phare dans la nuit du 31 décembre 1936 au 1er janvier 1937, car tel était le souvent le sort, dans cette ville portuaire, de ceux qui étaient reconnus comme ennemis de la république...

Il a été béatifié il y a un peu plus d' un an, le 28 octobre 2007, avec d' autres martyrs de la même époque.
Repost 0
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 19:24
   Pilar ( Marie du Pilier ) Villalonga Villalba naquit dans une famille bourgeoise, le 22 janvier 1891 à Valence. Elle resta au foyer de ses parents pour aider sa mère dans l' éducation de ses cinq frères et soeurs plus jeunes. Elle menait une vie simple et chrétienne, communiant tous les matins. Elle adhéra dans sa jeunesse à l' Action Catholique et participa à diverses oeuvres de charité.
Lors de l' insurrection de l' été 1936, elle n' hésita pas à offrir sa vie pour la cause du Seigneur et intensifia son apostolat. elle ouvrit sa maison aux prêtres pourchassés. Elle fut arrêtée dans la nuit du 29 au 30 août 1936. Quand elle apprit la sentence de mort qui l' attendait, elle mit une belle robe pour aller à la rencontre de son Dieu : Ce fut le 11 décembre 1936. On la fusilla à Saler, près de Valence.
La bienheureuse Pilar Villallonga Villalaba fut béatifiée par Jean-Paul II, le 11 mars 2001, avec 233 autres victimes de la persécution de Valence.
Repost 0