Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 10:27

Le 1er  février 2007, le cardinal Ricard archevêque de Bordeaux a érigé une paroisse personnelle qu' il a confiée à l' Institut du Bon Pasteur dont le siège se situe à l' église Saint-Eloi de Bordeaux. Cette église regroupe habituellement cinq cents fidèles. On ne peut que se réjouir, de quelque sensibilité catholique que l' on soit, que l' évangélisation se poursuive dans un pays qui ne compte plus que 51% de catholiques.

   On aperçoit à droite de la Tour de la Grosse Cloche l' entrée de l' église Saint-Eloi

Liens : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5185204.html

http://blog.institutdubonpasteur.org

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 12:43

 Le pape Pie IX ( Jean-Marie Mastai-Ferreti 1792-1878 )  a été déclaré bienheureux le 3 septembre 2000 par Jean-Paul II.

Quelques dates:

1827 : archevêque de Spolète ( à 35 ans ! )

1832 : siège épiscopal d' Imola.

1840 : cardinal.

1846 : il commence un long pontificat de 32 ans !

1848-1850 : exilé à Gaëte. Début du Risorgimento, et de la Via Crucis de ce pape.

8 décembre 1854 : définition du dogme de l' Immaculée Conception.

8 décembre 1864 : encyclique Quanta Cura et le Syllabus

1869-1870  : concile Vatican I , constitutions Dei Filius et Pastor Aeternus.

1875 : consécration de l' Eglise au Sacré Coeur de Jésus.

7 février 1878 : mort de Pie IX.

A sa mort, les Etats pontificaux ( Romagne, Marche, Latium, Ombrie ) créés par Pépin le Bref en 750 pour le Siège apostolique n' existaient plus. Ce fut la fin du pouvoir temporel du pape de plus de 1100 ans ( avec les interruptions du Directoire, puis Pie VII emprisonné par Napoléon pour créer le département du Tibre ), avant la signature des Accords du Latran de 1929 reconnaissant la souveraineté du pape sur le quartier du Vatican et certains établissements à Rome. Les quatre papes suivants ne quittèrent plus le Vatican   ( Pie XII se rendit dans la banlieue romaine lors de bombardements contre la population civile, et Jean XXIII fut le premier à quitter son diocèse de Rome pour aller en pélerinage à Assise et en Ombrie ). 

Liens : sites sur les zouaves pontificaux, une cause perdue d' avance, mais qui sauva l' honneur : www.military-photos.com/zouaves-P-index.htm

http://www.geneaguide.com/doc/divers/zouaves.htm

http://www.zouavenmuseum.nl ( sur les Hollandais qui constituaient une forte proportion des troupes ; en néerlandais, mais une page d' explication en français ) 

Lire : Yves Chiron, Pie IX un pape moderne, Paris 1995

 

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 12:15

 

Pierre ( Petro ) Verhun* naquit en Galicie orientale à Gorodok près de Lvov, l'ancienne Lemberg ( Leopoli en latin, Lviv en ukrainien ) en 1890 et ordonné en 1927 selon le rite grec-catholique ( rite byzantin uniate pour les Ruthènes ).

La région appartint à la Pologne jusqu' à la seconde guerre mondiale.

 

Il fut nommé visiteur apostolique des émigrés ruthènes, originaires d' Ukraine sub-carpathique et d' autres pays limitrophes dans l' ancienne Autriche-Hongrie, et les grecs-catholiques ukrainiens de Berlin. Il vécut donc en Allemagne.

 

En 1945, il fut arrêté par le régime communiste soviétique et déporté dans un goulag sibérien. A sa libération en 1953, il fut relégué à Angarsk près de Krasnoïarsk, où il mourut le 7 février 1957.

 

Il a été béatifié en 2001 par Jean-Paul II avec d' autres martyrs originaires d' Ukraine.

La translation de ses reliques eut lieu le 26 juillet 2004 à l' église de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu à Stryi ( Ukraine occidentale), ainsi qu' à Gorodok et à la paroisse grecque-catholique de Munich.

* prononcer :  Vergoun

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 11:54

 

Adalbert ( Wojciech ) Nierychlewski né en 1903 à Dabrowice en Pologne entra à la Congrégation de Saint Michel Archange en 1923. La Congrégation fut fondée par un disciple de Don Bosco, le serviteur de Dieu Bronislas Markiewicz à la fin du XIXème siècle, et elle venait de recevoir l' approbation de l' évêque de Cracovie ( Mgr Sapieha ) en 1921 lorsque le Père Nierychlewski y entra.

Il fit ses études de philosophie et de théologie à l' université Jagellon de Cracovie, et fut ordonné en 1932.

Il s' occupait de l' édition du journal catholique " Modération et Travail " à Cracovie.

Arrêté en octobre 1941 lors d' une visite d' inspection par la Gestapo, il échangea son sort contre celui d' un technicien père de famille et fut emprisonné à Cracovie. Déporté à Auschwitz début 1942, il mourut de ses tortures ( plongé dans de l' eau glacée puis de l' eau bouillante ) le 7 février 1942.

Il avait dit qu' il serait volontiers martyr de Jésus crucifié.

Béatifié en 1999 par Jean-Paul II

Repost 0
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 11:07

Mgr Anselme ( Anselmo ) Polanco et son vicaire général Philippe ( Felipe ) Piroll ont été béatifiés en 1995 par Jean-Paul II.

Mgr Polanco ( 1881-1939 ), fils de modestes agriculteurs, entra au couvent augustinien de Valladolid à l' âge de quinze ans, puis au couvent de Burgos. Après avoir été professeur, il devint prieur de Valladolid puis provincial en 1932. Il fit de nombreuses visites dans les couvents d' Asie et de l' étranger.

En 1935, il fut nommé évêque de Teruel à une époque où l' Espagne, pauvre et divisée, était déjà agitée depuis quelques années par l' opposition républicaine et franc-maçonne contre l' Espagne traditionnelle.

Lorsque la guerre civile éclata en 1936, son diocèse était sur la ligne de front entre républicains et nationaux. Refusant de se désolidariser des autres évêques espagnols qui avaient fait publier une lettre de protestation, il fut emprisonné en janvier 1938 avec son vicaire général et d' autres compagnons. Pendant treize mois ils menèrent une vie de communauté chrétienne avant d'être finalement mitraillés près du pont de Molins le 7 février 1939.

Le bienheureux Philippe ( Felipe ) Ripoll ( 1878-1939 ) était fils de cantonnier. Il fut ordonné en 1901 et devint au séminaire professeur de latin, de philosophie, de théologie et de droit canonique. Après une retraite chez les jésuites, il s' engagea dans l' Action catholique encouragée à une époque où les masses européennes étaient séduites par les mouvements communistes et fascistes. Il fut nommé vicaire général lorsque Mgr Polanco devint évêque de Teruel en 1935. A cause de la guerre civile la majeure partie des églises du diocèse était saccagée et un quart de ses prêtres fut assassiné. Emprisonné en même temps que l' évêque pendant treize mois, il fut ligoté avec lui, et tué par les rafales d' une mitrailleuse le 7 février 1939. Un berger découvrit peu après les corps des 42 prisonniers à moitié brûlés et abandonnés au pont de Molins.

Leurs restes reposent à la cathédrale de Teruel.

Repost 0
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 10:18

Saint Luc le Thaumaturge, ou saint Luc d' Hellade provenait d' une famille de petits propriétaires de l' île d' Egine en Grèce qui durent fuir les invasions sarrazines...

 

Ayant tôt reçu la vocation monastique, il partit à la recherche de moines dans la région comprise aujourd' hui entre la Hongrie et la Bulgarie, mais il fut pris pour un esclave fugitif et molesté. Il fut reconduit à la maison familiale où il fut maltraité.

 

Il se rendit près d' Athènes dans une communauté religieuse, mais le supérieur au bout d' un certain temps lui ordonna de retourner chez lui pour subvenir aux besoins de sa mère Euphrosyne. Elle accepta finalement la vocation de son fils. 

Il mena une vie érémitique austère sur un mont près de Corinthe, après avoir été obligé de fuir lors des invasions des païens venus du nord. Il est fêté le 7 février, jour de sa mort en 955,  par le Martyrologium romanum ainsi que par les Eglises grecque et slaves.

 

Cette vie illustre l' esprit d' obéissance et de sacrifice par la pérégrination, forcée ( les invasions ) ou acceptée ( la vie monastique ).

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 09:42

Saint Théodore ( en grec=don de Dieu ) , général reconnu par sa bravoure du temps de  Licinius ( 307-324 ), était en garnison à Héraclée dans le Pont lorsque parurent des décrets anti-chrétiens ordonnant aux soldats de sacrifier aux idoles. Théodore refusa, lui qui avait évangélisé Héraclée.

Il fut condamné à avoir la tête tranchée par une épée. Cette exécution eut lieu en public à Euchaite, pour l' exemple. Au contraire la population fut raffermie par ce martyre. Après sa mort, la ville reçut le nom de Théodoropolis ( aujourd' hui Aukhat en Turquie ).

 

Ce saint est un exemple parmi beaucoup d' autres de la vaste propagation de la foi dans les armées romaines. Beaucoup d' autres militaires furent évangélisés comme le Centurion de l' Evangile et à leur tour évangélisèrent ( saint Martin, saint Maurice, etc... ) les villes de garnison et leurs compagnons d' arme.

Fêté le 8 février dans les Eglises d' Orient, le 7 dans l' Eglise catholique.

Repost 0
7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 08:59

Saint Richard, roi du Wessex en Angleterre avait trois enfants : sainte Walburge ( 25 février ), saint Willibald ( 7 juin ), saint Wunibald ou Wynnebald ( 18 décembre ). Il partit en pélerinage vers 720 pour Rome avec ses deux fils de 20 et 19 ans. Ils traversèrent la Manche et remontèrent jusqu' à Rouen. Ils visitèrent les sanctuaires chrétiens français, mais saint Richard mourut en 722 à Lucques ( Lucca en italien ) avant d' avoir atteint la Ville éternelle.

Son fils Willibald, parti évangéliser l' Allemagne avec saint Boniface, devint le premier évêque d' Eichstätt. Il fut le fondateur de l' abbaye d' Heidenheim qui comportait un monastère d' hommes dirigé par son frère saint Wunibald, et un monastère de femmes dirigé par sa soeur sainte Walburge.

Les habitants de Lucques conservèrent les reliques du saint  à l' église de San Frediano où des miracles avaient été constatés.

    Eglise de San Frediano à Lucques ( Toscane ) où se trouve aujourd' hui le corps de sainte Zita.

Lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-25918764.html

Repost 0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 00:43

" Nul n' aime le prochain s' il n' aime Dieu, en sorte qu' il rende ce service, autant qu' il peut, à ce prochain qu' il doit aimer autant que soi-même, pour aimer Dieu ; car s' il n' aime pas Dieu, il n' aime ni soi-même ni le prochain.

De cette manière, un homme aura beau observer toute la loi, s' il pèche en un seul point, il se rend coupable de la totalité, car il agit contre la charité dont dépend toute la loi. Il se rend donc coupable de la totalité en agissant contre cette charité d' où tout dépend " . 

 

 

" Nemo autem diligit proximum, nisi diligens Deum, ut hoc quantum potest proximo inpendat, quem diligit tamquam se ipsum, ut et ille diligat Deum, quem si ipse non diligit, nec se , nec proximum diligit. 

" Ac per hoc qui totam legem servaverit, si in uno offenderit, fit omnium reus ; quia contra caritatem facit, unde tota lex pendet. Reus itaque fit omnium, faciendo contra eam, in qua pendent omnia ".

 

Tout se tient avec saint Jérôme ! C'est clair comme de l' eau de roche ...

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 10:40

A Vienne en Gaule, l' évêque Avit ( 450-525 ) fit renoncer le roi saint Sigismond des Burgondes à l' arianisme ( Sa conversion eut lieu après la conversion des Francs de Clovis et des évêques d' Aquitaine). Les ariens, entre autre, communiaient debout et dans la main...

cf mon article du 20 décembre  : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4964432

Repost 0