Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 00:47

saint_38.jpgNé en Armorique, Corentin vécut au Ve siècle. Tout jeune, il fut ermite dans la forêt du Nevet, au pied du Ménez-Hom. Il fut sacré évêque de Cornouaille par un disciple de saint Martin, puis il s'installa à Quimper et partagea sa vie entre ses devoirs apostoliques et ecclésiaux et sa vie érémitique.

 

Selon la tradition, les signes iconographiques du poisson et de la source, antiques symboles de la vie chrétienne et eucharistique, ont donné naissance à l'histoire du poisson miraculeux qui retrouvait sa forme lorsque le saint en avait coupé un morceau, image pour expliquer la nécessaire unité du chrétien à son Dieu vivant.

 

Saint Corentin est mort le 12 décembre 401. C'est l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne. La cathédrale de Quimper, lieu où il a été enterré, porte son nom.

 

 

 

Image: Statue de saint Corentin à l'église de Saint-Léger-des-Prés.

Repost 0
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 14:42

0_566f1_5d2cf354_orig.jpg

Les médecins sont sous la protection de saint Côme et de saint Damien, mais le saint patron le plus célèbre est l'Evangéliste saint Luc, médecin originaire d'Antioche. Il n'est pas juif, mais d'origine païenne, et devient prosélyte avant d'embrasser la foi en Jésus-Christ. Il ne l'a pas connu, car il s'est joint à la communauté chrétienne vers l'an 40, grâce à saint Paul dont il fut un disciple proche et estimé. Il évangélise les communautés chrétiennes converties du paganisme par saint Paul. Il a rencontré saint Jacques le Mineur, qui est à la tête de la communauté judéo-chrétienne (c'est-à-dire chrétienne d'origine juive) de Jérusalem, saint Pierre, saint Marc et surtout saint Barnabé.

 

Saint Luc est le seul à raconter des épisodes de l'enfance de Jésus et de la vie de Marie s'appuyant sur les souvenirs des disciples et les récits des femmes qui suivirent le Christ. Il connaissait également les Evangiles de Marc et de Matthieu. La tradition l'évoque aussi comme auteur d'icônes représentant la Vierge Marie.

 

Son symbole est le boeuf.

 

Illustration: Saint Luc, Le Guerchin.

Repost 0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 23:57

55600.jpgAprès la  déposition et la mort en exil de Martin Ier, le 16 septembre 655, Eugène, d'origine romaine, est choisi pour lui succéder.

 Il est décrit comme une personne droite et méritante. Le patriarche Pierre de Constantinople lui écrit selon l'usage pour lui annoncer son élévation au siège de l'Eglise d'Orient, mais celle-ci, qui fut lue en l'église Santa Maria ad praesepe, se réfère en termes ambigus aux deux natures du Christ, ce qu'Eugène fait corriger, provoquant l'irritation de la cour de Byzance. Il aurait certainement été emprisonné si la mort ne l'avait délivré, le 2 juin 657.

 

Il est enterré à la basilique Saint-Pïerre.

Repost 0
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 13:07
flavien.jpgFlavien est ordonné prêtre à Constantinople, dont il devient le patriarche en 446. Il se trouve deux ans plus tard au sein d'une lutte doctrinale qui oppose les tenants du concile d'Ephèse (431) au monophysisme.

Le concile avait déjà mis un terme aux idées de Nestorius qui divisait les deux natures, humaine et divine, du Christ, mais le monophysisme privilégie une seule nature. Flavien s'oppose à cette doctrine qui est pourtant accueillie favorablement par l'empereur Théodose II et un grand nombre d'évêques. L'empereur veut réunir un nouveau concile d'Ephèse en août 449 pour soutenir les idées d'une seule nature du Christ. Les légats du pape Léon Ier ne peuvent  faire lire leur message s'opposant au monophysisme. 

Flavien est destitué et exilé en Lidie, où il meurt au bout de quelques semaines. Il est réhabilité l'année suivante et vénéré comme martyr.

Le message du pape est enfin lu à Chalcédoine en 451, ''Pierre a parlé par la bouche de Léon''.

cf vie de sainte Mélanie qui vécut les mêmes controverses: http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-26295715.html
Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 12:37
La figure de ce pape ( de décembre 384 à novembre 399) a été longtemps assombrie par le jugement négatif de saint Jérôme. Ce n'est que sous Benoît XIV en 1748 qu'il a été inscrit au martyrologe romain.

Saint Cyriaque était le successeur de saint Damase, protecteur de saint Jérôme. Saint Cyriaque sut s'appuyer quant à lui sur saint Ambroise, le fameux évêque de Milan qui était alors la capitale de l'Occident. Saint Cyriaque n'hésita pas à lui laisser de grands pouvoirs, quitte à laisser passer Rome pour une ville de second plan. Saint Ambroise dirigea une bonne part des affaires de l'Eglise,mais il resta toujours fidèle et obéissant au Siège de Pierre. Saint Cyriaque était le pape de l'équilibre et de la modération et le fougueux saint Jérôme ne pouvait se sentir d'accord avec un pape qu'il jugeait trop modéré en face des ennemis variés de l'Eglise. Saint Jérôme préféra partir méditer à Bethléem... 

En fait Cyriaque portait sur ses vieilles épaules tout le poids de la communauté des fidèles, se sentant parfois prisonnier de l'hérédité de Pierre. Il était fin lettré et opposé à toute sorte d'extrêmisme.
Repost 0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 12:31
Saint Chrysogone est un martyr du IVe siècle qui figure au Canon de la messe. Ancien soldat de l'armée romaine et évêque d'Aquilée ( en Vénétie), il fut décapité et jeté à la mer sous Dioclétien.

Une église de Rome porte son nom. Sa fête est fixée le jour de la dédicace de cette église.
Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 19:32
 Le roi Clodomir, père de saint Cloud (né vers 522), avait battu le roi des Bugondes, saint Sigismond, et l'avait fait prisonnier ainsi que sa femme et ses fils. Assassiné, son frère Gondemard lui succéda. Il tua à son tour Clodomir...

Les trois fils du roi Clodmir, Thibault, Gonthaire et Clodoald (Cloud) furent confiés aux soins de leur grand-mère sainte Clotilde.

Mais leur oncle Childebert, qui avait pris le pouvoir, voulait écarter ses neveux ; et son frère Clotaire complota pour les éliminer...Cette époque était rude ! Childebert fit savoir à sainte Clotilde que les trois garçons étaient promis à la mort s'ils refusaient d'entrer dans les Ordres, afin de s'emparer de leur héritage. Gonthaire tenta de fuir, mais fut assassiné par Clotaire. Saint Cloud choisit d'entrer dans les Ordres : Après avoir distribué ses biens, le jeune homme suivit l'enseignement d'un ermite aux portes de Paris, saint Séverin, puis il s'éloigna en Provence, loins des intrigues.

Cependant, comme saint Antoine autrefois, la réputation de ses vertus et de sa pauvreté attirèrent des pèlerins, et saint Cloud choisit de repartir pour le nord, près de l'actuelle Nogent-sur-Seine. L'évêque Eusèbe de Paris l'ordonna prêtre sur demande populaire.

Il mourut saintement le 7 septembre 560.

Illustration : saint Cloud et saint Séverin
Repost 0
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 17:21
   Saint Paulin (qui signifie en latin de petite taille) naquit en Aquitaine dans une famille patricienne extrêmement influente. Il se rend à Trêves en Germanie, au temps de l'évêque Agrice. L'évêque Maximin l'ordonne prêtre et saint Paulin, devenu évêque vers 346, se voue avec son ami saint Athanase à lutter contre les erreurs ariennes, à une époque où ces idées remportaient l'adhésion de la majorité des évêques. Il fut le seul au concile d'Arles de 353 à ne pas voter contre son ami. 

Aussi l'empereur arien Constance II l'exila-t-il en Phrygie. Souffrant et esseulé, il y mourut cinq ans plus tard, le 31 août 358. Paulin est enterré à la cathédrale de Trêves par l'évêque Félix trente ans plus tard.

Son sarcophage avec des inscriptions paléochrétiennes a été retrouvé en 1072 dans la crypte, construite en 400.

Miniature : saint Paulin et l'empereur des Romains.

NB : Ne pas confondre saint Paulin de Trêves avec saint Paulin de Nole (fêté le 22 juin), tous les deux Aquitains.
Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 10:52
Dorothée fut aussi autrefois un nom de baptême masculin, et les terres de Gaza, on l'a trop souvent oublié, furent des terres chrétiennes, avant d'être conquises par les musulmans. Comme nous l'a rappelé récemment le Saint Père, il y a aujourd'hui 2 000 chrétiens dans la bande de Gaza.

Dorothée était un donc un de leurs ancêtres du VIe siècle. Il naquit à Antioche dans les premières années du siècle au sein d'une famille chrétienne cultivée et  reçut une excellente éducation grecque, comme tout sujet d'avenir de l'Empire romain d'Orient. Il se décida à la vie monastique et entra vers 525 au monastère fondé par Seridos dans l'oasis, connu aujourd'hui sous le nom de Thawata, non loin de Gaza, au sud de la Palestine.

Il s'attacha à l'abbé du monastère et à deux de ses ascètes, canonisés plus tard, saint Jean le Prophète et saint Barnasuphe qui le guidèrent sur le chemin de la vie spirituelle, lui apprenant le détachement, l'humilité et la mortification intérieure.

Dorothée fut chargé au début des plus humbles missions. A la mort et l'abbé et de saint Jean le Prophète, et lorsque Barnasuphe se fut totalement reclus du monde, saint Dorothée quitta le monastère et en fonda un autre dont il prit la direction entre Majuma et Gaza. Il eut pour disciple saint Dosithée.

Il mourut probablement vers 580. Lorsque les Arabes envahirent la région en 634, ses reliques disparurent. Restent de lui ses écrits et ses exhortations spirituelles qui eurent un immense écho à Constantinople et qui furent conservés par les monastères orientaux, orthodoxes et basiliens. Ces écrits influencèrent aussi le monachisme occidental, par le biais de l'Italie. Saint Dorothée est un saint catholique et orthodoxe.
Repost 0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 12:32
Une persécution eut lieu contre les chrétiens à Lyon en 177, après les édits de Marc-Aurèle. Le Martyrologium Romanum rapporte que le 2 juin un groupe de 48 chrétiens fut jeté aux lions in odium fidei. Ils étaient originaires de Lyon et de Vienne. L' Eglise de Gaule en raconte les détails dans une lettre adressée aux Eglises d'Asie Mineure et de Phrygie et Eusèbe de Césarée mentionne cet événement dans son Historia Ecclesiastica.
Ce groupe de chrétiens était dirigé par l'évêque saint Potin. Il y avait parmi eux Blandine, une jeune domestique chrétienne arrêtée avec sa maîtresse. Elle fut exceptionnellement courageuse, déclarant qu'elle ne craignait rien, puisqu'elle était chrétienne. Elle fut exposée aux moqueries du public,  et martyrisée la dernière. La légende déclara que les lions l'épargnèrent. Elle fut alors attachée à une croix de bois et, recouverte d'un filet, subit les assauts d'un taureau qui la tua à coups de cornes, avant d'être achevée à coups d'épée, sous les rires de l'assistance.
Repost 0