Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 20:13
Lorsqu' il m'arrive d' aller dans certains cyber-cafés*, il est fréquent, et je ne les blâme pas, que les gérants, toujours fort sympathiques repèrent les jeunes hommes et leur parlent de leur religion...en l' occurence la religion musulmane.
Intéressés, ces jeunes gens, pas toujours d' origine étrangère**, regardent avec eux les préceptes de l' Islam sur le net...Des amitiés se créent, on prend des cafés, des repas.. En fait, dans le désert spirituel et la solitude affective de nos villes, ces jeunes gens sont contents que l' on s' intéresse à eux.

Un rendez-vous est pris chez l' imam, on fait la grande ablution chez soi ou au hammam et devant la communauté, le vendredi suivant, le jeune converti prononce la formule de soumission à l' Islam... C' est simple, rapide et efficace.

Et voilà qu' en quelques jours un nouveau converti musulman ressort fier de sa nouvelle religion et se trouve prêt à faire d' autres rencontres. Les tchattes ( ou chats ), c' est-à-dire les forums de discussion sur internet, sont un terrain privililégié pour faire de nouvelles connaissances. Comme ils sont actifs dans ces forums ! Et comme nous sommes démunis face à ce phénomène d' ampleur beaucoup plus importante que l' on ne le pense...Il est beaucoup plus simple de se convertir chez eux et de rester musulman, car l' esprit de groupe protège le nouveau converti.

 Chez nous, comme le parcours est long ! Bien sûr, il est important que la démarche du futur baptisé marque un tournant décisif dans sa vie, mais trois ou quatre ans ( même cinq, j' en ai eu le témoignage ) est-ce vraiment si nécessaire ?

Les prosélytes des cyber-cafés sont beaucoup plus pragmatiques et attachent de l' importance à des gestes et à des pratiques...la conversion de l' âme vient progressivement après l' appartenance à la communauté musulmane. C' est l' inverse de nos baptisés adultes qui doivent gravir pas à pas le chemin de la communauté chrétienne pendant de longues années. 


Il faut prier pour ces âmes en recherche qui se détournent du Christianisme.


* Les cyber-cafés sont installés en majorité dans les quartiers populaires de nos villes pour les personnes de passage - beaucoup de travailleurs immigrés aussi - et pour la jeunesse qui n' a pas les moyens d' avoir un ordinateur chez soi. Souvent à proximité du cyber se trouvent des épiceries ou des échoppes vendant du kebbab et ouvertes tard dans la nuit permettant  ainsi de tisser des liens entre musulmans et habitants du quartier...

** Je pense au jeune Thibault : ce jeune Français issu d' une famille moyenne, et non-baptisé comme il arrive de plus en plus souvent hélas, est devenu musulman récemment.
Il recherche désormais activement une jeune fille musulmane pour fonder une famille musulmane. Il ne néglige donc pas les forums de rencontre sur le net et vient souvent au cyber-café.
Ses amis du cyber sont fiers de sa conversion. Bien sûr je suis arrivé trop tard pour comprendre avec lui cette conversion. Le blâmer est stupide et ne sert à rien...Mais comme l' on se sent triste d' avoir été le témoin de semaines en semaines d' une telle perdition...Humainement, il a trouvé un groupe, une famille d' adoption...Le cyber est à deux pas d' une belle église historique, au centre d' une belle ville, presque toujours vide avec trois messes : une le dimanche et deux dans la semaine...

Le cyber est rempli tous les jours jusqu' à minuit...

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article

commentaires