Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 20:51
   Ludovic ( Lodovico ) Pavoni naquit à Brescia, le 11 septembre 1784, dans une famille de la noblesse locale. Il se révéla rapidement comme un jeune garçon ouvert d' esprit et vif. Doté d' une grande intelligence, il fit de bonnes études. Il aimait la chasse et peignait avec talent.

Il fut ordonné prêtre en 1807. Il fonda un " oratoire ", c' est-à-dire une oeuvre destinée à l' éducation des garçons pauvres. En effet, après les lois napoléoniennes, beaucoup d' institutions charitables tenues par des religieux avaient été purement et simplement interdites. Beaucoup d' enfants étaient livrés à eux-mêmes ou étaient tôt employés dans une ambiance peu chrétienne et âpre au gain.

Il occupait donc pendant la journée les adolescents à diverses activités et les catéchisait, à l' instar des patronages qui allaient éclore quelques décennies plus tard jusqu' au milieu du XXème siècle.
En 1812, il fut nommé secrétaire de l' évêque et put continuer son oeuvre qui recueillait alors une centaine de garçons. En 1818, il devint chanoine et, sur les bases de l' oratoire, fonda un collège d' enseignement qui prit le nom, en 1821, d' Institut Saint-Barnabé.
Ce collège était destiné aux enfants de classes pauvres et comptera plus tard, sous son impulsion, une section pour élèves sourds-muets. Pendant trente ans, il se dévoua totalement à son oeuvre, comptant en ce XIXème siècle parmi les éducateurs les plus éclairés de la péninsule italienne. Il développait un modèle d' apprentissage alternant les cours et le travail en atelier, préfigurant les premières écoles professionnelles.
Les élèves étaient orientés en majorité vers les métiers de la typographie et de l' imprimerie. Il créa ainsi un noyau cultivé et chrétien de jeunes ouvriers.

Face au développement rapide de l' Institut et des ateliers, il fonda en 1821 une Congrégation pour se mettre au service de cette mission, et ceci bien avant les orientations de Rerum novarum...Les Fils de Marie-Immaculée ( les Pavoniens ) furent reconnus après de nombreuses années de travaux exténuants et d' hésitations épiscopales.

Le bienheureux Ludovic Pavoni rendit l'âme le 1er avril 1849 à Saiano, un couvent qu' il avait fondé à douze kilomètres de Brescia et qui comportait une colonie agricole destinée à la formation de ses élèves. A peine vingt ans plus tard, les Congrégations durent fermer leurs couvents, heureusement pour quelques années pour la plupart, à cause des prétendues lois de l' époque. Son Institut pour sourds-muets fut néanmoins autorisé à subsister sous une forme sécularisée.

Il fut béatifié par Jean-Paul II en 1987.


Partager cet article

Repost 0

commentaires