Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 07:27

Aujourd' hui fête de Saint Flavien, martyrisé à l' époque de Julien l' Apostat. Il aurait été le père de Sainte Viviane ( voir 2 décembre ).

Aux Etats- Unis : Sainte Françoise-Xavière Cabrini ( 1850-1917 ) religieuse italienne qui émigra aux Etats-Unis auprès de ses compatriotes immigrés. Elle fit construire des hôpitaux, orphelinats et écoles. Ses restes reposent à New-York.

 

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
9 décembre 2006 6 09 /12 /décembre /2006 19:59

Aujourd' hui nous fêtons:

Sainte Valérie de Limoges, martyre du IIIème siècle, fille spirituelle de Saint Martial.

Saint Victor, évêque de Plaisance ( 300-375 ), fils spirituel de Saint Ambroise.

Saint Pierre Fourrier, jésuite lorrain ( 1565-1640 ).

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 00:28

 l' Immaculée Conception est non marquée par le péché originel. Elle est le contraire du péché. Elle écrase la tête du serpent.

 

Le dogme de l' Immaculée Conception ( Pie IX, 8 décembre 1854 ) est venu couronner une longue tradition millénaire. Déjà dans les Eglises d' Orient, la Mère de Dieu est invoquée comme la Très Pure, l' Immaculée, la Beauté de l' Innocence, etc...A partir du XIème siècle en Occident les chrétiens se sont de plus en plus tournés vers elle.

Au Moyen-Age, le franciscain écossais Jean Duns Scot avait eu l' intuition que la rédemption de la Vierge était prédestinée pour la venue du Sauveur son Fils. En 1476, le calendrier romain étendit  cette dévotion à l' Eglise Universelle lors de la fête de la Conception de Marie. Les franciscains se sont toujours mis sous son patronage.

au XIXème siècle, les apparitions à  Sainte Catherine Labouré à Paris, puis à Sainte Bernadette à Lourdes permirent à l' Eglise de diffuser son message encore plus profondément.

 

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
4 décembre 2006 1 04 /12 /décembre /2006 00:44

 4 décembre, mémoire de saint Jean Damascène, Docteur de l' Eglise, patron des peintres d' icônes et des étudiants en théologie. Léon XIII avait placé sa fête le 27mars. 

Saint Jean Damascène ( 675-749 ) naquit à Damas en Syrie dans une famille CHRETIENNE ARABE.

Son père Serge Mansour  ( Mansour=Victorieux en arabe ) avait un office de collecteur d'impôts à la cour du calife musulman qui gouvernait de Damas la Syrie et la Palestine récemment soumises aux conquêtes musulmanes venues du Sud. Il donna une éducation de lettré à son fils ( et à un autre garçon qu' il adopta, Côme, qui fut toute sa vie le compagnon de Jean ).

Il projetait que son fils poursuive la carrière de haut fonctionnaire de la famille et collabore avec le nouveau pouvoir en place qui ne voulait pas quant à lui s' aliéner les populations chrétiennes encore majoritaires. Ainsi il réussit à convaincre les autorités de ne pas détruire la basilique Saint Jean-Baptiste ( mais elle le fut plus tard...) Le père acheta donc au marché d' esclaves de Damas un moine qui avait été enlevé par les pirates musulmans en Calabre ( extrémité méridionale de la péninsule italienne ) pour s' occuper de l' éducation de ses fils. C' est l' exemple de ce saint moine qui incita Jean et Côme à entreprendre des études de théologie.

A la mort de son père, Jean hérita de sa charge à la cour du calife puis devint ministre et même GRAND VIZIR c'est à dire préfet de la capitale Damas. Le calife appréciait la sagesse de son fonctionnaire.

L' expansion récente de l' islam provoquait des remous jusqu' à Constantinople, où il devint à la mode de ne plus représenter les mystères de la foi par des icônes. Les musulmans interdisent la reproduction des images, et les contacts commerciaux et politiques répandaient  à Constantinople l' idée appuyée aussi par des hérésies anciennes que la figuration était inutile à la prière. L' empereur Léon III embrassa cette hérésie ICONOCLASTE en 726. Il fit brûler les saintes icônes et massacrer un certain nombre de ses propres sujets qui étaient attachés à la liberté de représenter et d' invoquer les images du Dieu fait homme. La question se posait du lien entre l' Incarnation du Dieu des chrétiens et son action poursuivie par la vénération de ses saintes images.

Notre grand vizir théologien écrivit trois traités contre cette hérésie qui menaçait la liberté des chrétiens et faisait le jeu des musulmans; mais étant lui-même sujet du calife il eut la prudence de définir ces controverses uniquement sur le plan doctrinal. Il était appuyé en cela par le pape Grégoire II qui bien qu' éloigné suivait les événements avec inquiétude de Rome. Le patriarche Germain de Jérusalem sentait lui aussi l'étau se resserrer et soutint Jean Damascène.

Cela provoqua évidemment la colère de l' empereur qui envoya une lettre au calife prétendument signée de Jean qui invoquait des motifs politiques à sa controverse. Il s' agissait de le mettre en porte-à-faux vis-à-vis du pouvoir musulman. Jean n' étant plus sujet de l' empereur ( Byzance avait perdu la Syrie, lors des conquêtes des islamistes Omeyyades) ce dernier ne pouvait le faire condamner directement. Bref un BEAU COUP DE BILLARD se préparait, croyait-il ! 

Il n' y a plus de confiance ou d' amitié qui tiennent devant le soupçon de trahison...Le calife décida d' appliquer la loi du talion de l' ancienne loi et de couper la main droite de son vizir !

Priant devant une icône de la Mère-de-Dieu, Jean échappa miraculeusement à l' amputation et finalement crut bon de s' éloigner et d' abandonner la politique et sa charge de haut fonctionnaire. De toute évidence, le calife avait décidé aussi vers cette époque, entre 710 et 723, d' islamiser son administration et d' en chasser la plupart des chrétiens. 

Il s' établit en Palestine avec Côme au monastère de Saint-Sabas ( Mar Saba ), près de Bethléem pour honorer sa promesse faite à l' icône de la Mère-de-Dieu de se vouer à la prière et à la prédication, ce qu' il fit à la basilique du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Après un noviciat humiliant, il fut ordonné prêtre en 735.

 Il écrivit de nombreux traités et fut spécialement honoré des Eglises d' Orient. Il est fêté le 4 décembre dans les Eglises grecques et dans l' Eglise russe ( 4 décembre du calendrier julien soit le 17 dans le calendrier civil ). La liturgie orthodoxe lui doit le texte des matines pascales. Il était l' oncle du moine Etienne le Sabaïte.

Le pape Léon XIII le déclara Docteur de l' Eglise en 1890.

lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4787961.html 

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article