Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 21:21
Lucien, Maximien ( ou Maxien ) et Julien étaient trois missionnaires envoyés de Rome, par le pape saint Fabien, pour évangéliser, au milieu du IIIème siècle, la région de Beauvais.
Ils y subirent le martyre, à cause des édits de Dioclétien. Saint Lucien, à la tête de l' expédition, est considéré comme le premier évêque de Beauvais et patron du diocèse. Ils furent décapités vers 290, sur la colline de Montmille. Le prieuré de Saint-Maxien en garde la mémoire.
montmille.jpg

Saint Lucien avait déclaré à ses fidèles, se sachant persécuté : 

" Frères et fils bien-aimés. Dieu veut que bientôt je me sépare de vous. Demeurez fermes dans la Foi. Que LES  MENACES  DES PRINCES, pas plus que leurs FLATTERIES et leurs  PROMESSES  ne vous fassent oublier la sainte religion que vous avez embrassée. "

Après les persécutions, une église dédiée à saint Pierre et à saint Lucien fut consacrée sur la sépulture de l' apôtre du Beauvaisis. Le roi Chilpéric Ier la reconstruisit au VIème siècle, avec un monastère bénédictin attenant. L' abbaye fut détruite lors des invasions normandes au IXème siècle et reconstruite par la suite.

Une magnifique église fut construite au milieu de l' abbaye au XIIème siècle, rebâtie au XIVème siècle, avec un mausolée de saint Lucien.

Saint Louis en 1261donna une nouvelle châsse pour les reliques du saint. La translation eut lieu en présence de toute la Cour.

Les reliques furent brûlées, en 1793, par les révolutionnaires et l' abbaye et son église démolies en 1795.
Repost 0
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 20:45
severin.jpg   Au Vème siècle, avec l' écroulement de l' Empire Romain, l' Occident fut submergé par les invasions barbares, Wisigoths, Ostrogoths, Burgondes, Alamans, Vandales, Francs, etc...Dans la dévastation générale, seules les structures de l' Eglise constituaient pour les peuples envahis un point d' ancrage. Tel fut le contexte historique de la vie de saint Séverin..

Il naquit vers 410, dans une famille romaine. Il fit un séjour en Orient, et vers 454 s' établit dans la région du Danube, aux confins de la Pannonie, après le passage d' Attila. Il édifia un monastère qui permit à la population malheureuse et misérable de s' y réfugier, lorsque les tribus barbares étaient trop menaçantes. Mais ce monastère fut aussi un lieu de rayonnement de l' Evangile qui atteint les tribus barbares elles-mêmes.

Saint Séverin comprit aussi que ces tribus germaniques étaient jeunes et pleines de forces et que leur poussée était inéxorable, alors que la civilisation romaine s' effondrait dans la décadence. Il fallait donc être missionnaire auprès de ces nouvelles populations. Il mena une vie contemplative en même temps que missionnaire, et souleva l' admiration de ces barbares aux vues de ses dons prophétiques, spirituels et aussi humains.

Ces rudes guerriers furent conquis par la simplicité de cet homme. Celui-ci rejoignit Commagène déjà conquise et se mit au service des populations plongées dans la ruine et la détresse. Gibulde, le roi des Alamans, lui montra de l' affection - comme le rapporta son biographe Eugippe - et l' écouta docilement comme un fils. D' autres chefs de tribus furent sensibles aux questions de cet homme de Dieu.

Il obtint ainsi la libération de prisonniers de guerre de différentes tribus, réduits selon la loi en esclavage. La compétition, en effet, faisait rage parmi les barbares, dans la conquête de leurs nouveaux territoires. Il fut un arbitre dans leurs luttes, toujours vêtu d' une simple tunique et d' un cilice, jeûnant et priant.

Il mourut le 8 janvier 482. Des reliques du saint sont conservées, près de Naples, à Frattamaggiore. 

Les Viennois le prièrent, lors des attaques des Turcs.







Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 01:01
Sainte Geneviève naquit à Nanterre vers 422, de père Franc et de mère Gallo-Romaine. Saint Germain d' Auxerre reçut ses voeux de virginité, et à 15 ans, elle se consacra définitivement à Dieu.
Elle se voua avec d' autres compagnes à des oeuvres de charité et de pénitence. En 451, Paris fut sous la menace des Huns menés par Attila. Geneviève appela les Parisiens à la résistance ; mais elle fut menacée, par certaines factions hostiles, de lynchage.

 " Que les hommes fuient, s' ils veulent, s' ils ne sont plus capables de se battre. Nous, les femmes, nous prierons Dieu tant et tant, qu' il entendra nos supplications ! "

bataille-champs-catalauniques.gif
Quelques années plus tard, elle dut faire face à la disette, lors du siège de la ville par Childéric. Elle parvint à ravitailler la ville. Elle fut protégée par Clovis et lui demanda de faire construire une église vouée à saint Pierre et à saint Paul ( où il fut enterré ). 

undefined

Elle mourut  respectée de tous vers 512, et fut inhumée en cette église. Des miracles eurent lieu, et l' église fut renommée en l' honneur de sainte Geneviève, ainsi que l' abbaye attenante. Détruite au XIXème siècle, il en reste le clocher ( dans la cour du lycée Henri IV ).
 
La basilique Sainte-Geneviève fut construite sous le règne de Louis XV et transformée en Panthéon républicain à la révolution, pendant que ses reliques étaient brûlées. Certaines d' entre elles furent néanmoins conservées. On peut les vénérer aujourd' hui en l' église Saint-Etienne-du-Mont.

Sainte Geneviève est patronne de Paris. 
Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 00:13
undefined  Il y a peu de temps, nous célébrions la messe de la nuit de Noël. C' est le Pape saint Télésphore, septième successeur de saint Pierre, qui en fut à l' initiative.
Saint Télésphore naquit en Grande Grèce ( Calabre et Sicile ). Il fut moine anachorète en Egypte et en Palestine. Sans doute fut-il aussi moine au Mont Carmel : il est fêté par l' Ordre du Carmel comme tel.

Il succéda au Pape Sixte Ier en 125. Il introduisit l' usage de la Messe de Minuit, de la Messe de l' Aurore et de la Messe du Jour de la Nativité de Notre Seigneur. Il recommanda aussi le jeûne, lors du Carême, et participa aux discussions qui eurent lieu dans l' Eglise d' Orient, pour la fixation de la date de la célébration de Pâques.
Saint Irénée précise qu' il mourut martyr, au bout de onze ans de pontificat, en 136.

Il est fêté le 5 janvier, dans l' ancien Ordo.
Repost 0
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 19:49
Grégoire de Tours, dans son Historia Francorum, raconte que furent envoyés de Rome, en 250, sept évêques pour évangéliser les Gaules. Parmi ceux-ci figurait Turonicis Catianus Episcopas. Catius ou Gatius est le nom en latin de Gatien ou Gratien.

Dans son chapitre consacré à Tours, Grégoire en mentionne les évêques par ordre chronologique. Saint Gatien, le premier, aurait été à la tête du diocèse pendant cinquante ans. Le troisième évêque fut saint Martin, venu de Pannonie, et qui fut consacré en 371 ou 372.
Saint Gatien fut enterré dans les faubourgs de Tours, premier cimetière chrétien. La cathédrale, primitivement consacrée à saint Maurice est vouée depuis 1356 à saint Gatien. Elle est familièrement appelée la Gatianne.

saint-gatien-de-tours.jpg

La première cathédrale avait été édifiée par Lidoire, prédécesseur de saint Martin de 337 à 371. La cathédrale actuelle remplace un ancien édifice roman et a été construite aux XII et XIIIème siècles, et les tours ont été élevées aux XV et XVIème siècles. 

Elle mesure 97 mètres sur 28 mètres et a une hauteur de 29 mètres.
Repost 0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 17:18
Aujourd' hui, nous fêtons sainte Christiane - ou Chrétienne - de Géorgie, appelée aussi, selon des formes hypocoristiques, Ninon, Nina ou Nino.

http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4905067.html

georgie-Bodbe-Monastery.jpg

Monastère de Bobdé, où est enterrée sainte Chrétienne, en Kakhétie.
Repost 0
2 décembre 2007 7 02 /12 /décembre /2007 13:53
En ce jour de la fête de sainte Viviane ( cf http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4752652.html ), nous nous rappelons aussi le martyre de sainte Aurélie, sous la persécution de Valérien.

Sainte Aurélie naquit à Alexandrie, en Egypte, vers 240. Elle fut éduquée par sa mère, ayant perdu tôt son père, dans la religion chrétienne. Leurs cousines Pauline et Adria furent martyrisées à Rome avec leurs fils. Immédiatement, Aurélie et sa mère réglèrent leurs affaires dans la grande cité égyptienne et se rendirent, en un long voyage difficile, dans la capitale de l' Empire. Il fallait s' occuper de la maison qu' elles laissaient, près des catacombes de Saint-Sébastien, récupérer leurs biens et honorer leurs sépultures.

catacombes-de-saint-sebastien.jpg
 Parmi ceux qui fréquentaient ces catacombes, où se réunissaient les Chrétiens, se trouvait Clodius Dionysius, jeune homme romain de noble extraction - puisqu' il était d' une famille de sénateurs - et encore païen. Il tomba amoureux d' Aurélie qui était belle et vertueuse. Les négociations entre la famille du jeune homme et Martana, la mère d' Aurélie, furent heureusement et rapidement conclues. Ils se marièrent. Elle avait seize ou dix-sept ans.
Peu de temps après ce mariage, Clodius Dionysius reçut le baptême.

Des parents éloignés d' Aurélie, dépités de constater que les biens considérables de Pauline et d' Adria avaient été hérités par le jeune ménage, excitèrent la rivalité de familles sénatoriales ennemies de celle du jeune homme. L' empereur Valérien ( 253-260 ) était à l' époque prisonnier du roi de Perse, et avant que son fils Gallien ( 253-268 ) ne lui succède, des troubles avaient lieu à Rome, dont on accusait les Chrétiens d' être à l' initiative, et particulièrement les Chrétiens de l' élite sociale. Une période de tyrannie s' ensuivit pendant l' interrègne, période dite des Trente Tyrans.

valerien.jpg
Aurélie, sa mère et une tante furent accusées de professer activement la Foi en Jésus-Christ, et d' être des agitatrices. Elles furent traduites devant le tribunal du juge Secondien. Celui-ci offrit à plusieurs reprises à la jeune femme de brûler de l' encens devant les dieux romains. Il fallait que cette jeune femme fût un exemple pour les familles puissantes, tentées par la Foi chrétienne, et qu' elle revînt dans le droit chemin de la loi de Rome. En somme, Aurélie devait revenir à l' esprit citoyen...Elle refusa.

Elle fut condamnée à la décapitation le 2 décembre et à assiter la veille de son supplice à celle de sa mère et de sa tante.

Clodius Dionysius obtint à prix d' or de récupérer le corps de sa jeune épouse et fit édifier une tombe en marbre blanc aux catacombes de Sainte- Priscille. A l' intérieur, il logea un vase contenant le sang de la martyre. 

Lors de fouilles, au XVIIIème siècle, le cardinal Victor-Amédée delle Lanze ( 1712-1784 ), élevé à la pourpre en avril 1747 et abbé commandataire de l' abbaye de Fruttuaria à San Benigno Avese, près de Turin ( dont le palais abbatial* appartient aujourd' hui aux Salésiens ) obtint la permission de récupérer les reliques. Le père du cardinal était le fils illégitime de Charles-Emmanuel II, duc de Savoie ( 1634-1674 ). 
Abbaye clunisienne au XIème siècle, Fruttuaria devait à l' époque être somptueusement reconstruite, car elle était un centre spirituel important. Elle était aussi protégée par le cousin du cardinal, qui était son aumônier, Charles-Emmanuel III duc de Savoie, prince du Piémont et roi de Sardaigne ( 1701-1773 ). 

charles-emmanuel-III.jpg
Ce souverain eut des démêlés avec l' Eglise, car il voulait avoir un contrôle sur l' ordination des prêtres dans son royaume et il fit saisir des biens d' Eglise. Son père avait supprimé l' enseignement des Jésuites dans les Etats de Savoie en 1729. 
Il avait agrandi son royaume au détriment des Espagnols et avait confirmé, après la guerre de succession d' Autriche, ses possesions en Savoie et à Nice. Il signa la paix avec la France en 1746 à Turin, et dès lors refusa de participer aux guerres européennes, notamment la guerre de Sept Ans.

L' élévation à la pourpre cardinalice de son cousin  par Benoît XIV et la translation des reliques de sainte Aurélie, sous le pontificat de Clément XIII, font partie d' une politique d' apaisement à l' égard des Etats pontificaux et de la papauté, et de prestige de sa dynastie. Clément XIII devait en effet subir les critiques à l' égard de la Compagnie de Jésus de la part du royaume des Deux-Siciles ( qui avait enlevé la Sicile aux Savoie ), de l' Espagne et du Portugal qui avait expulsé les Jésuites en 1759. Le duc de Bourbon-Parme fit de même. Louis XV devait aussi, sous la pression du parlement de Paris, les expulser en 1764. L' Espagne et les Deux-Siciles suivirent. La Compagnie sera finalement dissoute en 1773 par Clément XIV.

Le corps du cardinal repose dans la magnifique église abbatiale de Fruttuaria.

Le corps de la sainte fut recueilli en 1765 par l' église ND de l' Assomption de Montanaro, qui dépendait de l' abbaye, où il repose toujours. 
montanaro-nd--assomption.jpg 
* Il contient la chambre de saint Jean Bosco ( 16 août 1815 - 31 janvier 1889 ).




Repost 0
25 novembre 2007 7 25 /11 /novembre /2007 19:55
Cette sainte, extrêmement populaire dans toute l' Europe d' Orient ou d' Occident, puis dans tout le monde chrétien, mourut en novembre 305, décapitée après le supplice de la roue, après avoir refusé le mariage avec Maximin Daïa ( ou Galerius Valerius Maximinus ) qui se proclama empereur en 308 et se suicida en 313.

sainte-catherine-le-greco.jpg

Cette jeune patricienne d' Alexandrie avait confessé publiquement sa Foi au Christ lors des festivités qui marquaient l' arrivée au poste de gouverneur d' Egypte et de Syrie de Maximin Daïa, en 303. Elle refusait de sacrifier aux idoles et invita à cette occasion le nouveau gouverneur à reconnaître le Christ comme Rédempteur de l' humanité. Des controverses philosophiques eurent lieu à l' issue desquelles le gouverneur inaugura une nouvelle période de persécution religieuse et donc politique...
Repost 0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 19:18
Aujourd' hui, nous fêtons sainte Cécile, martyre et patronne des musiciens. Dès le début du IVème siècle, une basilique lui était consacrée à Rome. Elle fut enterrée dans les catacombes de Saint-Calixte, puis sous le pontificat de Pascal Ier, ses reliques furent transférées dans la basilique du Trastevere.

c--cile.jpg

Repost 0
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 00:15
Converti par Origène et devenu évêque de sa ville natale, Néo-Césarée, saint Grégoire y avait trouvé dix-sept Chrétiens. Quand il mourut, vers 270, trente ans après, il n' y avait plus que dix-sept infidèles dans son diocèse, tant il s' était dépensé et tant Dieu avait récompensé sa Foi intrépide en multipliant les miracles.

saint-gr--goire-le-thaumaturge.jpg
Repost 0