Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

4 novembre 2007 7 04 /11 /novembre /2007 21:14
Seul l' homme qui se remet totalement à Dieu trouve la liberté véritable, l' ampleur vaste et créatrice de la liberté du bien.
Benoît XVI
Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 21:11

pius-XI.jpg

La peste de notre époque, c' est le laïcisme, ainsi qu' on l' appelle, avec ses erreurs et ses entreprises criminelles.
 Comme vous le savez, Vénérables Frères, ce fléau n' est pas apparu brusquement ; depuis longtemps il couvait au sein des Etats.

On commença en effet à nier la souveraineté du Christ sur toutes les nations. 
On refusa à l' Eglise le droit  ( conséquence du droit même du Christ ) d' enseigner le genre humain, de porter des lois, de gouverner les peuples en vue de la béatitude éternelle.

Puis peu à peu, on ASSIMILA  LA  RELIGION  DU  CHRIST  AUX  FAUSSES  RELIGIONS, et sans la moindre honte, on la plaça au même niveau.

On la soumit ensuite aux autorités civiles, et on la livra pour ainsi dire au bon plaisir des princes et des gouvernants.

Certains allèrent jusqu' à substituer à la religion divine une religion naturelle ou un simple sentiment de religiosité.

Il se trouva même des Etats qui crurent pouvoir se passer de Dieu et firent consister LEUR  RELIGION dans l' irréligion et l' oubli conscient et volontaire de Dieu (...)

Une fête célébrée chaque année chez tous les peuples en l' honneur du Christ-Roi sera souverainement efficace pour  INCRIMINER  et  REPARER  en quelque manière cette apostasie publique, si désastreuse pour la société, qu' a engendrée le laïcisme.

Dans les conférences internationales et dans les parlements, on couvre d' un lourd silence le nom très doux de notre Rédempteur ; plus cette conduite est indigne, plus doivent monter nos acclamations, plus doit être propagée la  DECLARATION  DES  DROITS que confèrent au Christ sa dignité et son autorité royales.    

Extrait de l' Encyclique Quas Primas, 1925.

cristo-redentor.jpg


Pie XI règna de 1922 à 1939. 

Il fait allusion dans cette Encyclique au régime communiste de la Russie Soviétique, et au régime athée du Mexique. Il tire aussi les conséquences des persécutions des régimes laïcards issus du XIXème siècle, et des prétendues Lumières françaises. 
La France avait à l' époque un gouvernement extrêmement hostile aux Catholiques. Le Mexique était au début de sa réaction contre l' athéisme meurtrier de son gouvernement. L' Italie s' était engagée dans un populisme anti-chrétien. Les pays anglo-saxons attisaient les divisions des pays anciennement catholiques. 

Il fait aussi référence aux princes anti-catholiques et aux gouvernants qui se réunissaient à Locarno ou à la Société des Nations, sans avoir tiré les conclusions spirituelles de la première guerre mondiale, et de l' écroulement de l' ancien monde. 

Il ajoute que le matérialisme moral et social ruine les familles et propage l' égoïsme et ainsi que des millions de prolétaires sont détournés de l' Eglise.

Pie XI prévoyait les souffrances que le XXème siècle allait faire endurer à des millions d' innocents.

Il savait que des dizaines de milliers d' hommes d' Eglise, de religieux et de religieuses, et des laïcs engagés devraient bientôt affronter le martyre.

Sa devise était : la Paix du Christ dans le Royaume du Christ.

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 21:12

    Voici un poème post-face écrit par Paul Claudel ( 1868-1955 ), qui parut en 1939, dans la traduction française du livre " la persécution religieuse en Espagne " (  Editions Plon ).

Vignes.jpg
 C' est fait ! L' oeuvre est consommée, et la terre par tous ses pores a bu le sang dont elle était altérée.
Le ciel a bu et la Messe des cent mille martyrs, toute la terre est profonde à la digérer.

L' assassin en titubant rentre chez lui et il regarde sa main droite avec stupeur,
Le saint a pris solennellement possession de sa part qui est la meilleure.
Tout, une fois de plus, est consommé et dans le ciel il s' est fait un silence d' une demi-heure.

Et nous aussi, la tête découverte, en silence, ô mon âme, fais silence devant la terre ensemencée !
La terre au fond de son entraille a conçu et déjà le recommencement a commencé.

Le temps du labourage est fini, c' est celui maintenant de la semaille.
Le temps de l' amputation pour l' arbre a fini et c' est maintenant le temps des représailles.

L' idée sous la terre qui a germé, et de toutes parts dans ton coeur, sainte Espagne, la représaille immense de l' amour !
Les pieds dans le pétrole et le sang, je crois en Toi, Seigneur ! et en ce jour un jour qui sera Ton jour !

J' étends la main droite vers Toi pour jurer entre l' action de grâces et le carnage.
" Ton corps est véritablement une nourriture, et ton sang véritablement est un breuvage ! "

De cette chair qui a été pressée, la Tienne, et de ce sang qui a été répandu,
Pas une parcelle n' a péri, pas une goutte qui ait été perdue !

L' hiver sur nos sillons continue, mais le printemps déjà a fait explosion dans les étoiles !
Et tout ce qui a été versé, les anges respectueusement l' ont recueilli et porté à l' intérieur du Voile !

grappes-vertes.jpg

nti_bug_fck
Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 23:51
DomGu--ranger-copie-1.jpg

  Le célèbre Dom Guéranger écrivait au XIXème siècle, dans l' Année liturgique, à propos du saint Rosaire que nous fêtons aujourd' hui :

"  Soliman II, le plus grand des sultans, avait mis à profit la dislocation de l' Occident par Luther; et rempli  le XVIème siècle de la terreur de ses exploits.
Il laissait à son fils, Sélim II, l' espoir fondé enfin de réaliser le programme de sa race :
l' humiliation, sous le croissant, de Rome et de Vienne, sièges de la Papauté et de l' Empire !

La flotte turque, maîtresse de la Méditerranée presque entière, menaçait d' aborder l' Italie, quand le 7 octobre 1571, eut lieu sa rencontre au golfe de LEPANTE, avec les galères pontificales, soutenues des forces de l' Espagne et de Venise.

C' était un dimanche ! ( - comme cette année - ) 

Par tout le monde, les confréries du Rosaire accomplissaient leur oeuvre de supplication.

L' oeil éclairé d' en haut, saint Pie V suivait du Vatican l'action engagée du chef de son choix : don Juan d' Autriche, contre les trois cents vaisseaux de l' Islam.

Journée mémorable, où la puissance des Ottomans fut anéantie...

L' illustre pontife, dont l' oeuvre était achevée, ne devait point célébrer ici-bas l' anniversaire du triomphe, mais il voulut toutefois en immortaliser le souvenir par une commémoration annuelle de Sainte-Marie-de-la-Victoire.

saint-pie-V-l--pante.jpg

Son successeur, Grégoire XIII, changea ce titre en celui de Sainte-Marie-du-Rosaire, et désigna le 1er dimanche d' octobre pour la fête nouvelle..."



Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 20:33
A propos de la prédication, saint Jérôme commente cette parole de l' Evangile prononcée par Jésus :
 " VOUS  ETES  LA  LUMIERE  DU  MONDE. "

wigratzbad-ordres-mineurs-2007.jpg

" C' est la hardiesse de la prédication que Jésus enseigne ici - dit saint Jérôme - Il veut que ses apôtres, au lieu de se cacher par crainte et de ressembler à une lampe sous un boisseau, se produisent avec entière liberté et prêchent sur les toits ce qu' il ont ouï dans le secret. "


Saint Jérôme a commenté et traduit du grec en latin la Bible. L' Eglise a adopté cette version, la Vulgate, comme version officielle. 

Lien :  http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-12727133.html
Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 20:34
raymon-du-puy-grand-ma--tre.jpg

              Raymond du Puy par Alexandre Laemlein XIXème s. 
             Copyright Gérard Blot ( réunion des musées nationaux )

Extraits :

Titre premier.

Au nom du Seigneur, amen.

Je, Raymond*, serviteur des pauvres de Jésus-Christ, et gardien de l' hôpital de Jérusalem, avec le conseil du chapître des frères, ai fait les présents règlements, pour être observés dans la maison de l' hôpital de Saint-Jean-Baptiste de Jérusalem.
Je veux donc que tous les frères qui s' engageront au service des pauvres, et à la défense de l' Eglise catholique, maintiennent et observent, avec la grâce de Dieu, les trois choses qu' ils ont promises, qui sont la chasteté, l' obéissance ; c' est-à-dire, qu' ils feront exactement tout ce qui leur sera commandé par le Grand-Maître ; et de passer leur vie sans rien posséder en propre, parce que Dieu leur demandera compte de ces trois choses, le jour du Jugement



Notre ordre fut doté, augmenté et enrichi, depuis sa première fondation, par la libéralité, l'aide et la faveur du Saint-Siège apostolique, des rois et des princes catholiques, et par la piété des fidèles, de terres, de possessions, de droits de justice, de grâces, de privilèges et d' exemptions ; afin que les chevaliers qui y auraient fait profession joignissent la milice à la véritable Charité, qui est la mère et le fondement solide de toutes les vertus, à l' hospitalité et l' attachement sincère à la Foi, et qu' occupés de ces deux différentes fonctions, ils ne songeâssent à se distinguer que par leur mérites.

Les soldats de Jésus-Christ sont uniquement destinés à combattre pour sa gloire, pour maintenir son culte, et la religion catholique, aimer, révérer et conserver la justice, favoriser, soutenir et défendre ceux qui sont dans l' oppression, sans négliger les devoirs de la sainte hospitalité.

Ainsi les chevaliers de l' hôpital, en s' acquittant avec piété de l' un et de l' autre de ces devoirs, doivent porter, sur leurs habits, une croix à huit pointes, afin qu' ils se souviennent de porter dans le coeur la Croix de Jésus-Christ, ornée des huit vertus qui l' accompagnent, et qu' après avoir fait quantité d' aumônes, ils mettent l' épée à la main pour terrasser les Mahométans.
 
blason-malte.jpg

(...) Dès qu' ils se sont, une fois, dévoués à ces saints exercices, ils doivent s' animer par l' exemple des Macchabées : ces saints soldats et martyrs qui ont si glorieusement combattu pour maintenir leur religion et qui, avec un très petit nombre de troupes, ont souvent défait des armées formidables, par l' assistance du Seigneur.

Ils doivent encore s' attacher à l' observation exacte qu' ils ont promise à Dieu, en faisant les trois voeux ordonnés par la Règle : de chasteté, d' obéissance et de pauvreté, et à pratiquer toutes les autres vertus morales et théologiques : en sorte qu 'enflammés par la Charité, ils ne craignent point de mettre l' épée à la main, et de s' exposer avec prudence, tempérance et force, à toute sorte de dangers, pour la défense de la gloire de Jésus-Christ et de la Sainte Croix, pour la justice, pour les veuves et les orphelins.

L' on ne saurait marquer plus de charité qu' en donnant sa vie pour ses amis, c' est-à-dire pour les Catholiques.

C' est en quoi consistent leur devoir, leur vocation, le genre de vie qu' ils ont choisi, leur justification et leur sanctification : afin qu' en sortant du pélerinage de cette vie mortelle, ils puissent parvenir à la récompense éternelle pour laquelle Dieu les a créés.


* Raymond du Puy 1120-1158/60 deuxième Grand-Maître des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem ( dit aujourd' hui l' Ordre de Malte ).


raymond-du-puy.jpg

Raymon du Puy par Edouard Cibot, XIXème s. ( Musée du château de Versailles )

 

Bibliographie : 
Bertrand Galimard-Flavigny,  " Les chevaliers de Malte, des hommes de fer et de Foi ", Découvertes Gallimard, 1991.
Armel de Wismes, " Les chevaliers de Malte ", éditions France-Empire 1972 rééd. 1999.
Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 20:31
Saint Bernardino ( 1380 -1444 )  was the great systematizer of Scholastic economics after saint Thomas Aquinas, and one of the first theologians to write an entire work devoted to economics. This book, titled  " On contracts and usury  ", dealt with the justification of private property, the ethics of trade, the determination of value and price, and the usury question ( ... ).
He further observed that the entrepreneur is endowed by God with a certain and special combination of gifts that enable him to carry out these  useful tasks. He identified a rare combination of entrepreneurial gifts : 
efficiency,
responsability,
hard work,
and risk-taking.

Saint-bernardin-de-sienne.jpg
     Saint Bernardin de Sienne ( El Greco )


Links : 

http://www.acton.org/publicat/randl/liberal.php?=id=191

Biographie :  

http://www.magnificat.ca/cal/fran/05-20-htm

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
16 mai 2007 3 16 /05 /mai /2007 19:31
Voici quelques extraits de l' interview du journaliste ancien reporter de guerre et écrivain Jean-Claude Guillebaud, recueillie dans le magazine Famille chrétienne n° 1529 du 5 au 11 mai 2007.
guillebaud-1.jpg


 " Je pense que nous vivons une grande mutation, comparable à la fin de l' EMPIRE ROMAIN  ou à la Renaissance. Mais ce grand bouleversement planétaire est très difficile à comprendre, parce qu' il va plus vite que les autres. il est à la fois technologique, économique et religieux. "


" La liberté de la personne par rapport aux disciplines collectives est une invention chrétienne ; tout comme la conviction que les hommes, quels qu' il soient, ont la même dignité en tant qu' humains. "


" Le monothéisme a permis l' essor de la science expérimentale. A partir du moment où vous croyez en un Dieu unique  ( ... )  le monde devient un objet d' étude possible. "


A propos de la concurrence victimaire : " C' est se servir du message évangélique pour opprimer les autres à travers un discours qui exploite l' humiliation. "


" J' ai réalisé que pendant deux mille ans, le message évangélique, transmis de génération en génération grâce à l' institution, s' est toujours REVIVIFIé dans ses marges, avec une sainte Thérèse d' Avila, un saint François d' Assise, ou même un saint Thomas d' Aquin. 
A l' époque, ils n' étaient pas considérés comme des gens fréquentables. Le paradoxe est là : ces gens ont eu le courage de secouer le conformisme de l' institution ; mais si l' institution n' avait pas été là, ce message n' aurait pas été transmis du tout. "

" J' ai sauté dans la Foi proprement dite. Voilà où j' en suis, très humblement et très modestement. "

" Un jour André Frossard m' a confié : 
 -  Quand on dit : j' aime cette femme parce que je la connais ", on dit les choses à l' envers. Il faut dire : " Je connais cette femme parce que je l' aime. " -
Autrement dit, c' est l' amour qui donne les clés de la connaissance, et non l' inverse. "



Lire : " Comment je suis redevenu chrétien "

par Jean-Claude Guillebaud, éditions Albin Michel, 183 pages, 14 euros.

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
30 avril 2007 1 30 /04 /avril /2007 23:06

" On a beau dire : je ne puis pas, je ne veux pas souffrir, il faut toujours souffrir et la résistance ne fait qu' ajouter à la souffrance par la volonté propre.

C' est dans cette volonté que se trouve toute peine. La peine est proportionnelle à la vérité. Otez la volonté et vous ôterez la peine.

Et comment perdre cette volonté ? Dans le souvenir du sang de Jésus crucifié...

Ce sang est si désirable que toute amertume devient douce par le souvenir de ce sang et que tout fardeau devient léger.

C' est que dans le sang du Christ nous trouvons l' amour ineffable qu' il a pour nous."

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 21:39

" Hélas ! Ne plus se taire ! Criez avec cent mille voix. Je vois que parce que l' on se tait, le monde est détraqué : l' Epouse du Christ est pâle. On lui a enlevé sa couleur parce qu' on lui suce le sang, le sang du Christ. "

 

Sainte Catherine de Sienne ( 25 mars 1347 - 29 avril 1380 ) Docteur de l' Eglise et Patronne de l' Italie.  

Lettre XVI au Cardinal d' Ostie

Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article