Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 03:41

Jean Turchan naquit le 19 septembre 1879 à Biskupice près de Cracovie dans la partie de la Pologne appartenant à l' empire austro-hongrois.

En 1899 il entra chez les franciscains réformés et prononça ses voeux solennels en 1903 au couvent Saint-André-Apôtre à Lemberg ( Lvov, aujourd' hui en Ukraine ). Il prit le nom de frère Narcisse. Après des études de philosophie à Cracovie et de théologie à Lvov ( Lemberg ) il fut ordonné prêtre en 1906 par l' évêque Mgr Bilczewski, canonisé par Benoît XVI en 2005. ( cf mon article du 20 mars 2007 )

Il vécut dans plusieurs couvents notamment à Rava Rousska, à Wieliczce ( 1908-1912 ) où il s' occupa de catéchisme et de la paroisse Saint-Clément. Il fut aumônier d' hôpital entre 1915-1924, vécut à Jaroslaw, Cracovie, etc...Dans la nouvelle Pologne réunifiée, il participa au mouvement de réorganisation des couvents. Il fut custode ( gardien c' est-à-dire supérieur ) du couvent de Rava Rousska entre 1930 et 1933. En 1936, il fut nommé au couvent de Wloclawek ( prononcer Vlotslavek ) en Cujavie à 140 km de Varsovie. La ville ( Vadislavia en latin ) avait été un centre commercial teutonique, puis au XVIIIème siècle avait été annexée par la Prusse et après le Congrès de Vienne ( 1815 ) se trouva sous influence russe jusqu' à être intégrée à l' Empire russe en 1831. Elle était un important centre industriel des bords de la Vistule dans une zone agricole prospère.

Lorsque les Allemands envahirent l' Ouest de la Pologne en septembre 1939,  elle subit de plein fouet l' occupation des vainqueurs qui voulaient en faire une zone de peuplement allemande. La ville prit le nom allemand de Leslau. L' élite polonaise fut décimée, l' évêque arrêté ainsi que des milliers de fidèles. Arrêté deux fois et relâché faute de preuves d' agitation nationaliste, le Père Narcisse fut finalement arrêté par la Gestapo avec d' autres franciscains à l' automne 1941. En octobre il fut déporté à Dachau où il mourut de ses tortures le 19 mars 1942 avec quatre autres Franciscains. Il avait offert sa vie et priait avec ses frères dans la Foi.

Il fut béatifié par Jean-Paul II le 13 juin 1999 avec 107 autres martyrs polonais.

Repost 0
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 01:34

Saint Joseph, Patron de l' Eglise Universelle, priez pour nous !

Kyrie eleison

Christe eleison.

Kyrie eleison.

Christe, audi nos.

Christe, exaudi nos.

Pater de caelis, Deus,miserere nobis.

Fili, Redemptor mundi Deus, miserere nobis.

Spiritus Sancte, Deus, miserere nobis.

Sancta Trinitas, unus Deus, miserere nobis.

 

Sancta Maria, ora pro nobis !

Sancte Joseph, proles David inclyta, ora pro nobis !

Lumen Patriarcharum...

Dei Genitricis sponse...

Custos pudice Virginis...

Filii Dei nutritie...

Christi defensor sedule...

Almae Familiae praeses...

Joseph justissime...

Joseph castissime...

Joseph prudentissime...

Joseph fortissime...

Joseph obedientissime...

Joseph fidelissime...

Speculum patientae...

Amator paupertatis...

Exemplar opificum...

Domesticae vitae decus...

Custos virginum...

Familiarum columen...

Solatium miserorum...

Spes aegrotantium...

Patrone morientium...

Terror daemonum...

Protector Sanctae Ecclesiae...

 

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, parce nobis Domine.

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, exaudi nos Domine.

Agnus Dei qui tollis peccata mundi, miserere nobis.

 

Constituit eum dominum domus suae.

Et principem omnis possessionis suae.

 

O Dieu qui par une providence ineffable avez daigné choisir le bienheureux Joseph pour être l' époux de votre très sainte Mère, faites nous vous en prions, que l' honorant ici-bas comme protecteur, nous méritions de l' avoir pour intercesseur dans le ciel. Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

 

 

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 21:51

 

Fils d' Edgard le Pacifique, roi du Wessex en Angleterre, il lui succéda à l' âge de treize ans en 975 et fut l' objet de la haine de sa belle-mère la reine Elfride désireuse que son fils Ethelred monte sur le trône.

 

Elle lui fit donner un coup de poignard au retour d' une chasse à courre. Edouard II mourut le 18 mars 978 à l' âge de seize ans près de Wareham dans le Dorset.

 

Il était bon et menait une vie sainte. Ce jeune roi aimait Dieu par dessus tout ainsi que l' Eglise qu' il défendit avec l' archevêque Dunstan.

 

Repost 0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 21:13

 " Ce n' est pas par contrainte qu' il a quitté la vie, mais de par sa propre volonté.

 

Ecoutez ce qu' il a dit ! J' ai le pouvoir de donner ma vie et le pouvoir de la donner à nouveau.

 

Il a librement souffert sa Passion, heureux de son exploit, souriant à son triomphe, content de sauver les hommes.

 

Il n' a pas eu honte de la Croix, car il n' a pas souffert comme un homme misérable, mais c' est Dieu fait homme qui allait souffrir en combattant pour obtenir le prix de la patience. "

 

Saint Cyrille de Jérusalem 315-386, Docteur de l' Eglise.

 

 

Biographie  http://missel.free.fr/Sanctoral/03/18.php

Biography  http://www.newadvent.org/cathen/04595b.htm

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 05:52

 

 

 Here are some pictures of the beautiful dominican monastery in Gidle, Poland. They are recruiting ! No vocation problems there...

Link ( en français, in English ) : http://www.gidle.dominikanie.pl/index.html

 

 

 

 

  Keep the Faith for us dear Poland !

 

Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 18:58

                                                                                Przemysl

 

 

Links in English about Father John Balicki' s life :

http://www.vatican.va/news_services/liturgy/Saints/ns_lit_doc_20020818_balicki_en.html

or type  " balicki  " on the search engine on the second page.

http://dmoz.org/Society/Religion_and_Spirituality/Christianity/Denominations/Catholicism/Saints/J/Blessed_Jan_Balicki/

 

L'  abbé Jean  ( Jan en polonais )  Balicki  ( prononcer Balitski )  naquit le 25 janvier 1869 en Galicie à Staromiescie près de Rzeszow ( prononcer Jechouf en polonais ) dans une famille riche en vertus humaines et chrétiennes.

La Galicie appartenait alors à l' Empire austro-hongrois et était mieux protégée dans son particularisme polonais que la partie polonaise de l' Empire russe.

 

Il entra au séminaire diocésain de Przemysl ( Prömsel en allemand ) et après son ordination en 1892 fut vicaire à Polna. Après une année il poursuivit sa formation théologique à l' Université pontificale grégorienne de Rome pendant quatre ans et effectua des voyages à Paris et à Fribourg.

Il avait un amour profond de la Vérité et centrait ses études sur la théologie de saint Thomas d' Aquin. Il devint alors professeur de théologie dogmatique au séminaire de Przemysl (1 ), ville qu' il ne quitta plus.

 

 

Il se dédiait à Dieu et à ses séminaristes qu' il veillait à confesser régulièrement ainsi que les fidèles dont il avait la responsabilité spirituelle. Il ne se contentait pas que de cela : exemple de fidélité du prêtre à sa vocation sacerdotale, il prolongeait sa direction spirituelle par des entretiens et des lettres pour suivre les progrès spirituels de ses dirigés.

 

En ses temps troublés, Przemysl capitale de la Ruthénie rouge incorporée à la Pologne au XIIIème siècle était une ville de garnison autrichienne depuis le partage de la Pologne au XVIIIème siècle. Elle avait d' importantes fortifications et était considérée comme le Verdun autrichien. Elle comprenait une population de Polonais et de Ruthènes ukrainiens avec de fortes minorités juives ( arrivées à partir du XVIème siècle ) et germaniques.  

En octobre 1914, la ville appartenant donc à l' Autriche fut assiégée par l' armée impériale russe qui se battait contre les Empires centraux  ( Autriche-Hongrie de l' Empereur François-Joseph, Reich allemand du Kaiser Guillaume ). Elle se rendit le 22 mars 1915 dans un conflit régional qui fit de nombreux morts et plus de 100 000 prisonniers. L' abbé Balicki poursuivit son ministère s' efforçant  de garder une certaine neutralité entre Autrichiens et Russes, tandis que l' évêque saint Joseph-Sébastien Pelczar mort en 1924 donnait une impulsion nouvelle aux catholiques de son diocèse.

 

Mais trois mois après la ville fut reprise par les Autrichiens et les Allemands, tandis que le nationalisme polonais se réveillait. La ville connut une période d' accalmie, lorsque l' Empire russe allié des Occidentaux s' effondra en 1917 et que la Pologne put renaître de ses cendres. Hélas, la région fut vite en proie à un nouveau conflit lorsque la nouvelle Ukraine nationaliste qui avait été appuyée par les Allemands avant leur défaite attaqua la région. Finalement la défaite des Autrichiens et des Allemands permit aux Polonais de contrattaquer les Ukrainiens et la ville devint polonaise le 12 novembre 1918. Après la guerre polono-soviétique de 1919-1920, le rattachement de Przemysl à la Pologne fut confirmé par le traité de Riga du 18 mars 1921.

 

L'  abbé Balicki connaissait une certaine notoriété dans la ville grâce à son apostolat dans une région qui se reconstruisait.

Il devint vice-recteur puis recteur du séminaire entre 1928 et 1934. Sa santé l' obligea alors à résigner sa charge conservant la direction spirituelle des séminaristes en particulier du futur bienheureux Ladislas Findysz.

Il distinguait sept degrés dans le progrès spirituel : avoir une approche sérieuse du sens de la vie, se tenir prêt à se convertir par l' auto-critique, avoir une confiance inaltérable en la prière, cueillir les fruits de la joie de l' Esprit, aimer la souffrance, louer la Miséricorde divine, s' amender sans cesse.

 

                                                              Autel privé du bienheureux Jean Balicki

 

 

Le 15 septembre 1939 la région fut occupée par les Allemands après une semaine de combats et quelques jours après par l' URSS ( alliée neutre du Reich hitlérien ) de l' autre côté de la rivière San. Hitler qui se déplaça dans la région voulait en faire une zone ukrainienne, mais elle fut intégrée au Gouvernement Général. La ville était divisée en deux : la vieille ville aux Soviétiques, les faubourgs aux Allemands.

 Le séminaire se replia en zone allemande, mais l' abbé Balicki décida de rester dans la vieille ville sous occupation soviétique. Nikita Krouchtchev s' y rendit à cette époque au moment de l' épuration des cadres de l' ancienne Pologne. De nombreux Juifs expulsés par les Allemands affluaient dans cette zone pour tenter de fuir vers l' URSS. Les Soviétiques en installèrent 7000  de force à l' Est de leur " Empire ". 

Le bienheureux Jean Balicki quant à lui fut assigné à résidence dans un autre bâtiment avec Mgr Barda l' évêque de la ville. Le 28 septembre 1939 des nationalistes ukrainiens pro-soviétiques commirent leurs premiers massacres contre la population polonaise.

Les deux hommes menaient une vie de prière dans un confinement sans cesse soumis aux vexations des occupants. En novembre 1939 Mgr Barda protesta officiellement contre l' occupation par des femmes juives, sans doute manipulées par les autorités communistes, de l' évêché. Il fut en punition confiné dans une seule pièce. Le vandalisme anti-catholique se déchaîna dans toute la partie polonaise occupée par les communistes.

Sous l' occupation soviétique qui dura deux ans, 11 562 Polonais trouvèrent la mort. L' élite intellectuelle et administrative de la ville fut décimée. Tous les officiers et un certain nombre de membres de la magistrature, du corps enseignant, des personnalités scientifiques et religieuses furent emprisonnés ou exécutés sommairement. Il fallait démoraliser l' ancienne Pologne dite bourgeoise par les autorités communistes.

 

Lorsque les Allemands attaquèrent leur ancien " allié " rouge en juin 1941, la ville et ses alentours furent  entièrement le 28 juin sous contrôle allemand. Les combats et les exécutions qui eurent lieu par la suite firent 5 662 morts parmi les Polonais. L' abbé Balicki continua à demeurer avec l' évêque et reprit contact avec les séminaristes. Mais la situation empira à partir de juin 1942, les premiers convois de Juifs vers les camps de la mort furent organisés et un ghetto de 22 000 Juifs fut créé. Ils furent presque tous exterminés à Auschwitz et à Belzec. Mgr Barda protesta contre la création de ce ghetto auprès du Commissaire allemand de la ville Gieselman, mais en vain. Près de 600 habitants polonais de Przemysl qui avaient  protégé des Juifs partagèrent leur sort et des exécutions publiques eurent lieu à partir de 1943.

 

De plus en plus malade l' abbé Balicki continuait à soutenir ses dirigés dans ces temps de tourmente.

 

L' Armée rouge chassa les Allemands le 27 juillet 1944 de Przemysl qui devint avec les nouveaux découpages territoriaux une ville proche de la frontière avec l' URSS.

 

En 1945, Premysl comptait 22 173 Catholiques, 5 372 Gréco-Catholiques ( Ruthènes ), 415 Juifs, 284 personnes d' autres confessions. La ville avait perdu 57¨% de sa population ! 17 961 Juifs exterminés par les Allemands, s' ajoutant aux 5 662 tués polonais. Les Soviétiques quant à eux furent responsables de la mort de 11 562 Polonais. Les deux occupations à Przemysl causèrent la mort de 17 227 Polonais et 17 961 Juifs.

 

L' abbé Balicki s' efforça de résister spirituellement  à la nouvelle politique d' athéisme et continua son ministère alliant apostolat et vie contemplative. Contrairement à 1939 où de nombreuses églises furent détruites et les religieux pourchassés, les autorités communistes n' attaquaient plus frontalement le catholicisme, mais le faisaient de manière sournoise.

 

Malade en février 1948 il fut conduit à l' hôpital où il mourut de tuberculose le 25 mars 1948 regretté par toute la ville.

 

Dès 1975 Mgr Karol Wojtila évêque de Cracovie, proche de Przemysl, écrivit à Rome pour ouvrir son procès en béatification. Devenu Pape, il le béatifia pour sa fidélité à la Foi et à son ministère sacerdotal, en particulier de direction spirituelle, le 18 août 2002 à Cracovie.

 

                                                                    Séminaire de Przemysl

 

Lien ( in English ) bataille de Przemysl : http://www.greatwardifferent.com/Great_War/Przemysl/Przemysl_00.htm

Lien ( en polonais ) sur le séminaire de Przemysl :

http://www.wsd.przemyska.pl

(1 ) prononcer Pchemysl en polonais

 

 

 

Repost 0
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 02:38

 

 ICH  GLAUBE  NICHT  AN  DIE  KIRCHE !

 

 " Je ne crois pas en l' Eglise et en la chrétienté " C' est par ces déclarations tonitruantes et scandaleuses que l' archevêque allemand de Mayence, le cardinal Karl Lehmann, a choqué ses interlocuteurs : un athée, une nonne boudhiste et un journaliste lors d' une émission de télévision de la Südwestrundfunk.

Le débat télévisé a eu lieu au Staatstheater de Mayence au début du mois de mars. Le cardinal a opposé Dieu à l' Eglise et a réitéré son affirmation à la question étonnée de l' animatrice : " Je ne crois pas à l' Eglise, mais seulement en Dieu...L' Eglise n' est qu' un outil, un moyen de connaître ici et maintenant la volonté de Dieu sur nous. Elle est de deuxième ordre par rapport à Dieu. Elle cessera un jour d' exister." 

Certes l' Epouse du Christ a la vocation de nous aider à cheminer sur terre jusqu' à la fin des temps, mais que fait-il de l' Eglise glorieuse qui chante au Ciel éternellement les louanges de Dieu ?

Que signifient ces déclarations haineuses ? Quand sera-t-il temps de dire que ce genre d' évêque a tout simplement perdu la raison ? Le Corps Mystique du Christ souffre par ces déclarations, démontrant que beaucoup de ses membres sont pécheurs ...Le cardinal Lehmann est président de la Conférence des évêques d' Allemagne !


Jeanne d' Arc qui a souffert par l' évêque Cauchon disait : " Il me semble que l' Eglise et le Christ ne font qu' un. "

Saint Albert le Grand : " Le sens des mots, je crois en la Sainte Eglise Catholique, signifie que je crois au Saint Esprit qui sanctifie l' Eglise Catholique. "

Credo de Nicée : Et Unam Sanctam Catholicam et Apostolicam Ecclesiam.

Symbole des apôtres : Credo in Spiritum Sanctum; in Sanctam Ecclesiam Catholicam; in Sanctorum Communionem; in remissionem peccatorum; in carnis resurrectionem; in vitam aeternam; AMEN. 

Lien : http://kreuz.net/article.4822.html 

 

Souhaitons-lui une retraite anticipée et surtout isolée ! Notre époque permet d' identifier très clairement ceux qui sont à l' origine des " fumées de Satan "...Nul doute en plus qu' il a cru bien faire pour s' attirer la bienveillance de ses interlocuteurs. Il n' a fait qu' attirer le mépris. Ces dialogues mondains sont des dialogues de salon, de théâtre, du libertinage au sens plein du terme. 

Prions pour la pauvre Eglise d' Allemagne dont beaucoup de saints prêtres sont condamnés au silence par ce genre de prélats !

Repost 0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 02:04

 Mathilde naquit à Engern en Saxe, fille du comte de Westphalie Théodoric et d' une princesse danoise. Elle fut élevée par sa grand-mère paternelle abbesse d' Herford. Elle se maria avec le fils du duc Othon de Saxe, Henri l' Oiseleur, nommé ainsi à cause de sa passion pour la chasse au faucon.

En 919 il monta sur le trône du Saint Empire Romain Germanique.

Il eurent cinq enfants : Henri le Litigieux ( futur duc de Bavière et empereur Henri II ), Othon ( futur empereur Othon Ier ), saint Bruno de Cologne, Gerburge ( épouse de Louis IV, roi des Francs ), Hedwige ( mère d' Hugues Capet ).

Tandis que son mari s' occupait de ses Etats et livrait bataille, Mathilde menait une vie austère de simplicité chrétienne.

Devenue veuve en 936, elle supporta avec douleur les querelles entre ses deux fils aînés qui se disputaient le trône. Elle endurait leur opposition à ses dépenses pour subvenir aux besoins des monastères et des pauvres. Finalement elle renonça  à ses biens en faveur de ses fils pour ne pas être accusée de dilapider le patrimoine familial et se retira à la campagne. 

Mais la maladie de son fils Henri l' obligea à retourner à la Cour. Elle eut encore à subir une dispute entre ses fils et une rébellion armée.

Othon en partant pour Rome recevoir la couronne impériale en 962 lui confia la régence.

En 965 elle se retira dans un couvent fondée par elle à Nordhausen où elle expira le 14 mars 968.

Comme les autres reines saintes de cette époque en Europe, elle fut reconnue ainsi pour la fondation de nombreux couvents et sa sagesse politique.

Repost 0
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 00:52

A very moving video with the Pope ( then Cardinal Ratzinger ) playing the piano : take notice of the expression of his face at the end of it.

http://beatriceweb.eu/Blog/00000098ab08af201/00000098f112fa001.htm

From Béatrice' s excellent website.

 

Repost 0
Published by Eric - dans Art
commenter cet article
13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 23:27

Prions pour la bonne réception de l' exhortation apostolique de SS Benoît XVI.

Let' s pray for the good reception of HH Benedict XVI' s apostolic exhortation.

Lien en français : http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/apost_exhortations/documents/hf_ben-xvi_exh_20070222_sacramentum-caritatis_fr.html

 

Link in English : http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/apost_exhortations/documents/hf_ben-xvi_exh_20070222_sacramentum-caritatis_en.html

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article