Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 19:40
  Jeanne Mathilde (Joanna Matylda) Gabriel naît dans une famille de la petite noblesse de Stanislawow en Pologne (aujourd'hui en Ukraine), le 3 mai 1858. Elle reçoit une solide formation, d'abord au sein de sa famille, puis à Lwow. (Lemberg à l'époque).

Jeanne Mathilde devient institutrice au sein de l'Ordre bénédictin, et au bout de quelques temps demande à entrer chez les Soeurs bénédictines de Lwow. Elle prononce sa profession solennelle en 1882, prenant le nom de religion de l'humble sainte Colombe de Sens. les années s'écoulent, et elle devient abbesse de sa communauté, mais peu à peu le désir de répondre à sa vocation lui impose de résigner sa charge. Des dissentions internes ont lieu, et elle quitte l'abbaye en 1900. Elle va chez les bénédictines de Subiaco, puis en 1902 se met au service de la paroisse romaine de Testaccio pour venir en aide aux petites filles. Elle organise petit à petit une maison familale pour les nécessiteux et ouvre un petit foyer pour les jeunes ouvrières seules avec l'aide d'un comité de charité de dames romaines, présidé par la princesse Barberini.

Finalement, conseillée par son directeur spirituel, se dessine l'idée d'une nouvelle congrégation avec des jeunes filles de son entourage. Ainsi naissent les '' Bénédictines de la Charité'', chargées de subvenir aux besoins des paroisses pauvres et de la jeunesse abandonnée. Elle fut aidée par Soeur Placide Oldoini qui lui succédera après sa mort.

Soeur Colombe meurt le 24 septembre 1926 à Centocelle dans la banlieue romaine. Au milieu des années 1960, sa fondation avait 118 maisons en Italie.

Elle a été béatifiée par Jean-Paul II en 1993.  

 
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 19:47
  Né le 30 août 1913 à Torrent près de Valence, Germain (Germano) Golzavo fut boursier et, ayant le désir d'être prêtre depuis sa plus tendre enfance, il fut ordonné prêtre diocésain le 14 juillet 1936.

Il ne fut prêtre sur terre qu'un mois...Arrêté par les milices anarcho-syndicalistes, cet homme simple fut fusillé à Montserrat le 22 septembre 1936 avec d'autres fidèles, aux cris de Vive le Christ-Roi !

Il a été béatifié en 2001 par Jean-Paul II avec d'autres martyrs de la même période.
Repost 0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 19:30
Emmeran était natif de Poitiers. Il devient évêque de Ratisbonne en Franconie en 645. il fut assassiné alors qu'il se rendait à Rome en 652. Il est le patron du diocèse de Ratisbonne et d'une abbaye bénédictine réputée, fondée en 739 à Ratisbonne.

Sa fête est le 22 septembre. 


Intérieur de la basilique


Repost 0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 14:21


Notre-Dame affligée apparut le 19 septembre 1846 à la Salette à Maximin Giraud et à Mélanie Calvat. '' L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation, mais voilà Enoch et Elie remplis de l'Espirt de Dieu ; ils prêcheront avec la force de Dieu et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu et beaucoup d'âmes seront consolées ''
Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 19:01
 Saint Renault, ou Renaud (Reginaldus), est né en Picardie au XIe siècle. Il entre jeune chez les chanoines réguliers de Saint-Jean des Vignes à Soissons, mais il entend parler d'un groupe d'ermites qui s'était établi en forêt de Craon, sous la direction du bienheureux Robert d'Abrissel, et il se décide à les rejoindre.

Mais les chanoines tentent de le retenir et écrivent à saint Yves de Chartres, afin qu'il le convainque des avantages de la vie cénobitique. Renault répond par une lettre '' De vita monachorum'' et vante les mérites des anachorètes. Lorsque le bienheureux Robert part fonder la future abbaye de Fontevrault, Renault se rend dans la forêt de Mélinais, près de La Flêche, où il construit une petite chapelle dédiée à saint Jean l'Evangéliste, et s'entoure de quelques disciples.

Ayant suivi une vie de pénitence, il meurt le 17 septembre 1104. Il est enterré dans sa chapelle. Plus tard, en 1182, le roi d'Angleterre et comte d'Anjou, Henri II, fait construire une église en 1182 sur sa tombe et une abbaye des chanoines réguliers de saint Augustin.

Après la révolution, ses reliques sont transférées à l'église de Candé-sur-Loire, où elles sont toujours vénérées aujourd'hui.

 
Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 12:38

Le Pape Benoît XVI a dit à l'angélus du 13 septembre dernier à Castel Gandolfo qu'il ne suffisait pas de croire en Jésus et qu'il fallait le suivre : " Jésus n'est pas venu nous enseigner une philosophie, mais nous montrer une route (...) , la route de la vie. " Cette voie, c'est l' '' amour qui est l'expression de la vraie foi. ''

Aujourd'hui en la fête de ND des Douleurs, en suivant Jésus, nous contemplons les blessures de l'amour. Aimer c'est accepter les blessures de l'amour et offrir notre être, dans ses aspects les plus cachés.
Repost 0
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 12:56
  Pierre Bonhomme est né à Gramat dans le diocèse de Cahors, le 4 juillet 1803.  Il fait sa première communion à dix ans et fréquente l'école de Reilhac, puis entre au séminaire et enfin au collège royal de Cahors, dont il sort bachelier ès lettres. Il entre au séminaire majeur de Cahors en 1824, devient sous-diacre en 1827 et ordonné prêtre la même année, le 23 décembre. Il ouvre une école primaire et secondaire à Gramat et une école à Praysac en 1831. L'année suivante il fonde la congrégation Notre-Dame du Calvaire à Gramat, où il est curé, pour l'éducation des jeunes enfants qu'il forme aussi à venir en aide aux anciens et aux malades. La congrégation soigne aussi les handicapés, en particulier les sourds-muets. Pierre Bonhomme fut un infatigable prédicateur dans sa ville de Gramat et n'avait de cesse de démontrer l'urgence de la charité à ses paroissiens.

Il meurt le 9 septembre 1861 à Gramat et est béatifié le 23 mars 2003 par Jean-Paul II.
Repost 0
8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 19:57
 

Aujourd'hui nous fêtons la naissance de Marie, Temple du Verbe Incarné. Réjouissons-nous : O clemens ! O pia ! O dulcis Virgo Maria !

Illustration: Sainte-Marie in Trastevere (Rome), mosaïque de Pietro Cavallini (1291).
Repost 0
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 19:53
Pour compléter les belles images de chaires que certains lecteurs ont appréciées (cf article du 3 août 2009), voici celle de l'église abbatiale bavaroise d'Ottobeuren, appartenant aux bénédictins.



Repost 0
Published by Eric - dans Art
commenter cet article
7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 19:32
 Le roi Clodomir, père de saint Cloud (né vers 522), avait battu le roi des Bugondes, saint Sigismond, et l'avait fait prisonnier ainsi que sa femme et ses fils. Assassiné, son frère Gondemard lui succéda. Il tua à son tour Clodomir...

Les trois fils du roi Clodmir, Thibault, Gonthaire et Clodoald (Cloud) furent confiés aux soins de leur grand-mère sainte Clotilde.

Mais leur oncle Childebert, qui avait pris le pouvoir, voulait écarter ses neveux ; et son frère Clotaire complota pour les éliminer...Cette époque était rude ! Childebert fit savoir à sainte Clotilde que les trois garçons étaient promis à la mort s'ils refusaient d'entrer dans les Ordres, afin de s'emparer de leur héritage. Gonthaire tenta de fuir, mais fut assassiné par Clotaire. Saint Cloud choisit d'entrer dans les Ordres : Après avoir distribué ses biens, le jeune homme suivit l'enseignement d'un ermite aux portes de Paris, saint Séverin, puis il s'éloigna en Provence, loins des intrigues.

Cependant, comme saint Antoine autrefois, la réputation de ses vertus et de sa pauvreté attirèrent des pèlerins, et saint Cloud choisit de repartir pour le nord, près de l'actuelle Nogent-sur-Seine. L'évêque Eusèbe de Paris l'ordonna prêtre sur demande populaire.

Il mourut saintement le 7 septembre 560.

Illustration : saint Cloud et saint Séverin
Repost 0