Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 22:05
Piergiorgio ( Pierre-Georges ) Frassati naquit en 1901 à Turin dans une famille de la bourgeoisie aisée : son père Alfredo était un journaliste reconnu et sa mère Adélaïde - née Ametis - une artiste peintre renommée. Il avait une soeur cadette Luciana née en 1902. Il eut une enfance sereine et fut élevé chez les salésiens. Il ne fut jamais un fort en thème.

piergiorgio-frassati-bienheureux.jpg

Son père dirigeait alors le célèbre journal " la Stampa " .Turin s' enrichissait grâce à une industrialisation de plus en plus importante, mais en même temps se trouvait confrontée à de nouveaux problèmes sociaux et à une relative déchristianisation.
Le jeune homme, confronté à la pauvreté ouvrière, s' inscrivit  aux conférences de Saint-Vincent de Paul, tandis que sa vocation de jeune chrétien s' affirmait. Il avait un caractère gai et son dynamisme lui attirait beaucoup d' amis. Il aimait les baignades, les sports d' hiver et le sport en général.

Pendant l' année scolaire 1917-1918, il suivit les cours du lycée des Jésuites et améliora son niveau. il découvrit la puissance de la langue latine.
Il découvrit aussi la communion fréquente et s' inscrivit dans plusieurs associations religieuses. Il approfondit sa formation spirituelle, nourri des lectures de saint Paul et de saint Augustin, et trouva un soutien dans la dévotion mariale. L' adolescent devenait un jeune homme qui tirait sa force de la Foi, et sa douceur de la Charité. 

frassati.jpg

Au moment de la Marche sur Rome de 1922 de Mussolini, il comprit qu' une génération devait se former pour ne pas tomber dans l' illusion d' une nouvelle société qui avait la détermination de brider l' Eglise et de reléguer le christianisme dans les oubliettes d' une italianité fasciste et prétendument moderne.

Il décida de s' inscrire à l' Ecole Polytechnique de Turin pour devenir ingénieur des mines, et parallèlement continua de plus belle ses activités au sein d' assocations catholiques. Il voulait avec ses amis faire partie d' une élite chrétienne consciente de ses responsabilités civiles, économiques, politiques et religieuses dans une société menaçante.

En 1923 il rencontra Laura Idalgo une jeune fille catholique d' un milieu moins distingué que le sien, et il dut subir la désapprobation de ses parents, et ses premiers chagrins...
Il gardait une pureté joyeuse, basée sur l' Eucharistie et le rosaire, et aussi l' amitié d' un groupe fidèle de jeunes de son âge.
 Il continuait ses activités à la Conférence Saint-Vincent de Paul et communiait quotidiennement.
Sa soeur se maria en 1925, et le climat familial se détériora : son père semblait se détacher de son épouse. Pour se rapprocher de son père le jeune Piergiorgio décida de collaborer à la " Stampa ".

Sa conversion devenait de plus en plus profonde, cette année-là fut celle d' un union de plus en plus intime et discrète au Seigneur Jésus.
 
Il mourut le 4 juillet 1925 d' une polyomélithe fulgurante.

Qui était-il ?

piergiorgio-frassati.jpg

Un jeune homme serein et  fort dans la Foi, conscient de ses reponsabilités et toujours confiant dans la Providence. 
Il aimait les excursions en montagne, et disaient à ses amis : TOUJOURS  PLUS  HAUT ! 
Cette devise résume sa courte vie, celle d' un jeune homme au coeur simple dont beaucoup découvrirent seulement après sa mort la profondeur de ses témoignages écrits et la discrétion de sa vie de charité, adaptée à son époque.

Il fut béatifié par Jean-Paul II le 20 mai 1990, et depuis cette date le jeune bienheureux est de plus en plus connu et aimé aux quatre coins du monde...
Repost 0
4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 21:54
Joseph ( Josef ) Kowalski naquit  en 1911 à Siedliska en Pologne. Il entra chez les Salésiens en 1927, prononça ses voeux solennels en 1934 et fut ordonné prêtre le 29 mai 1939, quelques mois avant l' invasion de la Pologne par l' armée allemande à l' Ouest et l' Armée Rouge à l' Est.

joseph-kowalski.jpg

Il devint secrétaire de l' inspection salésienne à Cracovie et se dédia à l' éducation juvénile. Il aimait profondément la musique et dirigea un choeur dans sa paroisse de Sainte-Marie Auxiliatrice.
Il fut arrêté par les nazis le 23 mai 1941 avec d' autres confrères salésiens, puis il fut déporté au camp d' Auschwitz où il resta 14 mois. Il fut assassiné le 4 juillet 1942 par un kapo, car il avait refusé de profaner son rosaire.
Il fut béatifié à Varsovie le 13 juin 1999 par Jean-Paul II avec 107 autres martyrs de la seconde guerre mondiale.
Repost 0
3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 21:11
Né en Sicile, saint Léon II fut élu Pape en 681. 

Il approuva les actes du VIème Concile oecuménique, qui se tint à Constantinople, contre le monothélisme qui niait toute liberté et volonté humaine au Christ, ne considérant que sa volonté divine.
Il reconnaissait ainsi sur le plan politique la paix entre le Saint-Siège et l' Empereur romain à Constantinople. 

Il déclara aussi que si le Pape Honorius avait été négligeant, il ne pouvait pas toutefois être considéré comme hérétique.
 
Erudit, il favorisa les sciences de son époque et fut un modèle de vertu. Il  remania les hymnes et les chants grégoriens de la liturgie.

Il mourut le 3 juillet 683. Son corps repose à la basilique Saint-Pierre de Rome.
Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
2 juillet 2007 1 02 /07 /juillet /2007 00:25
Cantique de la Sainte Vierge :

Magnificat anima mea Dominum :
Et exsultavit spiritus meus in Deo salutari meo.

Quia respexit humilitatem ancillae suae : ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes.

Quia fecit mihi magna qui potens est : et sanctum nomen ejus.

Et misericordia ejus a progenie in progenies timentibus eum.

Fecit potentiam in bracchio suo : dispersit superbos mente cordis sui.

Deposuit potentes de sede, et exsultavit humiles.

Esurientes implevit bonis : et divites dimisit inanes.

Suscepit Israel, puerum suum, recordatus misericordiae suae.

Sicut locutus est ad patres nostros, Abraham, et semini ejus in saecula.

visitation-notre-dame-de-paris.jpg


Mon âme exalte le Seigneur,
Exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur !

Il s' est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

Son amour s' étend d' âge en âge sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leur trône, il élève les humbles.

Il comble des biens les affamés, renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour.

De la promesse faite à nos pères en faveur d' Abraham et de sa race à jamais. 



Illustration : Visitation de la Bienheureuse Vierge Marie à sa cousine sainte Elisabeth; cathédrale Notre Dame de Paris
Repost 0
30 juin 2007 6 30 /06 /juin /2007 00:37
Extraits du Figaro du 29 juin 2007 :
Après de nombreux rebondissements, des mois de réflexion et plusieurs renvois, le décret de Benoît XVI libéralisant la messe tridentine devrait être publié dans les tout prochains jours (... )
Une quinzaine de prélats ont participé au Vatican à la présentation du décret. Les cardinaux Tarcisio Bertone, bras droit du Pape, Dario Castrillon Hoyos et Francis Arinze, préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des sacrements, se sont livrés à une explication de texte devant des évêques d' Angleterre, de Suisse, d' Allemagne, des Etats-Unis, mais ( sic ) aussi des cardinaux Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, et Jean-Pierre Ricard, président de la conférence épiscopale française.
 
france-saint-martin-de-br--thencourt-abb---vianney-leroux.jpg

Lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5307877.html
Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 23:55
Prions pour tous les prêtres, et spécialement ceux qui nous sont proches, afin d' alléger leurs peines.

 paul-pierre-lippi.jpg

Saint Paul rendant visite à saint Pierre ( Fresque de Filipino Lippi XVème siècle )
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 21:08
saint-ir--n--e-de-lyon.jpg   Vers la fin du IIème siècle, alors que les sectes gnostiques cherchaient à saper la religion chrétienne, saint Irénée par la vérité de sa doctrine contribua à rétablir la paix au sein de l' Eglise.

Né à Smyrne ( aujourd' hui Izmir en Turquie ) en 147, saint Irénée fut influencé par l' enseignement de saint Polycarpe, lui-même disciple de saint Jean l' Evangéliste.

Venu en Gaule, il succéda à saint Pothin comme primat des Gaules à Lyon. Il enseignait comme saint Paul, à temps et à contre temps. Pour lui Rome est le centre de l' Eglise avec lequel "  toutes les Eglises doivent s' accorder à cause de sa pricipauté supérieure, car c' est par la succession des Pontifes romains que la tradition apostolique de l' Eglise est parvenue jusqu' à nous. "

On appelle aussi saint Irénée, le père de la théologie catholique, et l' anneau d' or qui relie l' esprit de l' Evangile à la doctrine des Pères de l' Eglise.

Saint Jérôme donna le titre de martyr à saint Irénée qui mourut vraisemblablement en 202 pendant les persécutions de Septime-Sévère.
Benoît XV étendit sa fête liturgique à l' Eglise universelle.
vérité de sa doctrine contribua à rétablir la paix au seind e l' Eglsienti_bug_fck
Repost 0
27 juin 2007 3 27 /06 /juin /2007 19:55
On vénèrait depuis le XVème siècle une icône miraculeuse de la Bienheureuse Vierge Marie en l' église Saint-Mathieu sur l' Esquilin à Rome. Perdue au cours des vicissitudes du XIXème siècle que connut la Ville Sainte ( guerres napoléoniennes et  luttes garibaldiennes  ), elle fut retrouvée en 1866. Le bienheureux Pape Pie IX instaura alors une fête liturgique et restaura son culte séculaire. Elle est depuis gardée dans l' église Saint-Alphonse  et particulièrement révérée par les Rédemptoristes.

 Haec requies mea in saeculum saeculi.

ndps.jpg

Lien :  http://www.spiritualite-chretienne.com/marie/secours.html

ug_fck
Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 22:12
JM-Robles-Hurtado.jpg  José Maria Roblès Hurtado naquit dans l' Etat de Jalisco au Mexique le 3 mai 1888. Il devint curé à Tecolotlan et un fervent zélateur du Sacré-Coeur de NSJC. Il fut béatifié en 1992 et canonisé en 2000.

Il fut le fondateur de la Congrégation des Soeurs du Coeur de Jésus-Sacrement, et se fut pendant le mois de juin 1927 - mois dédié au Sacré-Coeur -  que la persécution  anti-catholique du gouvernement mexicain s' abattit sur la région. Il fut arrêté et condamné à mort. Avant son exécution, il écrivit :

Je désirerais aimer ton Coeur, mon Jésus, totalement ; l' aimer avec passion ; l' aimer jusqu' au martyre. Je te bénis, Sacré-Coeur, de toute mon âme. Le moment de de la félicité et de l' éternelle union est-il arrivé, dis-moi ?

Il fut pendu le 26 juin 1927.
Repost 0
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 21:42
Quatre religieuses de la Congrégation des Filles de la Charité de saint Vincent de Paul furent béatifiées le 13 juin 1920 par le Pape Benoît XV.

Il s' agissait de Marie-Madeleine Fontaine née à Etrépagny le 22 avril 1723, entrée chez les Filles de la Charité le 9 juillet 1748 ; de Marie-Françoise Lanel née à Eu le 24 août 1745, entrée chez les Filles de la Charité le 10 avril 1764 ; de Thérèse-Madeleine Fantou née à Miniac-en-Morvan le 29 juillet 1747, entrée chez les Filles de la Charité le 28 novembre 1771 et de Jeanne Gérard née à Cumières le 23 octobre 1752 et entrée chez les Filles de la Charité le 17 septembre 1776.

Arras.png

Elles subirent le martyre, comme tant d' autres, pendant la Grande Terreur qui eut lieu de septembre 1793 à août 1794. En effet, alors que les armées étrangères menaçaient la république, tout culte privé ou public fut interdit, et des milliers de prêtres, religieux, religieuses ou simples paroissiens furent arrêtés et déclarés ennemis publics...


Ces religieuses faisaient partie d' une petite communauté de sept soeurs soignantes à Arras dans le Nord de la France. Elle tenaient un petit hospice  et une école. En 1793 Joseph Lebon, un prêtre républicain devenu apostat,  plaça à la tête de leur école un laïc et confisqua les biens de la communauté. Les soeurs eurent toutefois la permission de soigner discrètement les malades, mais en vêtements civils. La situation devenait de plus en plus risquée pour elles.
 Trois religieuses décidèrent tout de même de rester avec leur supérieure la Mère Marie-Madeleine Fontaine. Elles refusèrent de prêter le serment de liberté et d' égalité qui par principe reniait leurs voeux religieux. Elles furent donc arrêtées le 14 février 1794 pour activités contre-révolutionnaires, et transférées à la prison de Cambrai. Joseph Lebon, nommé magistrat à Cambrai, les condamna à mort.

Devant la guillotine,le 26 juin 1794, les soeurs n' hésitèrent pas à entonner un Ave Maris Stella, et la Mère Marie-Madeleine, dernière à être guillotinée s' écria devant la foule rassemblée : "  Ecoutez bien Chrétiens ! Nous serons les dernières victimes, car la persécution prend fin. Les guillotines seront détruites et à la place on élèvera des autels à la gloire du Seigneur Jésus ! "

En effet la France était alors épuisée par les persécutions et un mois ensuite, en juillet, Robespierre fut lui-même guillotiné suivi de Joseph Lebon...

Repost 0