Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 12:18
Bartholomée Blanco Marquez naquit le 25 novembre 1914 à Pozoblanco en Espagne. Il devint orphelin de mère à quatre ans, et perdit son père à douze ans. Il entra en apprentissage dans le laboratoire de son cousin. Lorsque les Salésiens arrivèrent en ville en 1930, il fréquenta leur oratoire et les aida comme catéchiste.
Le Père do Munio, Salésien,  l' entraina à poursuivre sa formation intellectuelle, culturelle et spirituelle. Il entra à l' Action catholique locale, dont il fut le secrétaire, et y donna le meilleur de lui-même.
Il fut nommé à Madrid pour poursuivre sa formation apostolique auprès des milieux ouvriers. Il fut un ardent défenseur de la doctrine sociale de l' Eglise.


bartholom--e-blanco.jpg


Il obtint une bourse d' études et voyagea en France, en Belgique et en Hollande pour observer les méthodes d' apostolat des organisations ouvrières catholiques.
Revenu en Espagne, il fonda onze sections syndicales catholiques. Il était cohérent dans ses convictions, et menait une vie de chrétien unifiée. Il luttait pour les valeurs de l' Evangile, et se nourissait de la prière.

Evidemment ses convictions politiques étaient en concurrence avec celles des socialistes, et c' est pour cela qu' il fut détesté par les membres des cellules locales. Il fut arrêté pour ses convictions catholiques, mais aussi parce qu' il représentait pour eux la négation même des méthodes des Rouges auprès des ouvriers.

Le 30 juin 1936 - il avait 21 ans - il revint dans sa ville natale pour se mettre à la disposition de la Garde civile, afin de lutter contre les Républicains. Mais la ville fut prise par ces derniers, et il fut arrêté pour rébellion le 18 août.
Il eut un comportement exemplaire en prison. " Afin de mourir en martyr, il faut s' offrir à Dieu " déclara-t-il. Il fut fusillé le 2 octobre à Jaen.

" Vous avez voulu me perdre en me condamnant à être fusillé, mais vous m' avez fait un immense bien, car c' est une couronne que vous m' offrez. "
Repost 0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 11:57
La fête des saints Anges gardiens s' est détachée de celle de saint Michel, avec laquelle elle s' était longtemps confondue. Célébrée par les Espagnols au XVIème siècle, elle fut étendue à l' Eglise universelle par Clément X en 1670 et fixée au premier jour libre après la Saint-Michel, c' est-à-dire au 2 octobre.

ange-memmling-louvre.jpg
                       Ange ( Memling ) Paris,  Louvre

La Bible nous montre les anges intervenant dans la vie des hommes et protégeant le peuple de Dieu. Par la fête de ce jour, l' Eglise nous rappelle que les anges aiment à nous assister, nous qui sommes les membres du Christ, leur Roi.
L' Eglise nous invite à penser à leur présence, à nous unir à leur prière, à recourir avec confiance à leur protection, spécialement dans les tentations.

anges-gardiens.jpg
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 03:06
Gerard Edwards was born at Ludlow, Shropshire, and studied at Oxford. It seems that he became an member of the Church of England, because only Anglicans at that time could receive a degree.

He then was employed at the household of Gregory Fiennes, 8th Baron Dacres of the South. The Baron' s wife, née Lady Anne Sackville, was a strong Catholic. Gerard was then reconcilied with the Catholic Church. He decided to study at the English Seminary in Rheims, France, and departed in 1586. 
He took the alias of Campion, in order to associate himself to the martyrdom of St. Edmund Campion who had died a few years ago.
He was ordained in March 1587.
He set sail back to England, and shortly afterwards was arrested at Sittingbourne. He confessed he was a priest, and was sent to the infamous Marshalsea Prison in South London. At the end of September 1588, he was imprisoned in Canterbury, and executed in Oaten Hill on October 1st.

Marshalsea.jpg
                         Marshalsea


Christopher Buxton was born in Derbyshire in 1562. He was educated at Tidewell Grammar School, where one of his masters - Nicholas Garlick - was martyred for the Faith.
In July 1582, he arrived at Rheims with two school friends to study at the English Seminary. In 1584, he was sent to the English Seminary in Rome. He was a brilliant seminarist. He was ordained there in October 1586.

In September 1587 he was sent to the mission in Kent, but was arrested in November...He also was imprisoned at the Marshalsea Prison, and examined on 15th August 1588. He was executed at Oaten Hill, Canterbury, for being a priest, on 1st October 1588. He was 26 years old.

christpiercing.jpg

Edward Campion ( Gerard Edwards ) and Christopher Buxton were beatified by Pope Pius XI in 1929, together with Robert Wilcox and Robert Widmerpool. 


Repost 0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 02:39
Robert Wilcox was born in Chester, England, in 1558. He was ordained to the priesthood in 1585 in Rheims, France, and was sent to the mission in 1586. He was arrested in Kent in summer 1586. He was hanged, drawn and quartered at Oaten Hill, Canterbury, with Robert Widmerpool, a layman who had given aid to him, in 1588. Robert Widmerpool had been a tutor to the sons of Henry, the ninth Earl of Northumberland. He was educated at Oxford, and remained always a Catholic. He was suspected at his trial in August 1588, for having sheltered priests.
When he had the rope round his neck, he thanked God for dying in Canterbury, for the cause for which St. Thomas of Canterbury had died.
Their feast day is October 1st.

croix-is--re.jpg

Pope Pius XI beatified them in 1929 with Gerard Edwards and Christopher Buxton.
Repost 0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 02:21
rewera.jpg  Antoine Rewera naquit le 6 janvier 1869 à Samborzec. Il devint prêtre du diocèse de Sandomir et professeur de théologie au séminaire. Il fonda une Congrégation de Tertiaires franciscaines, les Soeurs de Saint-François-Séraphique, en 1928 à Sandomir. Elles organisaient et organisent toujours des récollections, enseignent le catéchisme et s' occupent de différentes tâches auprès des prêtres du diocèse.


Il fut arrêté le 16 mars 1942 et déporté à Auschwitz, puis à Dachau où il mourut de tortures le 1er octobre 1942. Sa seule faute était d' avoir confessé la Foi en Jésus-Christ. 



Il fut béatifié en 1999 par Jean-Paul II, avec d' autres martyrs polonais de la seconde guerre mondiale.

soeurs-de-saint-fran--ois-s--raphique.jpg
Repost 0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 01:38
Alvaro Sanjuan Canet naquit près d' Alicante à Alcocer de Planes, dans une famille profondément chrétienne, le 26 avril 1908.
Il entra au petit séminaire de Campello à 11 ans. De caractère joyeux et expansif, il fut apprécié de ses condisciples et de ses maîtres. Il fit ses études de théologie ensuite à Turin, en Italie, au noviciat des Salésiens, et fut ordonné prêtre près de Barcelone en 1934.

bienheureux-alvaro-sanjuan-canet.jpg

Il exerça son ministère quelques temps à Alicante, mais au début de la guerre civile dut se réfugier chez ses parents à Cocentaina. Il fut découvert au bout de deux mois et arrêté à Alicante. Ses parents firent de nombreuses tentatives auprès des autorités civiles pour le faire libérer.
Dans la nuit du 1er au 2 octobre, il fut emmené aux abords de la ville, avec l' un de ses compagnons de prison et fusillé sur la route.

95 martyrs salésiens furent assassinés en Espagne pendant la guerre civile, et 31 d' entre eux furent béatifiés par Jean-Paul II en 2001.
Repost 0
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 00:46
Evêque de Reims depuis 459, il naquit à Laon vers 437. Il joua un rôle prépondérant dans la conversion de Clovis et le baptisa en 496. Apôtre des Francs, il fut à l' origine des évêchés de Thérouanne, de Noyon-Tournai 
et d' Arras.

bapt--me-de-clovis.jpg

Il était le fils de sainte Céline et du comte de Laon. Administrateur habile, il fut par sa science et son éloquence la lumière de la Gaule au Vème siècle. Aidé de l' influence de sainte Clotilde, il fut à l' origine de la vocation chrétienne de la France qui vénère en lui un de ses patrons. Il mourut à Reims le 13 janvier 533.

Le 1er octobre est l' anniversaire de la translation de son corps en 852 et de la dédicace de sa basilique en 1049 par le Pape saint Léon IX. 

Lien :
 http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5010505.html
Repost 0
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 21:47
france-bordeaux-cath--drale-saint-andr--.jpg

St. Andrew's Cathedral in Bordeaux ( France ) took four hundred years to build, from the 12th to the 16th centuries. It consists of a nave 124 metres long and 23 metres tall, and a West front that is simply a bare wall, because it was built against the town walls ( now demolished ).

The North side, on the other hand, includes the 13th century Royal Doorway, decorated with numerous carvings. It used to open onto the courtyard of the Archbishop' s palace. The door has now been walled up, but it was once used by the highest dignitaries e.g. King Francis I, Emperor Charles V, and later, Louis XIII and Infant Anne of Austria, when they were married in Bordeaux.

france-bordeaux-cath--drale-saint-andr---vue-rue-vital-carles.jpg

Beyond it, in the ambulatory, are 7 chapels, one of which contains an alabaster statue of Our Lady of the Nave ( 16th century ). It was there that the governors used to be sworn in.
There are a number of bas-reliefs, also made of alabaster ( 15th century ) and, beside the chancel, a statue of the Virgin Mary  and her mother saint Anne ( 16th century ).

france-bordeaux-cath--drale-int--rieur.jpg


At the end of the nave, there is a beautiful chancel and  wrought-iron screens made by Blaise Charlut in the 18th century.

france-bordeaux-cath--drale-vue.jpg


The North door of the transept ( 14th century ) has a wonderful tympanum showing, from top to bottom, Christ in triumph, the Ascension and the Last Supper.

france-bordeaux-cath--drale-tympan-nord.jpg

The South door is older ( 13th century ), but in a very poor state.

france-bordeaux-cathedrale-porte.jpg

The cathedral treasure includes a number of paintings by Jordaens and other Flemish painters, by José Ribera and by Italian primitives, and a collection of illuminated manuscripts from the Middle Ages and Renaissance period. It also includes a set of splendid Flemish and Spanish vestments from the 15th to the 18th centuries. 




From " Visiting Bordeaux  " , Ed Sud-Ouest, English version by Angela Caldwell   
Repost 0
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 20:33
A propos de la prédication, saint Jérôme commente cette parole de l' Evangile prononcée par Jésus :
 " VOUS  ETES  LA  LUMIERE  DU  MONDE. "

wigratzbad-ordres-mineurs-2007.jpg

" C' est la hardiesse de la prédication que Jésus enseigne ici - dit saint Jérôme - Il veut que ses apôtres, au lieu de se cacher par crainte et de ressembler à une lampe sous un boisseau, se produisent avec entière liberté et prêchent sur les toits ce qu' il ont ouï dans le secret. "


Saint Jérôme a commenté et traduit du grec en latin la Bible. L' Eglise a adopté cette version, la Vulgate, comme version officielle. 

Lien :  http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-12727133.html
Repost 0
Published by Eric - dans Lectures
commenter cet article
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 18:06
Jean-Nicolas Cordier naquit le 3 décembre 1710 à Saint-André, aujourd' hui dans le département de la Meuse. Il devint Jésuite. A la suppression+ de la Compagnie de Jésus en France par le Parlement de Paris en 1762, il exerça son ministère de prêtre près de Verdun et en Lorraine, s' occupant principalement de la direction spirituelle de couvents de religieuses.

La loi du 26 août 1792 condamna les prêtres réfractaires, c' est-à-dire ceux qui n' avaient pas prêté serment à la Constitution.
 
rochefort-ponton.jpg

Arrêté par les révolutionnaires, le Père Cordier fut martyrisé sur le bateau " Washington ", un ancien navire négrier réquisitionné par la Convention, sur l' estuaire de la Charente aux environs de Rochefort. Débarqué avec d' autres compagnons, malades pour la plupart du typhus ou âgés, sur l' Ile Madame le 18 août, il y mourut le 30 septembre 1794 à 83 ans.

ile-madame.gif

Il fut béatifié par Jean-Paul II le 1er octobre 1995, avec 64 autres victimes de cet épisode de la Révolution française, dites martyrs des pontons++ de Rochefort.

Sa fête, avec celle d' autres martyrs de l' Ile Madame, est fixée au 17 août.

madame.gif




+ La Compagnie, accusée de probabilisme et condamnée pour sa doctrine théologique, fut l' objet d' attaques dans toute l' Europe, dite des Lumières.
 En France, ce fut le prétexte de l' affaire du Père Lavalette, un Jésuite ayant fait faillite en Martinique, et dont les Jésuites de France refusaient de payer les dettes, invoquant l' autonomie financière de leurs maisons, qui donna le signal de la curée contre l' Ordre ignatien.
Le Pape Clément XIII, ayant consulté à Rome le Préposé général des Jésuites, le Père Laurent Ricci, refusa le compromis proposé par les Gallicans, à savoir la nomination pour la France d' un vicaire général adjoint au Préposé général à Rome.

cl--ment-XIII.jpg

Il était inadmissible que le pouvoir politique pût modifier les Constitutions de la Compagnie. Ce fut à cette occasion que Clément XIII prononça la fameuse formule : " Sint ut sunt, aut non sint. " ( Qu' elles soient comme elles sont, ou qu' elles ne soient pas. )

Le Parlement de Paris fit donc chasser les Jésuites, malgré la Bulle de Clément XIII " Apostolicum. "

Le successeur de Clément XIII, Clément XIV, fit emprisonner, sous la pression de l' Espagne, le Préposé général Ricci au château Saint-Ange, où il mourut en 1775, et supprima la Compagnie en 1773. Les 23 000 Jésuites se trouvèrent ramenés à l' état séculier.

portement-de-croix.jpg


++ Les pontons sont d' anciens navires démâtés, restés à quai et servant de magasins - ou ici en l' occurence de prisons.
Repost 0