Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 02:13
croix-communion.jpg
Sanctorum meritis inclyta gaudia
Pangamus, socii, gestaque fortia ;
Gliscens fert animus promere cantibus
Victorum genus optimum.

Hi sunt quos fatue mundus abhorruit :
Hunc fructu vacuum, floribus aridum,
Contempsere tui nominis asseclae,
Jesu, Rex, bone Coelitum.

Quae vox, quae poterit lingua retexere
Quae tu martyribus munera praeparas?
Rubri nam fluido sanguine fulgidis
Cingunt tempora laureis.

Te summa o Deitas, unaque poscimus
Ut culpa abigas, noxia subtrahas,
Des pacem famulis, ut tibi gloriam
Annorum in seriem canant.

Amen.

Exsultabunt Sancti in gloria,
Laetabuntur in cubilibus suis.

vitrail-turckheim-vita.jpg
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:33
En la place Saint-Pierre de Rome, le Cardinal José Saraiva Martins a proclamé aujourd' hui, au nom de Benoît XVI, la béatification de 498 martyrs espagnols, assassinés entre 1934 et 1939.
Il s' agit de deux évêques, de 24 prêtres diocésains,  de 462 membres d' Instituts de Vie Consacrée, d' un diacre, d' un sous-diacre, d' un séminariste et de sept laïcs.

beatificacion.jpg

La cérémonie a eu lieu devant une foule - en majorité espagnole - de 40 000 personnes. Le Pape n' était pas présent; conformément à la règle remise en vigueur selon laquelle les béatifications sont officialisées par les évêques locaux, ou en l' occurence par le Préfet de la Congrégation de la Cause des Saints.

Au cours de la cérémonie, le Cardinal Saraiva a lu en espagnol la lettre apostolique du Pape inscrivant ces martyrs à la liste des bienheureux. Le rituel de la proclamation, comme il est de tradition, a été récité en latin.

La mémoire liturgique de ces 498 nouveaux bienheureux a été fixée au 6 novembre.

Un grand nombre de causes venait du diocèse de Madrid - représenté par Mgr Rouco Varela - et ensuite des diocèses de Barcelone, Burgos, Tolède, Cuenca, Ciudad Real, Merida-Badajoz, Oviedo, Jaén, Santander; Carthagène et Gérone. La plupart des évêques espagnols étaient présents.

roma.jpg
 
La délégation officielle espagnole était conduite par le ministre des Affaires Etrangères, M. Moratinos, et par l' ambassadeur auprès du Saint-Siège, M. Vazquez. Elle comprenait le sous-secrétaire aux Affaires Etrangères chargé de la Coopération, et la directrice des Affaires Religieuses auprès du ministère de la Justice. 

Sur les 10 000 personnes reconnues avoir été assassinées en haine de la Foi, pendant cette période; 997 sont désormais au nombre des bienheureux et onze au nombre des saints.

( d' après le journal El Pais ).

A l' issue de la cérémonie, le Pape est apparu à la fenêtre de ses appartements pour réciter le traditionnel Angélus du dimanche.

Il a rendu hommage à " ces témoins héroïques de la Foi qui, motivés exclusivement par l' amour du Christ, ont payé de leur sang leur fidélité au Christ et à son Eglise. "
" Que leurs paroles et leurs gestes de pardon envers leurs persécuteurs nous poussent à travailler inlassablement à la miséricorde, la réconciliation et la coexistence pacifique. " a-t-il ajouté.

Il a déclaré que cette béatification de masse - LA  PLUS  IMPORTANTE JAMAIS CELEBREE DANS L'  EGLISE  CATHOLIQUE - " démontre que le témoignage suprême du sang n' est pas une exception réservée à quelques individus, mais une éventualité pour tout le peuple chrétien. "

iglesia.jpg

" Certes tous ne sont pas appelés au martyre du sang ", a poursuivi le Pape, soulignant " qu' il existe aussi un martyre de la vie ordinaire " qui est un  " témoignage particulièrement important dans la société particulièrement sécularisée de notre temps. "
Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:33
antonio-molle.jpg  Le 22 juin 2007, Mgr Juan del Rio Martin a donné son approbation pour l' ouverture de la cause de béatification d' Antoine ( Antonio ) Molle Lazo, né le 2 avril 1915, fils d' un modeste représentant de commerce,  et qui vécut à Jerez de la Frontera ( Xerès ) en Espagne. Après avoir été éduqué chez les Frères de la Doctrine Chrétienne, il était devenu employé de commerce. Il assistait à la messe quotidiennement et faisait partie de l' Association de la Jeunesse Catholique.
Il fut emprisonné avec l' un de ses frères pour avoir défendu le Couvent des Dominicains de la profanation. Pendant son incarcération, il récitait le rosaire avec ses compagnons.

Lorsque la guerre civile éclata, il s' engagea dans la garnison de la garde civile, le 8 août 1936.

Deux jours après, le 10 août au matin, il assista à la messe avec un petit groupe, à Penaflor. C' est alors que les Rouges firent irruption dans le bourg. La garnison se replia à l' Hôtel de Ville, mais il partit au Couvent des Filles de la Croix qui se trouvait à proximité, pour porter secours aux religieuses Augustines et les évacuer.
Le couvent fut envahi par les troupes du Front Populaire.

 Il fut torturé ( les oreilles et le nez coupés ), pour ne pas avoir voulu abjurer. Au contraire, il cria " Vive le Christ-Roi ! "
Il avait 21 ans, et ne portait pas d' armes...Il était dans la légion de la Merci.

Ses restes reposent en la basilique de ND du Carmel de Jerez. Les habitants se souviennent et pardonnent, mais ne veulent pas oublier.

Le postulateur de sa cause est l' abbé Guijarro, du diocèse de Madrid.

Lien ( en espagnol ) : http://oasisdejesus.drivehq.com/Espana_martir/Antonio_Molle_Lazo.htm
Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:33
bienheureux-sauveur-damien.jpg  Salvador-Damian ( Sauveur-Damien ) Enguix Garès naquit le 27 septembre 1862 à Alcira, dans le diocèse de Valence.
Il vécut une vie de famille simple et pieuse. Homme d' une grande foi, il faisait partie de l' Action catholique et fonda l' adoration nocturne dans la ville. Il exerçait le métier de vétérinaire pour éduquer ses cinq enfants.

Lorsque la guerre civile éclata en juillet 1936, il était veuf et à la retraite. Il fut arrêté comme catholique, le 6 août 1936. Il fut libéré, faute de preuves politiques contre lui ; mais la milice locale décida de l' emprisonner à nouveau quelques semaines plus tard.
 Ce vieil homme, il avait 74 ans, vécut ses jours de prison dans la prière et dans la foi. Il fut assassiné le 28 octobre 1936. 
Il fut béatifié par Jean-Paul II, le 11 mars 2001, avec 233 autres martyrs de Valence.

Aujourd' hui SS Benoît XVI a béatifié à Rome 498 martyrs, morts in odium fidei, entre 1934 et 1939, en Espagne. 

Qu' ils prient pour nous !

Sur les saints de l' Action catholique, lien en espagnol :
http://www.accioncatolica.org.ar/asambleaonline/g_escuela.html
Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:33

france-lille-ND-de-la-treille-sainte-chapelle.jpg

Réjouissons-nous tous dans le Seigneur, en célébrant ce jour de fête en l' honneur de la Bienheureuse Vierge Marie. De cette solennité les anges se réjouissent et glorifient le Fils de Dieu.
De mon coeur jaillit un chant de fête ; j' adresse mon poème au Roi.

Gloria Patri et Filio et Spiritui Sancto. Amen.

( Antienne de l' entrée ).

france-lille-ND-de-la-treille.jpg

Vers le milieu du XIIème siècle, les Lillois vénéraient avec grande dévotion une statue de la Vierge Marie érigée dans la collégiale Saint-Pierre et dont le socle était entouré d' une grille ou treillis : d' où le nom de Notre-Dame de la Treille.
Au XVème siècle, un sanctuaire fut élevé pour abriter la statue. Lors de la création de l' évêché de Lille, en 1913, le siège de la cathédrale fut très heureusement situé en la basilique mariale ( construite entre 1854 et 1999 ) où Notre-Dame est spécialement honorée comme patronne de la ville et du diocèse. 
Dans la chapelle Saint-Charles-le-Bon se trouve un reliquaire abritant des restes de saint Louis, roi de France.

La fête de ND de la Treille est le 28 octobre.

Repost 0
28 octobre 2007 7 28 /10 /octobre /2007 13:33
Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat !

Christus ab omni malo nos defendat !

rome.jpg

Parle, commande, règne !
Nous sommes tous à toi ;
Jésus, étends ton règne,
De l' univers sois roi.


christ-tympan.jpg


Tandis que le monde proclame
L' oubli du Dieu de majesté,
Dans tous nos coeurs l' amour acclame,
Seigneur, Jésus ta royauté.


christus-rex.jpg


Vrai roi, tu l' es par la conquête,
Au Golgotha brisant nos fers,
Ton sang répandu nous rachète,
Ta croix triomphe des enfers.

previtali-christ.jpg

Vrai roi, tu l' es dans cette hostie,
Où tu te livres chaque jour ;
Tu règnes par l' eucharistie,
Gagnant les coeurs à ton amour.


jeudi-saint-Juan-de-Juanes.jpg

Vrai roi, tu l' es sur cette terre ;
Mais que bientôt brille à nos yeux,
Loin de la nuit et du mystère,
Ton beau royaume, dans les cieux !



christ-orvieto.jpg



Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat !

Christus ab omni malo plebem suam defendat !


rome-ob--lisque.jpg

Illustrations :
Tympan de l' église de Cervon ( Bourgogne )
Christ de Previtali
Christ de Fra Angelico, Orvieto
Base de l' obélisque sur la Place Saint-Pierre-de-Rome, au Vatican.
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 11:31
   La bienheureuse Emeline naquit en 1115, dans le diocèse de Troyes. Elle était soeur converse et rattachée à l' Abbaye cistercienne masculine de Boulancourt ( située dans le département actuel de la Haute-Marne ).
Elle prolongeait ses colloques avec le Seigneur, et vivait comme ermite, dans la grange de Perte-Sèche qui appartenait à l' abbaye. Cette grange se situait à quelques kilomètres, et ainsi retirée, la bienheureuse Emeline put se partager entre labeur et prière.

bienheureuse---meline.jpg

Cette abbaye avait été fondée en 1095 par les Chanoines Réguliers de Saint-Pierre-du-Mont, mais elle était tombée dans le relâchement. C' est pourquoi l' évêque de Troyes, Henri, qui était Cistercien, la plaça sous la règle de saint Bernard. 

Le moine Goslin écrivit d' elle qu' elle vivait dans la pénitence, jeûnait totalement trois jours de la semaine, portait le cilice.
Beaucoup venait la trouver pour la consulter, car sa réputation de sainteté était grande. Elle représente, pour l' Ordre cistercien, le modèle de l' ermite du Moyen-Age et de toutes les époques.

Elle mourut en 1178 et fut enterrée en l' église de l' Abbaye de Boulancourt.
Repost 0
27 octobre 2007 6 27 /10 /octobre /2007 11:31
 bienheureux-sauveur-mollar-ventura.jpg   Jean-Baptiste Mollar naquit le27 mars 1896, près de Valence, dans une famille modeste, honorable et chrétienne.
Il était assidu aux adorations nocturnes de sa paroisse, et faisait partie de la Conférence de Saint-Vincent-de-Paul. Le dimanche, il faisait le catéchisme aux enfants, et participait au rosaire avec ses élèves.
A 25 ans, il sollicita la permission d' entrer chez les Frères Mineurs ( Franciscains ). 
Il reçut l' habit en 1921 au Couvent du Saint-Esprit à Gilet ( Valence ) et prit le nom de Sauveur ( Salvador ).
Il fit sa profession solennelle en 1925, et passa sa vie au Couvent de Gilet, puis de Benisa. Il était sacristain. Il s' acquitait de sa tâche avec simplicité, piété, et dévotion.

Comme religieux, le Frère Sauveur était un digne fils de saint François ; il était humble et obéissant, empli d' esprit de sacrifice. Toujours joyeux et optimiste, il accomplissait le dessein de Dieu. Sa mère disait de lui : " J' ai une lampe toujours allumée, devant le Saint-Sacrement : c' est mon fils. "

Lorsque la guerre éclata, le Couvent de Benisa fut fermé, et il dut trouver refuge en ville chez de pieux bienfaiteurs. Mais au bout de quelques jours, la situation empira, et il décida de partir, pour trouver un asile à Manises, son bourg natal.
Il y fut découvert le 13 octobre. On l' emprisonna dans le couvent des Carmélites, transformé en centre de détention.

On le fusilla dans la nuit du 27 au 28 octobre 1936, en haine de la Foi, à Picadero de Paterna, près de Valence. Il avait quarante ans.

Il fut béatifié par Jean-Paul II en mars 2001, avec trois autres Franciscains espagnols, martyrisés à la même époque.
Repost 0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 19:53
saint-martial.jpg
St. Martial Church is one of the first churches to be built after the French revolution. The first stone was blessed  May 1st, 1839, by Bishop Donnet who wanted a new sanctuary dedicated to St. Martial, apostle of Limoges, and founder of St. Andrew's Cathedral in Bordeaux.

With the first stone, was also blessed a medal to recall the anniversary of the consecration of the Kingdom of France to the Blessed Virgin Mary  by King Louis XIII.

The church opened in October 1840.

The architect was Michel Bonfin, whose father had built the Rohan Palace ( now the Town Hall, then the Bishop palace ).
Its Greek style was not praised when it was inaugurated, but intrepid Father Drivet, the first curate, was in need of a church as soon as possible.
Times have changed...Now the church is almost empty, and only on saturday evening and sunday morning can we hear mass.

In 1854 a tower-bell was erected. The church suffered during the British bombings of the Northern parts of Bordeaux in WW 2.
Inside the church we can admire an interesting wooden statue of St. Martial, and two old statues of Our Lady. 

saint-martial-parvis.jpg 
Repost 0
26 octobre 2007 5 26 /10 /octobre /2007 19:53

The Great Bell was the town belfry as far back as the 15th century. It replaced the old St. Eloi ( Ely ) Gate that opened onto the 13th-century ramparts and was used by pilgrims on their way to Santiago de Compostella.

grosse-cloche-saint-eloi.jpg

On the right, stands the church ( 12th Century ) rebuilt in 1497. It was the main oratory of the Town Hall.
On July 24th every year, the Head of municipal corporation and his men ( les " jurats " ) took oath on the Lord' s Precious Body. Then they used to go on procession to St. Andrew's Cathedral.
On August 1st, they attended the Holy Spirit Mass and promised on the Cross to govern faithfully the town and to protect the poors.
This took an end under Louis XIV's reign, who nominated himself the Lord Mayor.
St. Jeanne of Lestonnac, who founded in 1607 the Congregation of Notre-Dame, was one of its famous parishioners.

Under the Revolution, the church was a warehouse.

saint-eloi-choeur.jpg

In the middle of the 1970's the church was in a state of abandon, and the inside was ruined. In the 1980's the Bishop of Bordeaux of that time deconsacrated it. It was occupied afterwards by islamic squatters...
Now it is the main Church of Institut du Bon Pasteur, who restored it. The new Institute has permission to say Mass in Gregorian ( or St. Pius V ).

saint-eloi-communion.jpg

saint-eloi-cardinal.jpg

Cardinal Castrillon has recently ordained priests in St. Eloi Church.

Link :
http://cccsp.free.fr/divers/ibp.htm

Repost 0