Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 15:29
Saint Charles of Mount Argus was born John Andrew Houben on the 11th December 1821 in the village of Munstergeleen in the Netherlands.
He joined the Passionists in 1845 in Ere, Belgium, and received the name of Charles of St. Andrew. He was ordained in 1850. He was sent in England in 1852, then in Ireland in 1857, in Dublin where the Passionists had just founded a new monastery - or retreat - : the retreat of Mount Argus.
He was a very popular confessor. He was outstanding in the practice of poverty, humility, obedience, and to a greater degree, to the devotion of the passion of the Lord.
He died on the 5th January, 1893, at Mount Argus, and his cause of beatification was introduced in 1935. He was beatified in 1988, and canonized by HH Benedict XVI, on the3rd June, 2007.

charles-de-saint-andr--.jpg

Jean-André Houben, quatrième de onze enfants, naquit en Hollande, dans le village de Munstergeleen. Son père était meunier.
Il avait le désir d' être prêtre dès l' enfance ; mais il ne se décida qu' à l' âge de 22 ans, lorsqu' il entendit parler par un de ses compagnons de service militaire de la Congrégation des Passionistes, fondée par saint Paul de la Croix, au XVIIIème siècle.
Il fut accueilli par le bienheureux Dominique Barberi au noviciat d' Ere, en Belgique, et reçut le nom de Frère Charles de Saint-André. Il fut ordonné en décembre 1850 et envoyé en Angleterre en 1852.
Mais c' est en Irlande, à Dublin, qu' il allait passer le reste de sa vie. Les Passionistes venaient d' ouvrir leur nouvelle retraite de Mont Argus, et en 1857, il fit le tour du pays pour réunir des fonds, afin de financer le couvent.

saint-charles-de-saint-andr--.jpgLe Père Charles de Saint-André devint rapidement un confesseur renommé. Ce ne fut jamais un grand prédicateur ; mais il fut un véritable apôtre du sacrement de pénitence. Il était particulièrement apprécié comme directeur spirituel. Il avait constamment un crucifix à la main, et il méditait quotidiennement la passion du Christ. Il souffrait de migraines et de vertiges dus à une névralgie dentaire constante. Ce mal l' unissait aux souffrances du Christ.
Les foules se pressaient pour se confesser auprès de ce prêtre simple et charitable. A sa mort le 5 janvier 1893, la foule défila pendant cinq jours devant sa dépouille au couvent de Mont Argus. Il fut béatifié en 1988, et canonisé le 3 juin 2007, par SS Benoît XVI.

charles-de-mont-argus.jpg

Repost 0
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 00:38
rigobert-de-anta.jpg  Rigobert ( Rigoberto ) de Anta y de Barrio naquit le 4 janvier 1894 à Sax, près d' Alicante. C' est donc aujourd' hui l' anniversaire de la naissance de ce nouveau bienheureux, béatifié le 28 octobre 2007, à Rome.

Il fit ses études à Murcie, au Collège Saint-Joseph, et fut ordonné prêtre pour le diocèse de Carthagène en 1920. Il devint curé d' Alcadazo, puis, en 1926, curé à El Pozuelo ( Albacete ). C' était un jeune prêtre plein de joie et d' amour pour le sacerdoce.

Lorsque la guerre civile éclata, il était curé à la paroisse de Penas de S Pedro ( Albacete ) et refusa de quitter ses fonctions comme on le lui conseillait.

Il fut détenu, dans les premiers jours d' août, pour l' unique raison de son état sacerdotal. Il fut assassiné le 24 août, avec d' autres prêtres et des laïcs. Il fut fusillé le dernier, après avoir donné l' absolution à chacun de ses compagnons, accomplissant son ministère jusqu' au dernier moment.

Lorsque ce fut son tour, il s' écria à haute voix : " pardonnez-leur, Seigneur, comme je leur pardonne. "

Peu de choses sont rapportées de sa vie, comme si le Seigneur avait voulu cacher sa gloire sur terre, signe, sans aucun doute, que sa gloire au Ciel est grande !

NB Il naquit le jour de la Saint-Rigobert ( évêque de Reims, mort vers 740 ).
Le 4 janvier est aussi le jour de la mémoire de la bienheureuse Angèle de Foligno : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5130786.html
Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 23:26
daniel-gutierrez.jpg  C' est aujourd' hui l' anniversaire de naissance sur terre de Daniel Gutiérrez Fernandez, le 3 janvier 1890, à Consuegra dans le diocèse de Tolède. 

Il fut ordonné prêtre, le 18 décembre 1915. Au printemps 1936, il était coadjuteur à Mora de Toledo.

Il fut expulsé par la milice vers son bourg natal à l' été 1936, où il fut finalement arrêté et emprisonné, le 14 août.

Il fut fusillé avec cinq autres prêtres et des laïcs de Consuegra, le 24 septembre 1936, au cimetière de Los Yébenes, Tolède.

Il fait partie des martyrs espagnols béatifiés à Rome, le 28 octobre 2007.


Lien ( en espagnol ) sur la persécution religieuse des années 1934-1939 en Espagne :
http://persecucionreligiosaes.blogspot.com
Repost 0
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 21:28
Extrait de  " Dépassons-nous ! " ( Lift up your Heart, 1953 ), par Mgr Fulton Sheen, évêque auxiliaire de New York.
in " La formation du caractère " Ed. Collection du Laurier, 2005.

" Il n' est point de caractères ou de tempéraments immuables. Déclarer que nous sommes ce que nous sommes et n' y pouvons rien, c' est ignorer la liberté, l' action divine dans notre âme et le renversement possible de notre vie morale.

Courbe la tête, fier Sicambre, ordonnait l' évêque de Reims ( saint Rémy ) au roi des Francs ( Clovis ) à son baptême, adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré.

Quels que soient ses excès et le profondeur de son vice, aucun caractère n' est incapable de se transformer en son contraire par la coopération de l' action divine et de l' action humaine, de s' élever au niveau du moi, et finalement au niveau divin.

Ivrognes, toxicomanes, matérialistes, sensuels, gourmands, voleurs, tous peuvent transformer le terrain de leur défaite habituelle en celui d' une éclatante victoire.
L' élément temps importe beaucoup moins qu' il ne semble. Il ne faut pas beaucoup de temps pour se hausser jusqu' à la sainteté, il faut seulement beaucoup d' amour(... ).

Tant qu' il n' a pas trouvé un amour plus noble et plus beau, l' homme est impuissant à maîtriser ses vices, à surmonter sa médiocrité. Leur conversion définitive achevée, les plus dissolus, comme saint Augustin, ne se sentent plus du tout attirés par leurs anciens vices. Ils en ont plutôt la nausée.

Le spectacle du mal leur répugne, comme la poussière nous offusque les yeux. Ils ne luttent plus, ils n' ont même pas le désir du mal. L' amour bannit le péché tout aussi efficacement que le fait la crainte.

LE  GRAND MALHEUR  DE  BIEN  DES  GENS  EST  DE  NE  PAS  ETRE  AIMES  ET  DE  NE PAS  AIMER.

Un jeune homme épris d' une noble jeune fille évite tout ce qui pourrait la contrarier.
Qui aime Dieu sait également s' abstenir de tout ce qui pourrait blesser cet Amour. "

Pie-XII-et-Mgr-Sheen.jpg

Le Serviteur de Dieu Mgr Fulton J. Sheen ( 1895-1979 ), fils de fermier né dans l' Illinois aux Etats-Unis, fut ordonné en 1919 et fit ses études à l' université de Louvain en Belgique. Il devint professeur de théologie à l' université catholique de Washington et participa à des programmes d' émissions radiophoniques.  
Il prêcha ensuite à la télévision, et ses émissions allaient vite devenir célèbres. Elles eurent jusqu' à trente millions de téléspectateurs. Il écrivit de nombeux ouvrages de théologie et de morale.
Il devint parallèlement évêque auxiliaire de New York de 1951 à 1965, puis évêque de Rochester de 1966 à 1969.
Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 01:01
Sainte Geneviève naquit à Nanterre vers 422, de père Franc et de mère Gallo-Romaine. Saint Germain d' Auxerre reçut ses voeux de virginité, et à 15 ans, elle se consacra définitivement à Dieu.
Elle se voua avec d' autres compagnes à des oeuvres de charité et de pénitence. En 451, Paris fut sous la menace des Huns menés par Attila. Geneviève appela les Parisiens à la résistance ; mais elle fut menacée, par certaines factions hostiles, de lynchage.

 " Que les hommes fuient, s' ils veulent, s' ils ne sont plus capables de se battre. Nous, les femmes, nous prierons Dieu tant et tant, qu' il entendra nos supplications ! "

bataille-champs-catalauniques.gif
Quelques années plus tard, elle dut faire face à la disette, lors du siège de la ville par Childéric. Elle parvint à ravitailler la ville. Elle fut protégée par Clovis et lui demanda de faire construire une église vouée à saint Pierre et à saint Paul ( où il fut enterré ). 

undefined

Elle mourut  respectée de tous vers 512, et fut inhumée en cette église. Des miracles eurent lieu, et l' église fut renommée en l' honneur de sainte Geneviève, ainsi que l' abbaye attenante. Détruite au XIXème siècle, il en reste le clocher ( dans la cour du lycée Henri IV ).
 
La basilique Sainte-Geneviève fut construite sous le règne de Louis XV et transformée en Panthéon républicain à la révolution, pendant que ses reliques étaient brûlées. Certaines d' entre elles furent néanmoins conservées. On peut les vénérer aujourd' hui en l' église Saint-Etienne-du-Mont.

Sainte Geneviève est patronne de Paris. 
Repost 0
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 00:38
soureau-blondin.jpg   Marie-Esther Soureau-Blondin naquit dans une famille de laboureurs de douze enfants, près de Montréal à Terrebonne, le 18 avril 1809.

A vingt ans, après avoir été domestique, elle entra au service des Soeurs de la Congrégation de Notre-Dame qui venaient d' arriver à Terrebonne. Elle leur demanda, à la place de gages, de pouvoir apprendre chez elles à lire et à écrire, car elle était presque illettrée. 

En effet, depuis que le Québec était passé sous domination anglaise ( et protestante ), il n' y avait que très peu d' écoles francophones dans les campagnes. L' Institution Royale prévoyait d' assimiler les écoles au sein d' un système d' éducation anglophone et protestant. Les curés paraient à l' urgence en regroupant les écoliers du village dont la fabrique de l' église paroissiale finançait les études.

Elle fut finalement admise au noviciat de la Congrégation, en 1832 ; mais n' y prononça pas de voeux, car elle était de santé trop fragile. La maladie l' obligea à retourner chez ses parents, où elle passa une longue convalescence. Elle devint ensuite collaboratrice d' une institutrice, ancienne novice des Soeurs de Notre-Dame, dans le village de Vaudreuil, non loin de Montréal. Au bout de quelques années, elle devint directrice de la petite école, en 1838, devenue l' Académie Blondin. En plus de l' éducation des enfants, elle formait aussi des institutrices et des sous-maîtresses. Elle voyait loin...

Sa vocation se précisa. Elle regroupa des compagnes pour faire la classe aux petits enfants, et d' année en année, dans la prière, elle apporta sa réponse aux questions scolaires de son époque. En 1850, le jour de l' Immaculée Conception, elle fonda un institut chargé de l' éducation des jeunes enfants. Elle prit le nom de Soeur Marie-Anne, et Mgr Ignace Bourget ( 1799-1885 ), évêque de Montréal, reçut ses voeux et celui de ses premières compagnes au sein de la nouvelle Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne à la spiritualité ignatienne. Mgr Bourget faisait venir de nombreux religieux et religieuses de France qui essaimèrent au Canada et il fut à l' origine de la fondation de plusieurs Congrégations canadiennes.

undefined
Les débuts de la Congrégation furent difficiles à cause de la pauvreté de biens et de moyens ; cependant, en 1853, les Soeurs purent ouvrir leur Maison Mère à Saint-Jacques de l' Achigan. Peu de temps après, Mgr Bourget nomma comme aumônier de la Congrégation le jeune prêtre Louis-Adolphe Maréchal. 

Celui-ci s' opposa à la fondatrice. Etait-ce par ambition ? Ou trouvait-il que la fondatrice n' avait pas une vision assez moderne de l' éducation ? Toujours est-il qu' en un an, il réussit à l' écarter; sous prétexte de mauvaise gestion, et d' avoir trop insisté sur la nécessité d' utiliser les services des religieuses dans les écoles publiques...
Il fit destituer la Supérieure Générale - elle avait 45 ans - qui devint Supérieure d' une nouvelle petite communauté, le pensionnat de Sainte-Geneviève. 
ST-Jacques-1868.jpg
 Malgré l' éloignement, de nombreuses Soeurs restaient fidèles à la Mère Marie-Anne. L' aumônier, qui prenait les commandes de la Congrégation, malgré les règles de fondation, ne le supporta pas ! Il demanda à l' évêque de la destituer encore de sa charge, et c' est ainsi que cette enseignante de qualité dut accomplir les tâches les plus humbles. Elle fut portière, sacristine, blanchisseuse, etc... dans diverses maisons de la Congrégation.

La fondatrice des Soeurs de Sainte-Anne passa alors 36 ans de sa vie, dans l' humilité, le sacrifice et l' obéissance. 

Mais son témoignage de Foi et de soumission à la Volonté Divine fut un exemple pour toutes les Soeurs qui n' ignoraient pas le destin de leur Mère. Elle avait offert sa vie pour le bien de sa fondation.

Alaska.jpg
 En 1884, la règle des Soeurs de Sainte-Anne fut approuvée par Rome. Quelques années plus tard, elles étaient 428 Soeurs, attachées au soin des malades et à l' éducation enfantine, réparties dans 43 maisons, au Québec, en Colombie Britannique ( Canada ), aux Etats-Unis, en Alaska. A partir du milieu du XXème siècle, d' autres fondations ont eu lieu à Haïti, au Cameroun, au Chili et récemment au Congo. Elles étaient 1380 Soeurs vers 1980, elles sont aujourd' hui 840. Les années 1950 furent les plus florissantes pour les vocations.

Elle mourut le 2 janvier 1890 d' une bronchite, à l' aube de ses 81 ans, à la  nouvelle Maison Mère de Lachine, devenue aujourd' hui le Musée de la Congrégation des Soeurs de Sainte-Anne. 

Elle fut béatifiée le 29 avril 2001, à Rome, par Jean-Paul II.

Prions pour le Québec, fortement déchristianisé !

Illustration N° 3 : école de la Congrégation à Saint-Jacques-de-Montcalm, 1868.
Illustration N° 4 : Soeur en Alaska, cf lien : http://www.ssacong.org

Lire : Père Eugène Nadeau, omi, " Martyre du silence, Mère Marie-Anne, ssa ", Editions Médiaspaul, Montréal 2003.  

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 00:13
undefined  Il y a peu de temps, nous célébrions la messe de la nuit de Noël. C' est le Pape saint Télésphore, septième successeur de saint Pierre, qui en fut à l' initiative.
Saint Télésphore naquit en Grande Grèce ( Calabre et Sicile ). Il fut moine anachorète en Egypte et en Palestine. Sans doute fut-il aussi moine au Mont Carmel : il est fêté par l' Ordre du Carmel comme tel.

Il succéda au Pape Sixte Ier en 125. Il introduisit l' usage de la Messe de Minuit, de la Messe de l' Aurore et de la Messe du Jour de la Nativité de Notre Seigneur. Il recommanda aussi le jeûne, lors du Carême, et participa aux discussions qui eurent lieu dans l' Eglise d' Orient, pour la fixation de la date de la célébration de Pâques.
Saint Irénée précise qu' il mourut martyr, au bout de onze ans de pontificat, en 136.

Il est fêté le 5 janvier, dans l' ancien Ordo.
Repost 0
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 23:16
Bonne année à tous dans l' espérance ! Que l ' année 2008 comble vos voeux, à la grâce de Dieu ! Sans oublier : Dieu, premier servi !

undefined
Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 14:40
Pour ce dernier jour de l' année 2007, je remercie du fond du coeur les lecteurs de ce blog d' y avoir été fidèles. Vos commentaires et vos corrections sont les bienvenus, afin d' améliorer la qualité des articles.

Mes statistiques sont les suivantes depuis le 30 novembre 2006 :
Pages vues : 50 782
Visiteurs uniques : 13 822
Mois record : novembre 2007, avec 7192 pages vues. 

Pour vous remercier, voici un bouquet de prières sur des images pieuses de première communion ou de communion solennelle.

undefined


Tous mes voeux de bonheur pour l' année 2008 ! Que le Bon Dieu vous garde dans sa grâce !

undefined
image-communion.jpg

images-pieuses-vierge.jpg
images-pieuses-marie.jpgundefined

Repost 0
Published by Eric - dans la prière
commenter cet article
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 21:00
undefined
The St. Ignatius Cathedral of Xujiahui in Shanghai.
The Jesuits were very active in Xujiahui ( or Xujiawei ) in Shanghai. They built schools, churches, hospitals, and an observatory in 1873. The first Cathedral was built in 1847 and reconstructed in 1906. It was located in the French concession, the widest foreign settlement of the city, also known under the name of Zikawei. The Jesuits were expelled in 1949.

chine-xijahui--tou-se-we-copie-1.jpg
Very funny picture of Chinese school boys as Crusaders in a Jesuit school of Shanghai.
( from the archives of the Jesuits in Vanves - France ).

chine-shanghai-xujiahui.jpg
St. Ignatius is now surrounded by buildings...

chine-cathedrale-de-tianjin.jpg
The Cathedral of Tientsin ( now Tienjin ), Notre Dame des Victoires, was built after the destruction of the first Cathedral of the Immaculate Conception ( built by the French ) during the Boxer rebellion of 1900.

undefined
The first Catholic Cathedral of Tientsin, ruined in 1900. This picture was shot before the revolt.

chine-tang-muqiao.jpg
The church of Tang Muqiao, place of a famous pilgrimage to Our Lady. ( from the Archives of the Jesuits in Vanves - France ).
Repost 0