Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 13:28
Bossuet disait de lui qu'il était l'évêque le plus sage de son temps. Yves naquit aux environs de 1040 près de Beauvais dans une famille aisée. Il reçut une éducation soignée qu'il poursuivit à Paris et à l'abbaye du Bec en Normandie où il eut comme compagnon d'études saint Anselme de Cantorbéry.

Yves devint chanoine en Picardie à Nesles, puis fut appelé à Beauvais pour diriger les chanoines réguliers de saint-Quentin qui venaient d'être fondés. La réputation de sagesse d'Yves se répandit dans toute la région. Il avait environ cinquante ans, lorsqu'il fut appelé à devenir évêque de Chartres, pour remplacer un ancien évêque accusé de simonie. Il reçut l'approbation du pape Urbain II et du roi de France Philippe, malgré l'opposition de l'archevêque de Sens, Richer.  Il fut donc consacré par le pape en exil à Capoue qui avait dû fuir Rome devant les troupes impériales d'Henri IV (1050-1106).

chartres.jpg

Yves fut un bon gestionnaire de son diocèse et un habile négociateur, toutefois il s'opposa au roi Philippe qui avait une liaison adultère avec Bertrande de Montfort et qui se remaria avec elle sans le consentement de l'Eglise. Yves fut emprisonné pendant quelques mois. Le roi fut finalement excommunié en 1095, année où le pape Urbain II se rendit au concile de Clermont et vint prêcher la première croisade. Yves s 'y rendit, ainsi qu'au concile de Poitiers en 1100.

Finalement le roi se sépara de Bertrande en 1104 et l'excommunication fut levée par le pape Pascal II qui fut reçut en visite à Chartres par Yves en 1107. Saint Yves prit toujours parti pour le pape dans la querelle des investitures qui l'opposait à l'empereur du Saint-Empire.

L'évêque de Chartres nous a laissé trois cents lettres environ qui nous informent sur l'administration de son diocèse mais aussi de ses vues théologiques et des progrès de la réforme grégorienne; vingt-quatre sermons dogmatiques, disciplinaires et liturgiques; et trois ouvrages de droit canonique: la Tripartita, le Decretum et la Panormia.

Il mourut le 23 décembre 1116 à Chartres. Saint Pie V l'inscrit à l'Office des chanoines réguliers du Latran, le 18 décembre 1570.

Partager cet article

Repost 0

commentaires