Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 15:46

Après la dictature de Porfirio Diaz ( 1876-1911 ) il y eut au Mexique une période de troubles et de révoltes. La condition de l' Eglise fut rendue extrêmement difficile et spécialement après l' entrée en vigueur le 5 février 1917 de la nouvelle Constitution anti-cléricale et anti-religieuse.

Le gouvernement maçonnique rendit les clercs objets de menace. Ils furent soumis à des vexations brutales allant jusqu' à de nombreux assassinats.

Après la nomination à la présidence de Plutarco Calles en 1924, la situation empira pour l' Eglise. Le nouveau président voulait faire sortir son pays de l' enlisement et de la crise économique, notamment en redistribuant les terres, mais il voulait aussi éradiquer totalement la religion catholique du Mexique.

 

Sabas Reyes Salazar naquit dans le diocèse de Guadalajara à Cocula ( Etat de Jalisco ) le 5 décembre 1883. Il fut ordonné prêtre en décembre 1911 et nommé vicaire dans diverses paroisses de Guadalupe puis à Tototlan près de San Juan de Los Lagos ( Jalisco ).

Il avait une dévotion spéciale pour la Sainte Trinité et était d' un naturel doux et simple. Il s' occupait de catéchisme, d' éducation et de musique.

Pendant la guerre civile, il continua son ministère, et lorsque la situation s' aggrava en 1927 on lui conseilla de fuir, mais il refusa.
Pendant la Semaine Sainte 1927 les troupes fédérales vinrent dans le bourg à la recherche du curé Vizcara et de ses vicaires en fuite. Ils ne trouvèrent que Sabas Reyes qui venait de baptiser un bébé dans une maison privée.

Il fut ligoté pendant trois jours à un des piliers de l' église laissé sans manger ni boire et torturé. On lui brûla les mains. Les mains du prêtres sont consacrées...Il refusa de révéler où se cachaient les autres prêtres.

Le mercredi saint 1927 13 avril 1927 il fut fusillé dans l' enceinte du cimetière. Il avait eu la force de crier : vive le Christ-Roi !

Il fut béatifié en 1992, puis canonisé le 21 mai 2000 par Jean-Paul II avec d' autres martyrs mexicains.

Partager cet article

Repost 0

commentaires