Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 02:53

  

 Clément-Auguste von Galen naquit le 16 mars 1878 au château de Dinklage dans le Grand-Duché d' Oldenbourg intégré à l' Empire allemand.

 

Son père le comte von Galen eut treize enfants qu' il éleva dans la piété chrétienne. Il fit ses études au lycée jésuite de Feldkirck puis continua ses études : de philosophie à Fribourg en Suisse, puis lorsqu' il décida de devenir prêtre, de théologie à Innsbruck en Autriche et enfin  à Münster où il fut ordonné en 1904. Il  fut chanoine mineur à la cathédrale de Münster où son oncle Maximilien von Galen était évêque suffragant.

 

 

En 1906 il fut nommé chapelain de l' église Saint-Mathieu à Berlin, capitale de la Prusse et du Reich allemand. Ensuite il fut nommé curé de Saint-Clément. Il fit face avec courage à la période de la guerre, pratiquant et donnant le sacrement de confession avec insistance. L' effondrement de l' Empire, la révolution spartakiste d'inspiration communiste et l' instauration de la république de Weimar furent vécues à Berlin avec inquiétude, mais là encore il fit face avec courage. Il revint en 1919 à Saint-Mathieu cette fois-ci comme curé.

C' est à cette époque qu' il fit connaissance du cardinal Pacelli ( futur Pie XII ) qui avait échappé à un attentat spartakiste en Bavière.

 

 

En 1929 il fut nommé à Münster dont il devint évêque en 1933 prenant la devise : " Nec Laudibus, nec Timore. " Il fut l' évêque de tous, réfugiés comme Allemands.

Dès le Carême 1934 il n' hésita pas à critiquer dans ses lettres pastorales l' idéologie néo-païenne du national-socialisme. Il prit la défense des associations et des écoles catholiques muselées par Hitler.

Au printemps 1936 il fustigea encore plus directement le régime et sa politique de discrimination religieuse et raciale et l' atteinte à la liberté des chrétiens.

Invité en janvier 1937 à Rome par Pie XI avec d' autres évêques allemands il décrivit la situation de son pays qui aboutit à la rédaction par le cardinal Pacelli et le Pape de l' Encyclique " Mit Brennender Sorge " avertissant l' opinion publique contre le national-socialisme.

                                         Intérieur de l' église Saint-Clément

 

L' entrée en guerre de l' Allemagne l' indigna, mais il s' efforça de fortifier les Catholiques de son diocèse en particulier ceux qui avaient des soldats au front.

A l' été 1941 peu après l' attaque de l' Allemagne contre la Russie soviétique et l' embrasement de l' Europe ( Les Etats-Unis n' étaient pas encore en guerre ), l' Allemagne était au faîte de sa puissance en Europe. Le régime en profita pour spolier l' Eglise. 

Il prononça de nombreuses homélies, dont trois désormais célèbres pour s' élever contre la violation des lois élémentaires du christianisme à propos de l' euthanasie des inutiles ( malades, infirmes, etc...) l' extermination des Juifs et la persécution des Catholiques et des autres chrétiens.

Le régime réagit en déportant dans des camps de concentration des prêtres, religieux et religieuses du diocèse. Il projetait d ' arrêter l' évêque, mais recula. Mgr von Galen n'avait pas hésité de parler d' ennemi extérieur, mais surtout de l' ennemi intérieur : le régime qu' il qualifia de barbare et d' assasssin, tuant les valeurs allemandes et chrétiennes. 

                                              la cathédrale en octobre 1943

 

Le Pape Pie XII le fit cardinal en février 1946 rendant hommage à sa conduite pendant la dictature nazie. Il fut accueilli à Münster par des foules enthousiastes. Devant la cathédrale en ruines et la ville rasée il prononça son dernier discours et mourut le 22 mars 1946. On le surnommait  " le lion de Münster ."

                                                   Münster en 1946

 

 

Par son témoignage il faut comprendre qu' il avait su s' opposer à la majorité de l' opinion publique.

Il fut béatifié par Benoît XVI le 9 octobre 2005. 

 

                                       Funérailles du cardinal von Galen

 

Link in English : letters from card. von Galen to Pius XII after the war :

http://www.30giorni.it/us/articolo.asp?id=5986

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires