Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 02:37

 François Possenti naquit le 18 mars 1838 à  Assise onzième de treize enfants dont huit survécurent. Il perdit sa mère à l' âge de quatre ans.

Son père était gouverneur des Etats pontificaux, puis fut nommé assesseur à Spolète qui faisait aussi partie des Etats pontificaux. François y fit ses études chez les Frères des Ecoles Chrétiennes puis au collège des Jésuites. Il menait une vie simple dans un milieu élégant, mais la perte d' une soeur aînée, le suicide de son frère Laurent et sa faible santé lui firent comprendre qu' il avait une autre vocation que celle du mariage. Le moment déclencheur intervint lors d' une procession à la Vierge.

Sa famille l' avait élevé dans une grande dévotion à la Vierge - on y récitait le rosaire tous les soirs - pourtant il dut convaincre son père, qui trouvait son fils capricieux, lorsqu' il lui fit part de son désir d' entrer à dix-huit ans chez les Passionistes.

En entrant en 1856 au noviciat, il prit le nom de frère Gabriel de l' Addolorata ( en français Notre Dame des Sept Douleurs ). En 1858 il suivit ses études de philosophie à Pievetorina ( Macerata ) auprès du vénérable frère Norbert Cassinelli qui le dirigea toute sa vie.

En 1859 il devint étudiant en théologie à Isola del Gran Sasso ( Teramo ) où les frères étudiants avaient déménagé à cause de la guerre dans les Etats pontificaux et en 1861 il reçut les ordres mineurs à la cathédrale de Penne ( Pescara ). Il mourut de tuberculose le 27 février 1862 demandant à la Vierge des Douleurs de l' appeler. Quelques temps après la province d' Italie par ordre gouvernemental dut se disperser.

Il fut canonisé en 1920 par Benoît XV qui en fit le patron de la jeunesse italienne.

Il est le saint des petites choses. Toujours fidèle à la Règle, il avait une grande dévotion pour Jésus crucifié comme tous les Passionistes, mais il y ajoutait une dimension particulièrement joyeuse ainsi qu' un amour intime pour la Vierge des Douleurs.

                     Autel privé dans la chambre de saint Gabriel au couvent du Sasso

Pie XI en fit le co-patron de l' Action catholique et Jean XXIII le patron des Abruzzes. Il est un des nombreux saints issus de la Congrégation des Passionistes. Sainte Gemma Galgani a été guérie par son intercession.

Les Passionistes sont deux mille dans le monde et retrouvent à nouveau des jeunes vocations ( plutôt hors d' Europe ), mais les quatre petites communautés passionistes en France sont touchées par la crise.

http://www.passiochristi.org

 

Son sanctuaire à Isola del Gran Sasso est visité par plus d' un million de pélerins par an, en particulier pour de grands rassemblements de jeunesse. Malheureusement son architecture moderne ne vaut pas celle du couvent à côté...

Saint Gabriel de l' Addolorata a été surnommé le saint du sourire. En 1932 sa fête a été étendue à toute l' Eglise universelle.

Partager cet article

Repost 0

commentaires