Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

19 février 2007 1 19 /02 /février /2007 10:48

" Je crois en Dieu qui chante et qui fait chanter la vie ..."

 

fut l' un des nombreux credo de substitution arrangés à l' époque, dans l' élan euphorique et quasi prophétique de l' après-Concile, qui échoue romantiquement sur son erre en 2005 et berce encore quelques adorateurs de la Vie dans les assemblées.

 

( ... ) Ce christianisme édulcoré, marqué par les sixties et sublimé en mystique humanitaire serait en marche vers un AU-DELA de l' Eglise, à savoir :

 

l' UNITE  EN  ACTE  DU  GENRE  HUMAIN  ( Lumen Gentium N° 1 Gaudium et Spes N° 42 ).

 

 

Ce christianisme s' est rêvé affranchi d' une foi définitivement énoncée en formules dogmatiques ; il s' est cru libéré des aspects jugés trop râpeux ou trop exigeants de l' Evangile

 

( PLUS  DE  SACRIFICE, PLUS  DE  PENITENCE,  PLUS  D' ENFER ), et débarrassé enfin des beautés trop formelles de la liturgie grégorienne, transmise en substance depuis les premiers siècles dans l' Eglise latine.

 

Ce christianisme humanitaire des années soixante présente la religion comme une PAROLE ou un DIALOGUE  DE  SALUT( ... ) Jésus  " sauve " l' Humanité, non plus par son Etre, DONT  ON TAIT  OU  RELATIVISE  la divinité, à laquelle pourtant la Tradition requérait d' adhérer personnellement, mais seulement par son  " message  "  spirituel de progrès, d' amour, et de paix, si proche de l' utopie sociale du XIXème siècle ( ... ). Le progrès de l' Humanité a pris le pas sur la quête personnelle du Salut.

 

Sans cesser d' être une doctrine de l' éternité, la religion " conciliaire " ( ... ) pousse la barque de Pierrre et l' Humanité entière vers un nouveau monde, celui d' une régénération terrestre.

 

 

(... ) Comment les derniers pratiquants d' Europe ou d' Amérique ( ... ) ont-ils pu abandonner si facilement leur tradition ? [ surtout quand on compare nos frères orthodoxes, ou d' autres traditions chrétiennes ]

 

Réponse : en absorbant peu à peu, par enthousiasme, ignorance ou  RESIGNATION, le substitut euphorique ( ... ) une tradition transgénique, renommée vivante, incessamment façonnable et renouvelable, telle une énergie ; mais du même coup périssable à chaque instant, soumise à l' éphémère...   

Abbé Christophe Héry

 

Non-lieu sur un schisme, Ed. Hors-série Mascaret, Arguments.

 

 

 GARDER  l' espérance :

Tout cela est tellement triste d' imaginer que tout a été jeté par-dessus bord. Et puis finalement, il faut se ressaisir,  même si  nos générations sont encore sacrifiées pour des années.

Comme le corps souffrant de Jésus, son Eglise subit des outrages, de ses ministres, de ses fidèles, de moi-même quand je me détourne avec indifférence.

Après tout l' Eglise est le Corps Mystique de Jésus. Nous sommes à l' ère des souffrances.

 

Et le monde s' en soucie-t-il ? Les foules sont toujours versatiles. Aujourd' hui elles adorent, demain elle renient.

 

Je pense que le pire des années 1970 quand on croyait ( par conviction ou effroi résigné ) à la victoire du communisme, je pense que cette époque commence à peine à s' éloigner...

 

Certes il y a un retour du paganisme, adoration de la lune, de la terre, paniques pseudo-écologiques que sais-je  ? dont on se sert pour masquer le visage et le corps de Jésus, mais j' ai l' espoir qu' une fois les dernières grands-mères à moitié défroquées des couvents seront mortes, que cette génération de prêtres honteux  et toujours concernés par je ne sais quel problème, mais rarement par celui de l' oblation sera passée, alors tout ce fatras New Age sera dépassé !

 L' orgueil incommensurable de notre époque, si heureuse de faire du créatif, du vivre-ensemble, si inquiète d' être interpelée et d' agir en Evangile vers l' unité de nos différences, si consciente de soi pour tout dire, j' espère de tout mon coeur que ce ne sera bientôt qu' un mauvais souvenir !

Le curé d' Ars disait à peu près, enlevez-leur la messe et la croix, demain ils adoreront des animaux. Oui aujourd'hui sans la Croix avec Jésus cloué combien adorent leur nombril de manière masochiste ? 

Alors on se tourne vers les pauvres, comme une bouée de sauvetage, au moins c' est déjà cela...Mais lorsqu' on se rassure en se disant : Voyez comme je suis bien je vote pour ...est-ce suffisant ? 

Alors l' Eglise d' une voix claire se fait mieux entendre lorsqu' elle  évoque, comme elle le fait depuis 2000 ans, Jésus Vrai Dieu et Vrai Homme souffrant dans son Eglise. Elle ne se borne pas  à l' évoquer : elle le  DONNE, le donne sur les autels...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires