Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 01:33

A la même époque que sainte Julienne ( voir mon article précédent ) saint Pamphile était un prêtre originaire du Liban estimé de la nombreuse communauté chrétienne de Césarée de Palestine, capitale de la province romaine de Palestine. Eusèbe de Césarée, son élève,  nous a transmis son témoignage dans son " Histoire ecclésiastique " et le qualifie comme le plus cher de ses amis.

 

Il vivait au temps de l' empereur Dioclétien et du gouverneur Urbain qui réprimait sévèrement les dissidents chrétiens. Saint Pamphile était disciple du philosophe Origène ( 185-254 ) et avait étudié à Alexandrie. Il correspondait avec de nombreux lettrés chrétiens et philosophes. Il possédait une bibliothèque considérable. Un siècle plus tard saint Jérôme se déclara heureux d' avoir eu en main les écrits de Pamphile.

 Urbain voulut donc l' interroger sur ses connaissances philosophiques.  Il ne put répondre aux arguments philosophiques du prêtre et lui ordonna en conclusion de sacrifier aux dieux romains. Il refusa évidemment et fut torturé et jeté en prison, provoquant l' émoi de la communauté chrétienne majoritaire de la ville. Il eut donc la vie sauve pour le moment et resta en prison. 

                                     Aqueduc romain de Césarée de Palestine

 

 

Lorsque Firmilien devint gouverneur par la suite, à l' arrivée au pouvoir de Galère Maximien, les décrets impériaux se firent plus  sévères encore : 130 autres dissidents chrétiens furent déportés dans les mines de Cilicie. Un groupe de jeunes chrétiens égyptiens condamnés eux-aussi à la déportation vint les rejoindre : Il s' agissait de Jérémie, Elie, Samuel, Isaïe, et Daniel.  

Le groupe qui faisait des convertis parmi les déportés fut ramené à Césarée pour être jugé à nouveau devant le gouverneur.

 

A la question de savoir quelle était leur patrie, les Egyptiens répondirent Jérusalem, signifiant par là la Jérusalem céleste. Interloqué le gouverneur fit savoir qu' il ne connaissait pas cette ville. En effet, elle avait été détruite par Titus en 70 et sur ses ruines avait été construite une petite bourgade du nom d' Aelia-Hadriana au temps d' Hadrien ( 117-138 ). Un romain païen ne pouvait connaître ce nom de Jérusalem, et cela augmenta sa méfiance. 

 

 Ils retrouvèrent donc en prison Pamphile, qui y était incarcéré depuis deux ans ainsi que deux de ses compagnons le diacre Valente d' Aelia-Hadriana et le diacre Paul de Césarée. 

 

La situation étant de plus en plus intenable dans la capitale, Firmilien décida pour l' exemple de tous les faire condamner à la décapitation.

 

Un jeune garçon esclave et chrétien, Porphyre, eut le courage de protester contre leur condamnation et fut donc lui aussi immédiatement arrêté et jugé devant le tribunal à partager leur sort.

Un centurion chrétien de l' armée romaine, courageux et de forte constitution, Séleuque, put avertir Pamphile en prison que Porphyre venait d' être décapité en premier. Il fut  dénoncé et lui-aussi arrêté, avec deux autres chrétiens : le vieillard Théodule, serviteur de la maison du gouverneur, et un jeune homme, Julien le Cappadocien venu apporter publiquement son soutien.

 

La foule chrétienne grondait contre le pouvoir romain.

 

Théodule fut crucifié et tous les autres décapités le 16 février 309...

 

L' importance de la communauté chrétienne en Palestine, et dans l' empire ( on estime la population chrétienne à 15 % à Constantinople à l' époque ) allait finalement  obliger l' empereur à accepter cette dissidence populaire, considérée comme issue des basses classes par l' aristocratie, on dirait  " citoyenne " aujourd' hui,  et les fonctionnaires. En 313 l' Edit de Milan sera signé, mettant momentanément fin aux persécutions. Leurs reliques furent transférées à Constantinople. Saint Pamphile est aussi spécialement fêté le 1er juin.

 

Cet épisode prouve que si les chrétiens acceptaient le martyre, pour un nombre choisi d' entre eux, une   " élite " spirituelle en quelque sorte, la masse elle n' hésitait pas à manifester aussi publiquement ses protestations. Les communautés chrétiennes étaient entraînées surtout par les ascètes d' Egypte et différents prédicateurs de Palestine à détruire les idoles et les temples païens, symboles du pouvoir romain. C' est sur cet arrière-plan historique d' agitations qu' il faut comprendre l' épisode de saint Pamphile et de ses compagnons dans une Palestine au bord de la révolte entre la fin du IIIème siècle et le début du IVème siècle.

 

                                    Théâtre romain de Césarée de Palestine

Césarée fut construite sur les ruines d' un ancien port phénicien par Hérode le Grand entre 22 et 10 av JC, et devint le siège des gouverneurs romains à partir de 6 av JC. Ponce-Pilate y avait sa résidence.

Après la destruction de Jérusalem, ce fut la plus importante ville de Palestine. Son port commerçait avec toute la Méditerranée. Elle avait 100 000 habitants au VIème siècle pour la plupart chrétiens.

Un siècle plus tard, elle commença son déclin avec les invasions perse puis arabe. Jérusalem s' était lentement reconstruite à partir du IVème siècle et avait attiré les populations.

Le port redevint un important centre de commerce sous les Croisés qui firent construire des fortifications. La ville fut détruite définitivement par les mamelouks du sultan Baïbar en 1265.

Partager cet article

Repost 0

commentaires