Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 11:07

Mgr Anselme ( Anselmo ) Polanco et son vicaire général Philippe ( Felipe ) Piroll ont été béatifiés en 1995 par Jean-Paul II.

Mgr Polanco ( 1881-1939 ), fils de modestes agriculteurs, entra au couvent augustinien de Valladolid à l' âge de quinze ans, puis au couvent de Burgos. Après avoir été professeur, il devint prieur de Valladolid puis provincial en 1932. Il fit de nombreuses visites dans les couvents d' Asie et de l' étranger.

En 1935, il fut nommé évêque de Teruel à une époque où l' Espagne, pauvre et divisée, était déjà agitée depuis quelques années par l' opposition républicaine et franc-maçonne contre l' Espagne traditionnelle.

Lorsque la guerre civile éclata en 1936, son diocèse était sur la ligne de front entre républicains et nationaux. Refusant de se désolidariser des autres évêques espagnols qui avaient fait publier une lettre de protestation, il fut emprisonné en janvier 1938 avec son vicaire général et d' autres compagnons. Pendant treize mois ils menèrent une vie de communauté chrétienne avant d'être finalement mitraillés près du pont de Molins le 7 février 1939.

Le bienheureux Philippe ( Felipe ) Ripoll ( 1878-1939 ) était fils de cantonnier. Il fut ordonné en 1901 et devint au séminaire professeur de latin, de philosophie, de théologie et de droit canonique. Après une retraite chez les jésuites, il s' engagea dans l' Action catholique encouragée à une époque où les masses européennes étaient séduites par les mouvements communistes et fascistes. Il fut nommé vicaire général lorsque Mgr Polanco devint évêque de Teruel en 1935. A cause de la guerre civile la majeure partie des églises du diocèse était saccagée et un quart de ses prêtres fut assassiné. Emprisonné en même temps que l' évêque pendant treize mois, il fut ligoté avec lui, et tué par les rafales d' une mitrailleuse le 7 février 1939. Un berger découvrit peu après les corps des 42 prisonniers à moitié brûlés et abandonnés au pont de Molins.

Leurs restes reposent à la cathédrale de Teruel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires