Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 08:11

 Née vers 235 à Catane en Sicile dans une famille chrétienne de riches propriétaires terriens, sainte Agathe se consacra à Dieu vers l'âge de quinze ans et prit le voile ( le flammeum ) des mains de l' évêque.

Cet épisode nous rappelle que beaucoup de femmes ou de veuves se consacraient en restant chez elles afin de suivre une vie de prières et de charité. Depuis l' édit de Septime Sévère, les chrétiens pouvaient être dénoncés afin d' abjurer en public.

Au moment des persécutions de l' empereur Dèce, à partir de 249, elle fut accusée d' aller à l' encontre de la religion d' Etat. Malgré le programme de rééducation d' Aphrodisie, sans doute une prostituée sacrée, pour l' enrôler à ses côtés ( même schéma que sainte Viviane avec Rufine, sous Julien l' Apostat cf lien 2 décembre : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4752652 ) elle refusa d' adopter le culte des idoles, vraisemblablement celui de la déesse Isis protégé par les empereurs ( surtout depuis Caligula) et n' abjura pas à son procès. Son exemple fut suivi par sainte Lucie, cf lien 13 décembre : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-4882116.html ) un peu plus tard sous Dioclétien.

 

On lui arracha les seins, puisqu' elle voulait rester vierge, et qu' elle portait atteinte au culte de la déesse,  symbole récurrent de la Grande Mère protectrice.

De plus pour les Romains, il était inconcevable qu' une femme d' origine noble puisse confesser une religion considérée comme une religion d' esclaves.

 

Son culte supplanta celui de déesses païennes et connut un formidable essor en Sicile, en Italie puis partout en Europe. Des fêtes et des processions sont toujours offertes à la dévotion des fidèles, notamment à Catane et à Palerme.

Il est important de comprendre que le mystère de l' incarnation se poursuit avec l' intercession des saints qui furent des témoins de leur époque, des hommes et des femmes de toutes conditions- et non pas des idoles lointaines-  et restent des exemples pour la nôtre. Combien de martyrs et de saints connus et inconnus le terrible XXème siècle passé ne compte-t-il pas !

Ainsi simplement aujourd' hui l' Eglise se souvient de Françoise Mézière, une laïque maîtresse d' école paroissiale qui fut guillotinée, témoignant de sa foi catholique le 5 février 1794 dans le diocèse de Laval. Elle fut déclarée bienheureuse en 1955 par Pie XII.

Ou bien au Mexique, le prêtre Jésus Mendez Montoya, vicaire dans l' archidiocèse de Montolia qui fut fusillé le 5 février 1928 après avoir été découvert par les troupes gouvernementales en possession d' hosties consacrées. Canonisé par Jean-Paul II en 2000 avec 25 autres martyrs mexicains fêtés le 21 mai.

      Procession de la châsse à Catane, la couronne a été offerte par Richard Coeur de Lion.

En haut statue de la sainte à la cathédrale Sainte-Agathe de Catane.

Elle est fêtée le 5 février par l' Eglise, ainsi que par les orthodoxes ( calendrier julien ).

 

* Sainte Lucie s'était rendue sur le martyrium de sainte Agathe avant de se consacrer à la virginité et de subir le martyre en 304.

Partager cet article

Repost 0

commentaires