Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 07:06

Saint Laurent de Cantorbéry (mort en 619 ) faisait partie de la mission de saint Augustin de Cantorbéry, prieur du monastère de Saint-André du Mont Coelius à Rome, envoyée par le pape saint Grégoire le Grand en 595 pour aller chez les Angles et les Saxons qui avaient envahi le pays des Bretons ( d' Angleterre ).

 La plupart des Celtes bretons étaient chrétiens, mais détestaient les païens envahisseurs qui avaient détruit leurs églises, et ruiné leur pays. Beaucoup de Bretons avaient fui les périls en Armorique devenue notre Bretagne actuelle. En conséquence l' Eglise celte était repliée sur ses particularités liturgiques et refusait d' évangéliser les Anglo-Saxons.

Comme nous le raconte saint Bède le Vénérable, la mission de quarante moine fit une escale à l' abbaye de Lérins, et saint  Augustin reçut l' ordination épiscopale des mains de l' archevêque Virgile d' Arles. Le voyage à travers la Gaule fut long et périlleux, ils traversèrent la mer et s' installèrent à Thanet près de Cantorbéry ( Canterbury en anglais ) en 597.

Le roi des Jutes envahisseurs du Kent Ethelbert les reçut avec bienveillance. En effet sa femme Berthe était une franque chrétienne, arrière-petite-fille de Clovis ( fille du roi mérovingien Caribert Ier lui-même fils de Clothaire Ier ). Il se laissa toucher par les prêches des moines, et se fit baptiser avec dix mille de ses sujets.

Retourné à Rome en 601 pour demander l' aide d' autres prêcheurs, il retourna en Angleterre. Il succéda à saint Augustin sur le siège épiscopal de Cantorbéry, devenant le deuxième primat d' Angleterre en 604.

Il fit construire l' Eglise primatiale Saints- Pierre-et-Paul, et un monastère adjacent devenu l' abbaye Saint-Augustin. Il ne put totalement réconcilier* les Celtes et les Anglo-Saxons des différents royaumes d' Angleterre occidentale et d' Irlande, mais il réussit à la mort de saint Ethelbert en 616 à convertir son fils le nouveau roi Edbaud, ou Edboald, revenu au paganisme et persécuteur de la jeune Eglise.

Il aurait vu saint Pierre en songe alors qu' il s' apprêtait à renoncer à sa mission et à fuir les persécutions avec saint Juste ( fondateur du siège épiscopal de Rochester ) et saint Melletius (refondateur du siège épiscopal de Londres ) qui lui enjoignaient de fuir avec eux en Gaule. Saint Pierre pour renforcer sa volonté et l' affermir dans sa foi lui donna des coups de fouet. Il montra ses plaies au jeune roi, qui touché se convertit.

Ce langage allégorique montre certainement l' attachement du nouvel évêque à Rome. Il fallair réunir l' Eglise celte, lui faire abandonner des pratiques indépendantes comme la date de Pâques calculée différemment et surtout se sacrifier à l' unité, à l' amour du corps du Christ souffrant des divisions ( la haine des deux peuples d' Angleterre, et l' esprit de repli sur soi de l' Eglise celte ). D' autre part cela signifie aussi les persécutions que le roi Eboald avait fait subir aux chrétiens de quelque obédience qu' ils soient. Etait-ce aussi la marque des flagellations que le moine-évêque s' imposait avec le jeûne et la prière pour appeler à la conversion ?

Comme quoi les austérités pouvaient aussi convaincre les barbares...

Eboald épousa Emma, fille du roi franc Théodebert II d' Austrasie ( petit-fils de la fameuse reine Brunehaut ), et fit construire pour sa fille sainte Eanswithe l' abbaye Saints-Pierre-et-Paul de Folkestone, détruite plus tard lors des invasions danoises.

Saint Laurent est fêté le 2 février par le martyrologe romain et le 3 février en Angleterre.

Ce saint démontre que la mission est toujours fondée sur le sacrifice, sacrifice d' union à celui du Christ. Cette histoire montre aussi que l' Eglise est intrinsèquement missionnaire, missionnaire auprès des non-chrétiens. Elle ne peut se contenter de se replier sur soi et de renoncer au prosélytisme, mot honni par nos contemporains bien-pensants.

* Au concile de Whitby en 664, l' Eglise d' Angleterre acceptera les règles romaines.

 

Lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5770721.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires