Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

27 janvier 2007 6 27 /01 /janvier /2007 02:40

Saint Jean Chrysostome ( Bouche d' or ) est né à Antioche au milieu de IVème siècle et mort en 407. Il y a donc seize siècles cette année !

Son père officier étant mort peu après sa naissance, il reçoit de sa mère une éducation soignée qui le confie aux meilleurs philosophes, mais comme saint Augustin exactement à la même époque, il connaît une jeunesse dissipée. Il se grise de théâtre et de joutes oratoires et ne néglige pas la bonne chère.

Lorque son maître Libanius meurt, celui-ci aurait dit : Jean aurait été mon meilleur successeur si les chrétiens ne me l' avaient pris ! En effet il suit des cours d' exégèse auprès de Diodore de Tarse, et finalement demande le baptême.

Plein d' ardeur, il s' installe vers 375, après la mort de sa mère, comme ermite aux portes d' Antioche, où il apprend la Bible par coeur, rédige des traités dont  " Du sacerdoce " influencé par saint Grégoire de Naziance. Il estime que le prêtre aussi, au milieu des périls et des tentations du monde, est méritant dans la voie de la perfection chrétienne. Mais épuisé par les austérités, il tombe malade et rentre à Antioche.

en 381, il est ordonné diacre par l' évêque Mélétius d' Antioche, puis prêtre. Il devient un célèbre prédicateur et rédige de nombreux écrits, tandis que ses sermons sont copiés par les fidèles.

Pendant un carême à Antioche, il aide l' évêque à juguler une révolte pendant laquelle les statues de l' empereur furent mutilées. Il écrit des sermons dont la célèbre homélie sur les statues où il s' écrie que les juifs et les païens ( opposés au pouvoir de l' empereur Théodose ) doivent apprendre que les temps ont changé et que les chrétiens désormais " sont les sauveurs, les protecteurs, les chefs et les maîtres de la cité " . Ce qui n' est pas diplomate...mais des conversions ont lieu en masse et l' empereur décide de " passer l'éponge ".Tout cela attire l' attention de la cour de Constantinople....

En 397, à la mort de l' archevêque Nectaire de Constantinople, l' empereur Arcadius ( 395-408 ) l' appelle à sa succession.

Toujours plein d' ardeur, il crée des hospices pour les malades et des asiles pour les nécessiteux. Il sera toujours aimé de la population.

                                 Saint Jean Chrysostôme,XIVème siècle, Kremlin

Mais ce n' était pas un homme facile, enclin aux compromis! Qu' on en juge :

Il destitue les prêtres indignes, s' insurge contre la corruption des grands de l' empire, fustige les mauvaises moeurs, rappelle les moines gyrovagues dans des couvents. 

Il reste dans la droite ligne de l' école d' Antioche appliquant à la vie réelle le message chrétien, alors que celle d' Alexandrie est plus encline aux interprétations allégoriques.

Il prend seul ses repas et impose un mode de vie austère à son entourage. Pas étonnant qu' il ait suscité des haines tenaces !

Même s' il avait remercié l' impératrice Eudoxie de ses bienfaits, il finit par l' accuser d'accaparement de biens contre une veuve et surtout de dépenser des sommes folles. Dès lors la colère de l' impératrice n' attendra qu' un prétexte pour l' écarter. Finalement en 402 lors d' une controverse de moines origénistes menés par le patriarche Théophile d' Alexandrie convoqué à Constantinople, saint Jean Chrysostome est déposé et condamné par l' empereur...Mais il est rappelé par l' impératrice pleine de remords ( elle avait fait une fausse couche, et les barbares menaçaient ). Cela ne l' empêche pas de continuer ses sermons de plus en plus accusateurs, surtout lorsqu' à la mort de l' impératrice on fait ériger une statue en sa mémoire, et de plus en plus populaires !

Au bout du compte il est exilé en Petite Arménie cappadocienne où il écrit de nombreuses lettres ( 245 ont été conservées ) à presque tous les évêques ! Le pape Innocent Ier, conseillé par saint Jean Cassien diacre de saint Jean Chrysostome, eut beau protester contre son exil, personne ne l'écouta...Au contraire, on expulse saint Jean Chrysostome aux confins du Pont-Euxin ( en Abkhazie actuelle ) où il meurt en route, épuisé près de Comana ( aujourd' hui Gumenek en Turquie ). 

Ses reliques sont transférées le 27 janvier 438 à Constantinople, puis en 1204 par les Croisés à Rome. Une partie importante fut rendue au patriarche Bartholomée Ier de Constantinople par le pape Jean-Paul II le 27 novembre 2004.

                     Rencontre de Jean-Paul II et Bartholomée Ier à Rome en 1995

Il est Docteur de l' Eglise catholique et fêté dans le nouveau calendrier le 13 septembre, le 13 novembre par les Eglises orthodoxes.

Il a été très critiqué pour ses sermons d' Antioche contre les chrétiens judaïsants qui ne quittaient pas leurs anciennes pratiques, comparant les synagogues à des temples païens...Le goût de la rhétorique  et l' ardeur de sa foi souvent vindicative à l' égard des tièdes ( il s' emportait contre les chrétiens des hautes classes qui menaient une vie de luxe identique à celle des païens ) le conduisaient à des positions qu' on qualifierait aujourd' hui de " dures " . Il eut une action missionnaire importante en direction des Slaves ( en Thrace et en Crimée ) et en Terre Sainte.

Il est l' un des saints les plus importants des Eglises de rite oriental, ayant codifié la divine liturgie, toujours en vigueur aujourd' hui. 

              Reliques lors de l' ouverture de l' autel à Saint-Pierre-de-Rome en 2004

Partager cet article

Repost 0

commentaires