Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

20 décembre 2006 3 20 /12 /décembre /2006 08:40

On entend souvent parler d' un Jésus libérateur, un homme qui ouvrirait la voie à nos attentes, dans cette " vallée de larmes ", dans ce monde injuste et incompréhensible. Certes Jésus nous libère, mais il y a libération et libération. La libération qui fait l' économie de la Rédemption et de la Croix semble être une idée en reflux. Heureusement il apparaît que l' on s' écarte de ces hérésies si douloureuses des années 1960-70. Pourtant nous devons être vigilants car la tentation d' un néo-arianisme simple et sec dans sa formulation s' oppose à la fécondité de la Trinité.

 

Qui était Arien ?

Né en 256 dans l' actuelle Libye le vertueux et savant Arius est ordonné prêtre en 310 à Alexandrie, dans la riche province grenier à blé de l' Empire. Influencé par Origène, il précise sa thèse en 323 :

Dieu est unique, inengendré, l' absolu de l' Etre. Il est incommunicable et hors d'atteinte.

Tout en dehors de lui est créature, même le Christ.

Arius admet toutefois que le Christ est le Logos, le Verbe de Dieu ( Evangile de Saint Jean ), agent de la Création, tiré du néant avant les siècles ( Ce qui le distingue du néo-arianisme d' aujourd' hui ).

Ainsi le Christ n' est pas Dieu par essence. IL TEMOIGNE de Dieu et ne devient véritablement Fils de Dieu qu' au jour de sa Résurrection. Il est donc postérieur et subordonné au Père, divinisé à sa Résurrection.

On aboutit donc à un polythéisme, puisqu' il y a un dieu subordonné à l' autre, un dieu incréé et un dieu créé. Le néo-arianisme moderne lui ne parle que de fils de Dieu sans se prononcer sur la nature divine de Jésus, évitant ainsi l' accusation de polythéisme...Mais si Jésus n' est pas de même nature, n' est pas consubstantiel au Père, les hommes ne peuvent devenir enfants de Dieu.   

 

Quel est le contexte historique ?

En 313 après l' Edit de Milan et le libération du christianisme, l' empereur Constantin doit faire face  à de nombreuses hérésies, dont la plus virulente est celle d' Arius, qui menacent l' unité spirituelle et politique de l' Empire. L' arianisme est bien implanté à Constantinople dans l' élite intellectuelle et même dans la famille impériale.

Saint Athanase d ' Alexandrie décide d' excommunier Arius qui trouve refuge auprès de l' évêque arien de Césarée de Palestine où il écrit la Thalie ou le Banquet. cf  lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5287691.html

 

 

Constantin décide de prendre le problème à bras le corps et de convoquer le premier concile oecuménique ( jusqu' alors ils étaient locaux ) avec des évêques d' Orient et d' Occident. Il a lieu à Nicée ( Asie Mineure ) en 325. Le concile proclame que :

Jésus-Christ est vrai Dieu issu du vrai Dieu, engendré non pas créé, consubstantiel au Père ( et non semblable ).

Arius meurt en 336, mais l' arianisme se propage accompagné de persécutions contre les chrétiens restés fidèles à l' orthodoxie. Les successeurs de Constantin ( mort en 337 ) sont proches de l' arianisme en particulier Constance II qui appuit le concile d' Arles réuni par l' évêque arien Saturnin en 353. Mais après le règne de Julien l' Apostat indifférent aux débats internes du christianisme qu' il souhaitait éliminer, les controverses continuent. Finalement en 381 le concile de Constantinople impose définitivement la doctrine de Nicée et codifie le dogme de la Sainte Trinité.

 

 Ruines de l' église Sainte-Sophie de Nicée où se tint le concile, aujourd'hui Iznik en Turquie

 

 

 

Les prolongements politiques de l' arianisme :

Il reprend après la chute de Rome en 476 une nouvelle vigueur. En réaction contre l' Empire confondu avec la foi de Nicée, les barbares germaniques choisissent des évêques ariens et déportent les évêques fidèles. Les Vandales venus de l' actuelle Allemagne en Afrique du Nord massacrent les chrétiens nicéens. Les Wisigoths, originaires du Danube où ils avaient été évangélisés par l' évêque arien Ulfila traducteur de la Bible dans la langue des Goths ( bien avant la Vulgate de Saint Jérôme ), s 'étaient installés en Hispanie où ils persécutent les chrétiens chassés dans les campagnes: La foi en la Trinité était vécue comme un obstacle à l' ouverture et à l' assimilation. Les élites sont donc ariennes, les offices célébrés en langue gothique. Les Burgondes sont plus tolérants.

Après le baptême de Clovis roi des Francs païens en 496 qui n' avait pas connu l' arianisme, les évêques se soumettent en 506, sauf ceux d' Aquitaine protégés par Alaric II qui sera battu l' année suivante.

Dès lors la Gaule est protégée de l' hérésie. Saint Avit fait renoncer à l' arianisme le futur saint Sigismond, roi des Burgondes, vers 515.  L' arianisme disparaît au VIIème siècle après les derniers foyers ariens chez les Lombards et les Ostrogoths d' Italie du Nord.

Les ariens communiaient* debout et dans la main... 

 

Les prolongements similaires à l' arianisme :

Certains points sont repris par des mouvements qui affirment que Jésus n' est pas Fils de Dieu consubstantiel au Père. Entre autre il serait devenu " divin " au moment de son baptême, ou de la mort sur la Croix ou encore à sa Résurrection...

Ainsi les Cathares au XIIème-XIIIème siècles croient entre autres particularités que le Christ n 'est pas le Rédempteur, mais uniquement le messager du Salut. Selon eux il n' est pas mort sur la Croix, n' étant homme qu' en apparence. Ils ne reconnaissent pas la Transsubstantation et préfèrent faire mémoire de la dernière Cène avec le Pain de l' Oraison ou Pain de la Parole...( J' ai eu la surprise récemment d' entendre le curé parler lors d' une célébration dans un petite ville de campagne du Pain de la Parole  pendant la liturgie eucharistique...Passe encore dans une homélie, le Pain de la parole est une belle image de l' apostolat, mais à cet instant précis de la Consécration, je me demande si cela exprime l' orthodoxie de la messe...)

 

Certaines  tendances issues du protestantisme ( Servet condamné au bûcher par Calvin, les Unitariens, les Témoins de Jéhovah, les Mormons, le Second Adventisme, etc...) ne reconnaissent pas la Seconde Personne de la Trinité.

Des mouvances issues de la Théologie de la Libération comme celle du Père espagnol Tamayo ( thèses exposées en 2003 ) refusent le dogme d' un Fils engendré avant tous les siècles.

Enfin on peut noter que l' Islam voit en Jésus un prophète parmi d' autres d' Allah Dieu unique. 

Oui le néo-arianisme paraît plus simple à l' entendement non éclairé que la fécondité du dogme de la Sainte Trinité, c'est pourquoi il connaît un certain intérêt à notre époque prétendument d'  " ouverture ".

 

* cf livre de Pierre Maraval : " Le christianisme de Constantin à la conquête arabe ", éd. Nouvelle Clio, puf 1997 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

OLDACHE E.H. 02/02/2017 20:25

Et si Arius avait raison ? En effet la doctrine de la trinité a été imposé par l'empereur Constantin qui était lui-même paien. N'est-il pas temps de revoir cette notion de trinité qui serait d'origine païenne, En effet la notion de trinité était présente dans les croyances Egyptienne, Isis-Osiris et Toth, ainsi que dans les croyances paiennes antérieures, chez les Babiloniens etc...

Eric 29/03/2017 13:27

L'empereur Constantin n'était pas théologien certes et n'a pu être à l'origine de la doctrine de la Sainte Trinité. Oui on en retrouve des traces dans d'autres civilisations. Ce n'est pas un thème qui intéresse uniquement l'historien. En ce qui concerne ce mystère je vous conseille la lecture d'Élisabeth de la Trinité, ce qui donnera je l'espère un paysage plus "mystique" à vos interrogations d'historien. Bien amicalement.

clovis simard 09/12/2013 13:46


UN PROPHÈTE MODERNE.fermaton.over-blog.com

unitarien 23/10/2011 12:38



Interessant comme article, même si nous ne partageons pas. voir nos blog sur le sujet.


chretienunitarienarianisme.centerblog.net



Eric 01/11/2011 23:45



Merci et bonne chance à vous !



Raymond Martin 09/11/2010 14:20



Bonjour,


Comme vous le dites, le néo-arianisme est très vivant et dinamique en Europe aussi.


Voici par exemple 2 blog qui en parlent :


http://chretienunitarienarianisme.centerblog.net


et


http://unitarienchretien.aumax.com


le premier est surtout porté sur la doctrine unitarienne, et le second suit plus l'actualité, avec un très bon petit dictionnaire biblique.


Amicalement


André