Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

30 juin 2009 2 30 /06 /juin /2009 12:53
Saint Ladislas (en hongrois Lazslo) naquit en Pologne en 1031. Il était le fils du futur roi Béla Ier le Champion (1016-1063), de la dynastie des Arpad, qui fut roi de Hongrie de 1061 à sa mort et d'une princesse polonaise de la famille souveraine Piast, Rixa. A l'époque de sa naissance, Béla son père s'était réfugié en Pologne, pour fuir la conspiration de Pierre de Hongrie.
Ladislas n'avait pas forcément droit à l'accès au trône, la couronne hongroise étant à l'époque élective. Il succèda à son frère Géza Ier, de la dynastie des Arpad, en 1077, après avoir été duc de Slovaquie et fut couronné en 1081 avec la Sainte Couronne, c'est-à-dire la couronne formée de celle de saint Etienne, offerte par le pape Sylvestre II à ce roi apostolique qui  avait converti les Hongrois au début du siècle, et de la couronne offerte par l'empereur du saint Empire romain d'Orient, le basileus Michel VII.


La région, christianisée par saint Etienne de Hongrie, connaissait l'influence de l'Eglise latine, mais aussi de l'Eglise byzantine qui y envoyait depuis longtemps des moines basiliens. Les deux Eglises n'étaient pas autant séparées qu'elles le furent par la suite.

Ladislas Ier, à peine détint-il les rênes du pouvoir, qu'il poursuivit avec ardeur la christianisation de son pays. Il interdit le chamanisme des Magyars, héritage lointain de leurs steppes orientales, et réforma les coutumes et les lois dans un sens de justice chrétienne à l'instar des pays européens environnants. Le rehaussement de la morale publique qui pénétra toutes les classes sociales fut à l'origine d'un plus grand bien-être social.

Le roi lui-même était chaste et pieux et s'efforçait de vivre les préceptes évangéliques. Il avait épousé la fille du duc de Souabe, Adélaïde, mais n'eut pas de descendant mâle. Sa fille Irène épousera Jean II Comnène, empereur byzantin. Celle-ci est une sainte canonisée par l'Eglise orthodoxe. Ladislas détestait  l'ambition du pouvoir et l'avarice et pour cela fit des dons à l'Eglise hongroise naissante et construire des églises, tout en soulageant ses sujets les plus pauvres . Les courtisans s'étonnaient de sa sobriété et redoutaient aussi son intransigeance impartiale. Le roi fit adopter des lois sévères en faveur du principe de propriété privée mis à mal, punissant parfois le vol de peine de mort. Le pays avait en effet été ravagé et menacé de disparaître, à cause de luttes internes. Ainsi au début de son règne il lutta contre son cousin et rival, le roi Salomon, qui tenait une partie du royaume et le combattait avec l'aide des tribus pétchénègues. Ladislas conquit la Croatie et la Slavonie et en créant l'évêché de Zagreb en 1087 accéda aux rives de l'Adriatique.


De plus, saint Ladislas prit le parti du pape, lors de la Querelle des investitures, contre l'empereur Henri IV. Celui-ci, comme l'on se souvient, dut se soumettre à Canossa. Le beau-père de saint Ladislas avait été aussi un oppposant et rival de l'empereur. Ladislas favorisa la canonisation, le 15 août 1083, de son prédécesseur Etienne Ier et de son fils Emeric, par ce même pape réformateur, Grégoire VII. 

Ladislas voulut faire partie de la première Croisade, alors que les Turcs coupant les Lieux Saints de l'Europe menaçaient les marches de la Chrétienté, mais il mourut avant, le 29 juillet 1095, ou 1096 selon les sources, à Nytria (aujourd'hui Nitra en Slovaquie) au bord du fleuve du même nom s'écoulant des Monts Carpathes. Cette principauté autonome appartenait à la couronne hongroise. Il avait consolidé l'oeuvre du roi saint Etienne Ier et rétabli les moeurs chrétiennes en donnant lui-même l'exemple. Il fut pendant des siècles considéré comme le premier modèle hongrois du preux chevalier. Il est encore populaire en Hongrie, malgré la déchristianisation galopante de ce pays.

Son neveu Coloman le Bibliophile lui succéda contre son avis, mais il créa lui-aussi plusieurs évêchés en consolidant les acquisitions territoriales du royaume.

Saint Ladislas fut enterré à l'abbaye bénédictine de Somogyvar (aujourd'hui détruite) qu'il avait fondée en 1091. Il fut canonisé en 1192. Une partie de ses reliques est conservée à Györ, dans la cathédrale.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article

commentaires

Saint Michel Archange 01/07/2009 19:39

saint ladislas priez pour nous!