Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 14:34
Fille du roi Béla IV de Hongrie et de la reine Marie, princesse byzantine, la bienheureuse Marguerite naquit en 1242. Le pays avait été traversé par les terribles invasions des Tatares et des Mongols conduits par le neveu de Gengis Khan, Batou, qui avait déjà semé la désolation et la mort dans les plaines de Russie, de l'actuelle Ukraine et de la Pologne. Les Tatares avaient battu le roi Béla IV aidé de ses troupes hongroises, germaniques et croates, ainsi que de templiers français. La famille royale avait fui en Dalmatie. La reine fit alors le voeu de consacrer un de ses enfants à Dieu, pour sauver la Hongrie. Elle renouvela ce voeu à Veszprém, coeur du catholicisme hongrois, au couvent Sainte-Catherine. La petite Marguerite allait naître ou quatre ans plus tard.

 A dix ans, elle fut conduite au couvent des Dominicaines, près de Buda, fondé par son père, afin de parachever son éducation. Le couvent se situait sur une île du Danube qui se nomme aujourd' hui Ile Marguerite. En 1260, son père la fiança au roi Ottokar II de Bohême, pays avec lequel la Hongrie venait juste de faire la paix. Elle refusa, il épousa finalement l'une des soeurs de Maguerite et, l' année suivante, elle prit le voile dans son cher couvent. Elle avait une dévotion constante pour la Passion du Christ et le Saint Sacrement.

Elle priait aussi constamment pour son pays ; aussi en 1265, lorsque son frère Etienne (plus âgé de trois ans) se rebella contre l'autorité du roi Béla, Marguerite intervint pour faire cesser les combats. Au couvent, elle se pliait à la règle, vivant dans l'austérité et la prière. De nombreux témoignages, conservés depuis, affluèrent à Rome après sa mort, le 18 janvier 1270, pour certifier de ses vertus.

La bienheureuse Marguerite vécut à une époque où de nombreuses princesse royales en Europe diffusèrent la spiritualité des ordres mendiants. Son couvent fut détruit par les Turcs. Marguerite était souvent invoquée par sainte Jeanne d'Arc, à côté de saint Michel Archange ou de sainte Catherine.

Son procès de béatification commença en 1271 sous Grégoire X. Elle fut finalement canonisée par  Pie XII, en 1943.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article

commentaires