Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

15 décembre 2008 1 15 /12 /décembre /2008 20:58
   Charles Steeb naquit au sein d' une famille protestante à Tubingen, dans le Wurtemberg, le 18 décembre 1773. Son père, un homme d' affaires important qui administrait les biens du duc de Wurtemberg, envoya son fils, lorsqu' il eut dix-ans, une année à Paris qui était alors en pleine effervescence révolutionnaire. Ensuite le jeune homme se rendit à Vérone pour apprendre la langue et les pratiques commerciales. Charles était un jeune homme mûr pour son âge, studieux et réservé. Il fut d' emblée fasciné par la vitalité culturelle de Vérone ; il se sentit aussi questionné par l' ambiance catholique... 

Il fréquenta des prêtres et ceci le conduisit à devenir catholique en septembre 1792. Au bout de quatre ans, il sera ordonné prêtre ! Cela provoqua évidemment une grande déception chez son père qui le déshérita*.
Vérone se trouvait alors à l' époque des conquêtes napoléoniennes et de la guerre avec l' Autriche. En 1797, après une révolte anti-française, la région sera disputée entre Autrichiens et Français. Vérone passera officiellement au Congrès de Vienne en 1815, comme toute la Vénétie, aux Habsbourgs. Charles fut pendant ce temps aumônier - et s'il le fallait infirmier - dans des hôpitaux militaires et des infirmeries de campagne.
Il participa à l' oeuvre de Pietro Leonardi qui avait fondé, en 1796, une fraternité hospitalière de prêtres et de laïcs hommes ou femmes, inspirée de l' Evangile, pour lesquels " le seul point d' ancrage [ était ] la paillasse du malade. "
Il contracta le typhus et rédigea son testament. ; mais le P. Bertolini, son directeur spirituel, lui affirma que son heure n' était pas encore arrivée ; car le Seigneur attendait de sa part des choses plus grandes.
Charles Steeb poursuivit alors à Vérone une carrière ecclésiastique essentiellement tournée vers la direction spirituelle et la confession, ainsi que le secours aux malades.

C' est en 1840, que  " son heure " advint. Il fut le cofondateur de l' Institut des Soeurs de la Miséricorde, dédié aux situations les plus difficiles. Grâce au patrimoine de Charles, l' oeuvre put bénéficier au départ d' un soutien conséquent ; mais la volonté de Luisa Poloni - Mère Vincenza - fut déterminante. 

Il mourut, le 15 décembre 1856, à Vérone et fut béatifié par Paul VI à Rome en 1975.

Aujourd' hui, l' Institut est présent en Europe, en Afrique et en Amérique du Sud.


*A la mort de sa soeur Wilhelmine, Charles héritera des biens familiaux.

Partager cet article

Repost 0

commentaires