Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 12:41
  Liboire ( ou Liborius en latin et en allemand ) Wagner naquit, le 5 décembre 1593, à Mühlhausen en Thuringe acquise à la réforme protestante. Il quitta sa région natale à vingt ans pour suivre des études à Leipzig, Gotha et finalement Strasbourg. En 1617, il reçut son diplôme de maître ( magister ).

Revenu dans la maison familiale, il enseigna ; mais il fut pris de doute à la lecture des lettres de Luther qui professait une haine tenace envers Rome et la papauté.

En 1622, afin de trouver des réponses à son questionnement intérieur, il se rendit donc à Wurzbourg en Franconie, pays catholique. Il entra peu après à la faculté de théologie fondée en 1582 par le prince-évêque Julius Echter von Mespelbrunn et tenue par les Jésuites. Il se convertit au Catholicisme et devint prêtre, le 29 mars 1625.


Il fut alors nommé vicaire à Hardheim, dans une région - l' Obenwald - revenue au Catholicisme depuis une quinzaine d' années, puis curé à Altenmünster ( avec le rattachement du village de Sulzdorf resté catholique ), bourgade de Basse-Franconie à majorité protestante. Ce furent des temps difficiles ; car il dû lutter contre la froideur de ses paroissiens ; mais il parvint à obtenir la conversion d' un certain nombre de Protestants.

En 1631, la petite bourgade fut envahie par les troupes suédoises, le pays étant ravagé par la guerre de Trente Ans. Le bienheureux Liboire trouva refuge dans le village de Reichmannhausen, peuplé de Catholiques et distant de 4 kilomètres. Il ne voulait pas trop s' éloigner de ses paroissiens. Trahi par un habitant de la bourgade, il fut découvert en décembre 1631 et enfermé au château de Mainberg, où il fut torturé ; car il refusait d' abjurer. Il déclara : " Ich lebe, leide und sterbe päpstlich-katholisch* ".

Finalement à bout de forces, on le mena près de Schonungen, où il fut sauvagement abattu à coups d' épée et son corps jeté dans le Main.
Sa dépouille fut repêchée et enterrée, jusqu' à ce que l' évêque de Wurzbourg la fit inhumer, après la fin de l' occupation suédoise, dans l' église Saint-Laurent à Heidenfeld, dans le district de Schweinfurt, où elle repose toujours. Dès lors, l' église fut un lieu de pélerinage.
La cause de ce prêtre courageux fut introduite en 1931 et le Pape Paul VI le béatifia en 1974.

* Je vis, je souffre et je meurs en tant que Catholique fidèle au Pape.

Partager cet article

Repost 0

commentaires