Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 21:40

  Saint Grégoire le Décapolite est un saint révéré des Eglises d' Orient, particulièrement vénéré en Roumanie, en Grèce et chez les Melkites, et figurant aussi parmi les saints de l' Eglise catholique.

 

Il naquit à la fin du VIIIème siècle à Irénopolis, l' une des dix villes d' Isaurie + de la région de la Décapole, d' où son nom de  " Décapolite ". Il avait embrassé la vie monastique dans son jeune âge et avait suivi la règle cénobitique pendant quatorze ans dans un monastère dont le Supérieur ( ou l' Higoumène en grec ) était un proche parent demeuré fidèle à la vraie Foi en ces temps d' hérésie*.

Il obtint finalement la permission de s' établir comme anachorète ( ou ermite ) dans une grotte, rattaché au monastère qu' il ne regagnait que pour certains offices ou liturgies, comme il était de tradition dans les temps anciens de l' Eglise.

 

Comme saint Antoine, il fut assailli de tentations alors qu' il était ermite ; mais à la suite d' une vision, il obtint  l' impassabilité de la chair - comme un écho de la perfection divine - Il devenait alors plus libre de  méditer et de prêcher la parole de Dieu.

 

Il s' établit à Ephèse, puis se rendit à Constantinople afin de  convaincre les iconoclastes, qui étaient favorisés par l' Empereur, de renoncer à leurs erreurs.  En effet, depuis le synode de Pâques 814, l' Empereur avait restauré la doctrine de l' iconoclasme et déposé le Patriarche saint Nicéphore.

 

Grégoire ne put que se rendre aux abords de la ville impériale car il était interdit aux moines fidèles aux culte des images d' y pénétrer. Il alla donc en Thrace et en Macédoine. Il séjourna quelque temps à Thessalonique et continua son pélerinage vers Corinthe, puis l' actuelle Reggio de Calabre pour atteindre Rome.

 

A Rome, où il resta trois mois, il plaida auprès du Pape saint Léon III  la nécessité d' intervenir contre Léon V l' Arménien ( 775-820 ) qui menait  à nouveau une politique de répression contre l' Eglise d' Orient et interdisait le culte des images, affaiblissant ainsi la Foi, et en particulier la Foi en la personne humaine du Christ, Rédempteur et Sauveur des Hommes. L' iconoclasme était particulièrement vif en Asie Mineure et en Phrygie, tandis qu' à ses frontières à l' Est le nouvel Islam détruisait lui-aussi toute figuration humaine ou divine... 

 

Saint Grégoire le Décapolite partit ensuite pour Syracuse, car les Romains le sollicitaient de demandes et de prières en foule. Après un temps de solitude et de prières ascétiques, où il avait convaincu une femme de mauvaise vie de devenir moniale, il se rendit à Otrante, alors terre byzantine ; mais il ne put y demeurer car l' évêque était favorable aux iconoclastes et détruisait les icônes, mettant en péril le dogme de l' Incarnation de NSJC.

 

Saint Grégoire le Décapolite regagna alors Thessalonique. Il s' établit dans l' église de Saint-Ménas et vécut d' aumônes, fuyant la gloire des hommes. Au bout de plusieurs années, il réussit à réunir de nombreux disciples.  Il y fit la connaissance de saint Joseph l' Hymnographe - originaire de Sicile - et l' emmena à Constantinople afin de prêcher contre l' iconosclasme.

 

Lorsque la persécution s' intensifia, Grégoire persuada Joseph de demander l' aide du Pape saint Léon III ( 750-816 ), tandis que lui-même resterait à Constantinople pour défendre la Foi.

 

 Saint Joseph l' Hymnographe partit donc ; mais il fut fait prisonnier par des pirates sarrazins...Réussissant à se libérer au bout de plusieurs années, il partit pour Constantinople retrouver son maître ; mais celui-ci était déjà mort, après avoir été emprisonné.

 

Désormais saint Joseph l' Hymnographe se consacra à étudier  et à répandre l' enseignement de saint Grégoire le Décapolite dont l' hagiographie fut, peu de temps après, écrite par Ignace, diacre de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople.

 

Plus tard, à la chute de Constantinople, les reliques du saint furent transférées dans l' actuelle Roumanie.

 

* Léon III l' Isaurien ( 675-717-741 ) au début du VIIIème siècle avait pu écrire au pape Grégoire II ( 669-715-731 ) : " Je suis Empereur et Prêtre** " signifiant ainsi que sa fonction d' Empereur était sacrée et qu' il devait veiller à la doctrine. " Le césaro-papisme est une expression byzantine de cette doctrine. A cette époque les Empereurs romains d' Orient voulurent donc purifier la doctrine du culte qu' ils trouvaient dangereux ( le culte des images ) car menaçant leur propre pouvoir. Qualifiant de paganisme et d' idôlatrie l' excès d' adoration des icônes, ils favorisèrent en fait l' hérésie qui ne faisait du Christ qu' un simple esprit éloigné de la condition humaine. Le seul qui finalement devait tirer bénéfice de cette doctrine devait être l' Empereur, c' est-à-dire le Prêtre " politique " veillant sur ses sujets.  

 

Biographie : " Bulletin de la section historique de l' Académie roumaine ", vol XI, 1924, en particulier la page 143.

 " La vie de saint Grégoire le Décapolite ", par F. Dvornik, Paris 1926.

 

**  " Imperator sum et sacerdos " cf Lettre XIII de Grégoire II à  Léon l' Isaurien.

 

 

+ L' Isaurie se trouve en Asie Mineure dans la région des actuels Monts Taurus en Turquie.

 

Illustration : Pièce d' or rerésentant Léon III l' Isaurien, conservée au Monastère Sainte-Catherine dans le Sinaï.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eric - dans Saints
commenter cet article

commentaires

Domemma 22/11/2008 21:36

bonjour et encore bravo pour cette mine de renseignements sur tous nos saints et bienheureux..

Eric 24/11/2008 00:23



Merci chère Domema pour votre fidélité !