Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 19:59
  
Jean Beyzym naquit au sein d' une famille de la petite noblesse polonaise à Beyzymy Wielkie en Wolhynie*, le 15 mai 1850. Au moment de l' insurrection polonaise, la famille est obligée de quitter le château familial en 1863 et s' installe à Kiev, en Petite Russie ( ou Ukraine ), où le jeune homme poursuivit ses études secondaires. Ensuite, il entre au noviciat des Jésuites, en Galicie*** à Stara Wies.
                                            Noviciat jésuite de Stara Wies
Il fut ordonné en 1881 à Cracovie***. Pendant de nombreuses années, il fut un professeur attentif au bien de ses élèves dans les collèges jésuites où il exerça, notamment à Tarnopol+ et à Chyrow****.

Eglise paroissiale Saint-Laurent de Chyrow ( XVIIIème siècle ) en 1905.

A l' âge de quarante-huit ans, avec le consentement de ses Supérieurs, il partit pour Madagascar - sous administration française - afin de soigner les lépreux. Il mit toutes ses forces au soin de ces malades abandonnés. Il oeuvra d' abord avec une mission de Jésuites français, près de Tananarive ; puis il mit dix ans - à partir de 1902 - pour mettre sur pied une fondation à côté de Fianarantsoa**. Il recevait de Pologne des dons pour faire construire et pour administrer un hôpital de 250 malades avec une section pour les femmes et une section pour les hommes, ainsi qu' une église et un bâtiment pour les religieuses soignantes. Certains lépreux, venus à pied de Tananarive, parcouraient 400 km pour s' y faire soigner !
Il fut en but à une certaine jalousie de la part des missionnaires français et mourut épuisé en 1912, après avoir reçu l' extrême-onction de la part d' un prêtre lépreux, le P. Dupuy, qui mourut quelques jours après lui.

Il a été béatifié à Cracovie par Jean-Paul II, en 2002. Il est fêté le 18 août.

* Appartenant alors à l' Empire russe, aujourd' hui en Ukraine.
** à Marana, elle est dédiée à ND de Czestochowa.
*** Partie polonaise appartenant alors à l' Empire austro-hongrois.
**** ou Khyriv en ukrainien ; Khyrov en russe. La ville fut fondée au XIVème siècle et appartenait à la ligue de Magdebourg. Elle fut depuis l' origine une cité catholique. Les Jésuites y tinrent un collège fameux, dans ce qui était alors la Galicie orientale. Il fut fermé en 1939, lorsque la région dévolue à la république polonaise en 1918 fut absorbée par l' Ukraine soviétique. L' imposant collège qui comportait une bibliothèque immense - détruite pendant la guerre - fut transformé en caserne.
Collège jésuite de Chyrow au début du XXème siècle.

+ Tarnopol, ou Ternopil en ukrainien, fut d' abord une ville polonaise. Sa région - la Galicie orientale - fut intégrée à l ' Autriche au XVIIIème siècle jusqu' en 1914, année où elle fut occupée par l' armée impériale russe opposée aux armées austro-allemandes. A la chute de l' Empire russe, elle fut le théâtre d' une guerre civile de 1917 à 1919 entre Polonais et Ruthènes ukrainiens, ces derniers étant appuyés par les Allemands, puis par les Bolchéviks.
Elle fit partie de 1919 à 1939 de la nouvelle république polonaise et fut absorbée par l' Ukraine soviétique en 1939. De 1941 à 1944, Tarnopol fit partie du Gouvernement général de Galicie créé par le IIIème Reich. En avril1944, elle réintégra l' Ukraine soviétique qui se sépara de l' URSS lorsque cette dernière disparut en 1991.

Partager cet article

Repost 0

commentaires