Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 13:54
Saint Lambert naquit entre 633 et 638 au sein d' une noble et riche famille de Maastricht ( qui se situe aujourd' hui aux Pays-Bas ), alors dépendante du diocèse de Liège. Il avait reçu une bonne éducation chrétienne, à une époque où subsistait encore des traces de paganisme. Il devint prêtre. Il était humble et prudent, pur de moeurs et extrêmement pieux. Passionné de lectures, il avait aussi une robuste constitution et un tempérament de lutteur. Vers 670, il devint évêque de Tongres-Maastricht.
Pendant cinq ans, sa carrière fut agitée par les remous qui se produisirent après la mort de Childéric II qui gouvernait la Neustrie et la Bourgogne. Ebroïn, le maire du palais le fit exiler et il trouva refuge à la cour du roi des Francs saint Dagobert II ; mais celui-ci, au bout de quelques temps, demanda aux moines de Malmédy de l' accueillir, car il jugeait qu' il ne pouvait plus assurer sa sécurité dans un royaume assailli de toutes parts. Il le fit remplacer par un autre évêque au siège de Liège ; et c' est ainsi que saint Lambert connut une période de sept ans pendant laquelle il partagea la vie des moines, pria et eut tout le temps de penser aussi à son avenir...
En 680 Ebroïn fut assassiné et remplacé par Pépin le Bref ; ce dernier pour assurer son pouvoir fit immédiatement réinstaller les évêques exilés sur leur siège épiscopal. Aussi saint Lambert retourna-t-il à Maastricht, plein de zèle et d' énergie. En plus de sa charge épiscopale, le saint évêque devait aussi veiller à la conversion de populations restées encore païennes, notamment dans le Brabant. Avec la collaboration de sainte Landrade, il fonda une abbaye féminine à Munsterblizen.
Il y eut plusieurs versions du martyre du saint évêque, empreintes pour certaines d' aspects légendaires. Selon une version célèbre, il serait mort transpercé par une lance à l' église des Saints-Côme-et-Damien de Liège, pour avoir dénoncé la relation adultérine de Pépin le Bref avec sa belle-soeur Alpais, soeur de son épouse sainte Plectrude. D' autres biographes mettent en avant le fait que l' on avait voulu se venger des taxes qu' il avait imposées à l' église de Notre Dame de Maastricht.

Cet apôtre des terres flamandes et brabançonnes mourut le 17 septembre 705. Il fut immédiatement vénéré par le peuple. Une église lui fut dédiée à Liège, ville dont il devint le saint patron. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires