Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

25 août 2008 1 25 /08 /août /2008 22:16
   Louis Urbano-Lanaspa naquit à Saragosse, le 3 juin 1882, où il fit ses études. Il entra au petit séminaire à quatorze ans et il tenait, en dehors de ses cours de philosophie et de théologie, la sacristie des religieuses dominicaines du couvent de Sainte-Inès.
Il prit l' habit de saint Dominique, le 30 octobre 1898, à Padron ( La Corogne ), puis il étudia dans les couvents de Corias ( Asturies ) et de Salamanque. Il fut ordonné prêtre en 1906. En plus de sa carrière ecclésiastique, il mena des études de sciences physiques et il reçut son doctorat à l' université de Madrid. C' était un homme de science qui aimait l' observation et la spéculation intellectuelle alliées au sens des réalités de son époque, elles-mêmes éclairées par la doctrine catholique.

 En 1912, pour restaurer la province dominicaine d' Aragon ( après les lois anti-religieuses du tournant du siècle ), il s' établit à Valence. Il y déploya ses qualités de prêcheur, de professeur, de directeur de conscience et de promoteur d' oeuvres sociales tout en collaborant à des revues scientifiques.
Il fit aussi un long voyage au Chili, au Pérou et en Equateur, en tant qu' orateur du légat pontifical, le Cardinal Benlloch y Vivo, à l' issue duquel il reçut le titre de prêcheur général de l' Ordre dominicain. La couronne d' Espagne lui donna aussi le titre de prêcheur de Sa Majesté.

Il fut le fondateur du Collège Saint-Joachim et de la polyclinique Saint-Vincent-Ferrer. Il était conscient de l' urgence des problèmes sociaux en Espagne et du péril socialiste. En même temps il forma de brillantes générations de jeunes Dominicains.

Le 19 juin 1936 au début de la guerre, comme ses autres confrères il dut abandonner son couvent et il se réfugia dans une famille amie de la communauté des Dominicains. Le 23 juin, les autorités républicaines qui avaient eu connaissance de sa situation le consignèrent à demeure en attendant un avis de détention. Il se résigna et se confia au Seigneur.

On vint le chercher au matin du 25 août et il fut fusillé dans la soirée...

Sa dépouille repose depuis 1942 dans la basilique de Saint-Vincent-Ferrer à Valence.

Il fut béatifié, avec les autres martyrs de Valence de la guerre civile, le 11 mars 2001 par Jean-Paul II. Sa mémoire liturgique est donc le 22 septembre. 

Bibliographie ( en espagnol ) :
" Padre Luis Urbano Lanaspa, op, Hombre-Legion "
auteur :  Vicente Forcada Compins,
éditions Provincia Dominicana de Aragon ( 1998 ).

Partager cet article

Repost 0

commentaires