Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 19:12
jos--sanchez-del-rio.jpg   Le courage n' est pas donné à tout le monde, et s' il l' est, même à quatorze ans, comme dans le cas de ce jeune bienheureux, il s' agit bien d' une grâce particulière.
José ( en français Joseph ) Sanchez del Rio demanda cette grâce en visitant le tombeau d' Anaclet Gonzalez Flores ( béatifié le même jour que lui ), assassiné, le 1er avril 1927 pendant la guerre des Cristeros, et qui fit une ferme profession de Foi. Il avait été le fondateur de l' Association Catholique de la Jeunesse Mexicaine.

Le jeune José était né le 28 mars 1913 à Sahuayo, au Mexique. En 1926, ses deux frères aînés s' étaient enrôlés dans cette guerre, afin de tenter de redonner au Mexique sa liberté religieuse. L' enfance du garçon fut rythmée par les fêtes religieuses ; mais surtout lui-même s' était engagé dans l' adoration eucharistique de sa paroisse et aidait à faire prier ses jeunes camarades.
A seulement treize ans, il ne pouvait porter les armes, mais il devint l' année suivante porte-bannière du général Luis Guizar, car il voulait suivre ses troupes. Dans une terrible bataille, le 6 février 1928, alors que le cheval du général fut tué, il lui céda sa propre monture, en déclarant : " Votre vie est plus importante que la mienne. "

L' adolescent fut pris peu après par les troupes fédérales. Enfermé dans une église qui servait de prison, on l' entendait prier et chanter entre les séances de sévices. Ses gardiens lui offrirent de renier la Foi catholique en échange de la liberté, ce qu' il refusa aux cris de " Vive le Christ-Roi et vive ND de Guadalupe ! " Il reçut en cachette le viatique de la part de sa tante Madeleine qui soudoya les chefs locaux pour lui rendre visite.
Le 10 février 1928, ses bourreaux lui découpèrent la plante des pieds et le firent marcher sur du sel, puis pieds nus jusqu' au cimetière, où, exaspérés par ses invocations au Christ-Roi, ils l' abattirent d' un coup de pistolet. Le calvaire du jeune garçon eut lieu l' année de ses quatorze ans. Son souvenir est toujours resté vivace au Mexique.

Il fut béatifié le 20 novembre 2005, avec douze autres martyrs mexicains.

Lien : http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-6250073.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires