Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 20:59
bienheureux-bernard-de-j--sus.jpgCésar-Pierre Silvestrelli naquit dans une famille de la grande noblesse romaine, le 7 novembre 1831, au Palais Silvestrelli. Il fut élevé par des précepteurs, puis poursuivit ses humanités au célèbre Collège Romain.
Ses parents étaient profondément catholiques et aidaient les nécessiteux de la Cité éternelle.

A 23 ans, après un accident de chasse, il fit une retraite à S. Angelo sul Fogliano, tenu par les Passionnistes ou Pères de la Congrégation de la Passion de Jésus-Christ. Frappé par la spiritualité des Pères, il demanda en 1857 son admission dans leur Ordre, fondé par saint Paul de la Croix, en 1720.

Malgré sa santé fragile, son authentique vocation le garda fidèle dans son choix. Il eut comme compagnon d' études, au noviciat de Morrovalle, François Possenti, le futur saint Gabriel de l' Addolorata ( 1838-1862 ).Il reçut le nom de Bernard de Jésus. Il retrouva la paix intérieure et ses vertus retinrent l' attention de tous.Il fut ordonné prêtre.

Cependant la situation politique, à cette époque du Risorgimento, était préoccupante pour l' Eglise en Italie.

Le bienheureux Pie IX appela le Père Bernard de Jésus, qui était Supérieur de la Maison Généralice des Passionnistes, à gravir à genoux avec lui, le 19 septembre 1870 fête de ND de la Salette, les marches de la Scala Santa, alors que les troupes de la Maison de Savoie allaient assaillir Rome. 

Le jour suivant, la brêche de la Porta Pia permit aux Garibaldiens d' entrer dans la Ville.

Breccia-Porta-Pia.jpg

Ce fut la fin du pouvoir temporel du Pape, et l' installation au Palais du Quirinal du roi Victor-Emmanuel II. Le Pape avait déjà quitté ce palais. Il s' était installé au Palais du Vatican, qui était mieux protégé, à son retour d' exil de Gaëte. Passé le moment de stupeur, le Père Bernard de Jésus, qui s' était éloigné de Rome, revint donner du courage à ses confrères, et comprit que l' Eglise devait vivre dans une nouvelle époque.Simbolo-preto-cor.jpg

En 1878, le Chapitre général des Passionnistes l' élut comme Préposé Général de l' Ordre, charge qu' il assuma jusqu' en 1888 et qu' il reprit de 1893 à 1907.
Sous sa gouvernance, la Congrégation se remit à fleurir et accueillit de nombreuses vocations. De sept provinces, elle passa à douze. De 750 religieux, la Congrégation en dix ans allait en comprendre 1490 ! Soit un doublement des effectifs.
Il ouvrit de nouvelles maisons en Italie, mais aussi en Angleterre ( province alors extrêmement active et à la pointe du renouveau catholique chez les Anglais, grâce en particulier à l' action de Newman et du mouvement d' Oxford ), en Australie, en Irlande, aux Etats-Unis, en Espagne, au Mexique, en Argentine, en Belgique, en Hollande et en France.

Il fut très estimé des Papes Léon XIII et saint Pie X, et justement nommé dans les milieux ecclésiastiques, le nouveau saint Paul de la Croix. Il refusa d' être élevé au cardinalat, mais il aida de ses biens personnels, avec l' autorisation pontificale, l' Eglise et sa Congrégation, ainsi que des maisons religieuses dans le besoin.

En 1907, il voulut se retirer dans la solitude du couvent passionniste où il avait reçu la vocation ; mais il préféra finalement en 1911 se retirer à l' ermitage de Morricone, près de Rome. Il mourut accidentellement, en tombant de l' escalier, quelques mois plus tard, le 9 décembre 1911. Ainsi son destin l' avait appelé à soutenir l' Eglise en gravissant la Scala Santa, et désormais un autre escalier lui ouvrait l' Eglise du Ciel...

scala-santa.jpg

Sa dépouille fut transférée à l' église de Moricone, tenue par les Passionnistes, en 1931.

On lui doit aussi la construction du sanctuaire de ND des Grâces, situé à Nettuno, et consacré aujourd' hui à sainte Maria Goretti ; ainsi que le centre d' études près de la Scala Santa.

Il écrivit de nombreux ouvrages de spiritualité et des biographies de Passionnistes.

Sa cause fut ouverte en 1942, et il fut béatifié par Jean-Paul II, en 1988. Les Passionnistes sont environ 2500 aujourd' hui dans le monde ; mais leur nombre en France a toujours été relativement réduit ( moins de quarante religieux ).

Lien sur saint Gabriel de l' Addolorata, fêté le 27 février :
http://ut-pupillam-oculi.over-blog.com/article-5809859.html

Merci au Frère Maximilien-Marie pour ses corrections !
http://leblogdumesnil.unblog.fr






Partager cet article

Repost 0

commentaires

Matthieu 09/12/2007 23:07

Merci Eric de ta visite et de ton sympathique commentaire!

Christian 09/12/2007 23:01

Bonsoir Eric,Un magnifique voyage spirituel et historique parfaitement bien illustré !Sur ce blog référencié, j'en ai 3 + 1 photoblog, tu pourras découvrir 2 reportages portant sur la cathédrale de Bayeux. D'autres suivront, encore 2 je pense.Amitiés en te soujaitant une bonne semaine,Christian