Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

28 novembre 2007 3 28 /11 /novembre /2007 22:01
louis-campos.JPG  Louis ( Luis ) Campos Gorriz naquit le 30 juin 1905, à Valence. A sept ans, il devint élève des Jésuites, dans leur Collège de Saint-Joseph, à Valence.

En 1921, il s' inscrivit à la faculté de Droit, de Lettres et de Philosophie. Etudiant, il mena une vie apostolique intense, et fit partie d' associations mariales et de l' Association des Propagandistes de l' Action Catholique... Cette association de laïcs avait été créée en 1909 par le Père Ayala, sj. Son premier président fut Angel Herrera.

Il obtint son diplôme en 1926, et en 1930 commença sa carrière d' avocat.
En 1933, il se maria avec Carmen de Arteche. Ils eurent une fille en1935. Le jeune ménage déménagea à Madrid, où Louis devint secrétaire général des Propagandistes de l' Action Catholique.

En 1936, il eut la douleur de perdre sa femme. Il revint dans sa province natale, mais parce que le climat politique était devenu dangereux pour les Catholiques, il s' installa à Torrente, bourgade plus calme. Il ne s' occupait pas de politique, dans ce qui allait devenir une guerre qui sera sanglante des deux côtés, et qui provoquera plus tard une répression de la part des vainqueurs franquistes.


Il fut assassiné le 28 novembre 1936 à Picadero de Paterna, son rosaire à la main. Les miliciens s' étaient bien assurés avant de le tuer qu' il avait été l' un des principaux organisateurs du Congrès de l' Action Catholique à Madrid, avant la guerre.

Il fut béatifié par Jean-Paul II en mars 2001, avec un groupe de Jésuites, dont il avait été l' élève autrefois.

Près d' une centaine de Propagandistes furent tués pendant la guerre civile, soit un sur quatre à Madrid et un sur six en Espagne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Danielle 29/11/2007 15:06

UN PTIT COUCOU! GROS BISOUS !