Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

19 novembre 2007 1 19 /11 /novembre /2007 04:04
Elisée Garcia Garcia naquit le 25 août 1907 à El Manzano, près de Salamanque. Il était le plus jeune de quatre fils. Son frère aîné, Etienne - Esteban en espagnol - entra chez les Salésiens de don Bosco en 1926, après son service militaire et quelques années passées à gagner sa vie comme tailleur, pour aider ses frères demeurés orphelins. Il devait mourir lui aussi martyr, à Malaga, le 24 septembre 1936.

Elisée voulut suivre l' exemple de son frère aîné. Il habita près d' Alicante à Campello, où il étudia comme aspirant chez les Salésiens ; mais à partir de 1931, la situation avait empiré en Espagne, pendant la période républicaine. Il eut lui-même des difficultés avec ses confrères; néanmoins, il fit son entrée chez les Salésiens de don Bosco en 1932, en tant que professeur coadjuteur, à Gérone.

Puis il fut envoyé à Saint-Vincent dels Horts, en Catalogne dans la province de Barcelone. Quand la guerre éclata, en juillet 1936, il ne voulut pas abandonner les garçons dont il avait la charge. Mais au bout de quelques jours, les religieux furent expulsés. Il partit lui aussi, puis retourna en ville au bout de quelques mois, pour rendre visite à Alexandre Planas. Ils furent tous les deux arrêtés. Leur passé récent d' éducateurs chez des religieux suffit à les faire fusiller le 19 novembre 1936.

--lis--e-garcia.jpg


Alexandre Planas Sauri naquit à Mataro le 31 octobre 1878. Il voulut se faire religieux chez les Salésiens ; mais il ne le put, car il était sourd.
Néanmoins, il passa toute sa vie à aider et à travailler pour les Salésiens. Ils furent sa véritable famille. Il vécut quarante ans parmi eux à Saint-Vincent dels Horts. Il était respecté et estimé. Sculpteur doué, il avait une grande culture et un profonde vie intérieure. Il resta au Collège, en attendant des jours meilleurs, pour garder les locaux ; mais la visite que lui rendit Elisée Garcia leur fut fatale. Ce fut le prétexte pour les condamner à mort.

alexandre-planas.jpg 
Ils furent béatifiés par Jean-Paul II en 2001.

Partager cet article

Repost 0

commentaires