Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

11 novembre 2007 7 11 /11 /novembre /2007 21:16
Aujourd' hui, nous nous souvenons de l' anniversaire de naissance d' un nouveau bienheureux espagnol, béatifié le 28 octobre de cette année.

Il naquit le 11 novembre 1899 à Hortezuela de Océn, près de Guadalajara. Il reçut donc le jour de son baptême, le lendemain, en l' église de Saint-Sébastien le nom de Martin, puisque ce saint est fêté le 11 novembre, jour de la naissance de Martin Laina.
Il fut confirmé en cette même paroisse, le 15 mai 1902. En 1919, il entra au séminaire de Sigüenza, puis il étudia la théologie à la Grégorienne à Rome. Il fut ordonné prêtre à Rome le 19 mars 1923, jour de la Saint-Joseph.

martin-laina.jpg

Il revint à Sigüenza pour devenir professeur de latin et chapelain des religieuses enseignantes ursulines. En janvier 1925 il fut nommé vicaire à la paroisse Saint-Pierre de Sigüenza. En 1927, ce jeune prêtre fut nommé chanoine.

Lorsque la république fut proclamée en 1931, il fut transféré à Madrid en tant que chapelain du monastère royal de l' Incarnation ; mais il demeura aussi chanoine de Sigüenza où il faisait de fréquents séjours, et se rendait notamment auprès de la Vierge de Océn, pour laquelle il avait une dévotion particulière.

Le monastère avait été fondé par Marguerite d' Autriche, épouse de Philippe III, au XVIIème siècle et abritait des religieuses augustines récollettes.

incarnation-de-madrid.jpg

Il habitait à Madrid au 128 de la rue Vélasquez. Il était profondément pieux et ses sermons émouvaient les fidèles. Il passait ses matinées au monastère dont il était le chapelain, et l' après-midi travaillait à la rédaction d' une revue religieuse.

incarnation-de-madrid-nef.jpg

Lorsque la guerre éclata en juillet 1936, il abandonna son domicile et se réfugia dans différents appartements d' amis sûrs. Le 15 août 1936, il déménagea avec deux autres religieux, dans un appartement de la rue Guzman el Bueno. 
Le 2 octobre, cinq individus firent irruption chez eux à la recherche de l' abbé Laina.

Il avait déjà pris la décision de s' offrir comme victime expiatoire pour le retour de l' Espagne à la paix, et pour le bien de l' Eglise du Christ. Il avait pris le temps dans ses différents refuges de se tourner vers les profondeurs de son âme.
Il avait déclaré auparavant à ses parents qui s 'inquiétaient de la persécution religieuse : " il serait bon que nous fussions sacrifiés, car ainsi nous serons appelés ses disciples. " Ils avaient envisagé avec lui de donner leur vie pour la Foi.

Son cadavre mutilé fut découvert aux abords de la cité universitaire de Madrid, le 3 octobre 1936. Il fut inhumé le 6 au cimetière de ND de la Almudena.

Lien ( en espagnol ) http://persecucionreligiosa.es

Partager cet article

Repost 0

commentaires