Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 20:30
Ses parents Berthold et Agnès, de la plus haute noblesse bavaroise, firent donner à leur fille Hedwige une éducation soignée chez les Bénédictines de Kitzingen, afin de lui préparer un mariage digne de sa naissance.
En effet, à seize ans, Hedwige épousa à Breslau ( aujourd' hui Wroclaw ) Henri le Barbu, l' héritier du Duc de Basse-Silésie. Quatre ans après, il succéda à son père, et Hedwide devint duchesse.
Depuis l' époque de Frédéric Barberousse ( mort en 1190 ), cette région polonaise demeurait dans l' orbite du Saint Empire Romain Germanique. Sa population était un mélange de Germains et de Slaves. 

Hedwige mit au monde six enfants : Boleslas, Conrad, Henri le Pieux,  Agnès, Sophie et Gertrude. Comme beaucoup de souveraines de cette époque, elle fut un soutien solide de son mari : elle portait assistance aux pauvres et faisait construire des églises et des couvents. Mais elle se distinguait d' elles par le fait qu' elle vivait elle-même en son particulier, c' est-à-dire dans son intimité, l' esprit de pauvreté.

hedwige.JPG
Son mari mourut en 1238 et son fils Henri le Pieux  lui succéda, mais celui-ci fut tué dans une attaque des Tatars ( Mongols ) en 1241, les autres enfants étant morts jeunes, ne lui restait que Gertrude.
Comme les religieux de son époque, elle accompagnait ses prières et ses dévotions de pratiques de mortification extrêmement rigoureuses. L' ennemi Tatar siégeait aux portes du Duché,  les temps étaient ceux des épidémies et des guerres ; mais malgré tout, la civilisation poursuivait son expansion et surtout des saints étaient continuellement appelés...

hedwige-de-sil--sie.JPG
Lorsqu' elle se retrouva seule, elle ne songea pas d' emblée à rejoindre un couvent, mais comme sa fille Gertrude, elle se tourna résolument vers les pauvres, " nos maîtres ". Elle fut en cela inspirée par les Ordres mendiants de son époque, qui étaient au début de leur histoire, et en particulier par les Franciscains, dont elle choisit parmi eux son confesseur.

trzebnica-vue.jpg
Elle entra finalement à l' Abbaye cistercienne de Trebnitz ( aujourd' hui Trzebnica, en Pologne ), qu' elle avait fondée de nombreuses années auparavant, et dont elle fut toujours la protectrice. Elle termina sa vie  terrestre dans la pénitence.



Les Silésiens, allemands ou polonais, s' accordèrent tout de suite pour la proclamer sainte.

Elle fut inscrite au nombre des saints par le Pape Clément IV en 1267.


hedwige-jadwiga.jpg
Le Allemands la vénèrent sous le nom d' Hedwig et les Polonais sous le nom de Jadwiga.

Partager cet article

Repost 0

commentaires