Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 03:34
garcia-pobo.jpg   Crescent ( Crescencio ) Garcia Pobo naquit dans le village de Celladas près de Teruel, en Espagne, le 5 avril 1903. Tôt orphelin de père, il fut élevé à l' école Saint-Nicolas-de-Bari, à Teruel, par des Pères capucins du Tiers-Ordre franciscain. Au fil de ses études, Crescent sentit l' appel du Seigneur à la vie religieuse.

le 15 septembre 1921, jour de la fête de ND des Douleurs, il prononça ses premiers voeux dans la branche du Tiers-Ordre franciscain, fondée par le vénérable Louis Amigo y Ferrer ( 1854-1934 )*, les Capucins de ND des Douleurs, et ses voeux perpétuels six ans après. L' année suivante, il reçut l' ordination sacerdotale des mains de son vénérable fondateur à Godella, près de Valence.

Il commença son ministère dans des maisons de redressement. Il avait comme modèle le Bon Pasteur, qui n' abandonne pas ses brebis. Il était de stature moyenne, le visage rond, plutôt corpulent. De caractère extraverti, il gardait sa jeunesse d' esprit. C' était un jeune homme joyeux ; mais, aussi plein d' humilité, il savait garder son intériorité :  Il était mortifié et bon religieux.

Esprit ordonné et méthodique, il se distinguait par un dévouement généreux. Il se sacrifiait personnellement pour la réinsertion de ces jeunes gens à problèmes, dont il avait la responsabilité, et s' efforçait de les remettre sur le droit chemin.

Aux premiers jours de la guerre civile, il revenait des Asturies, où se trouvait la Maison tutélaire, pour se rendre à la Maison de Carabanchel, dans les faubourgs de Madrid. Mais il dut la quitter à cause de la tourmente, et put trouver un refuge miséricordieux à la pension de Dona Pilar Torres à la Plaza del Angel à Madrid, où il se fit passer pour un étudiant en médecine.

Il fut découvert le 2 août 1936, et , n' ayant aucun papier, il fut détenu à la Direction générale de la Sécurité. Un ordre d' exécuter les détenus parvint le 2 octobre, il fut fusillé le lendemain...


Luis-Amigo.png



* Louis de Massamagrell était le nom de religion de José Maria Amigo y Ferrer; Capucin, et fondateur des Soeurs Tertiaires Capucines de la Sainte-Famille et des Frères Tertaires Capucins de ND des Douleurs. Il naquit à Massamagrell ( province de Valence ) en 1854. Dans sa jeunesse, il fut membre de diverses organisations charitables d' aides aux marginaux. En 1874, à presque vingt ans, il entra chez les Capucins de Bayonne, en France dans le département des Basses-Pyrénées ( aujourd' hui Pyrénées-Atlantiques ). En effet, la plupart des Congrégations avaient été expulsées d' Espagne, lorsque la Première République espagnole fut proclamée en 1873. Certaines l' avaient été déjà  au cours du XIXème siècle lors de la lutte entre Légitimistes et Carlistes.  
Louis de Massamagrell rentra en Espagne en 1877, dans un couvent d' Andalousie, deux ans après la chute de la République.  Les Congrégations avaient été à nouveau autorisées.
Il fut ordonné en 1879, dans la province de Santander, et commença son ministère à la prison de Dueso. Il avait un charisme certain auprès de la jeunesse abandonnée en prison. Il revint dans sa province natale en 1881. Plus tard il fut Custode et enfin Ministre provincial.
Il fonda en 1885, au sanctuaire de ND de Montiel, une nouvelle branche de Tertiaires Capucines, et en 1889, une nouvelle branche de Tertiaires Capucins, ces deux fondations orientées vers la réinsertion des jeunes délinquants ou marginaux.
En 1907, il devint évêque de Solsona ( en Catalogne ), et en 1913 fut nommé au siège de Segorbe ( province de Valence ).
Il mourut le 1er octobre 1934 à Godella, dans la Maison-mère de ses Capucins, où il est enterré. Il fut déclaré vénérable en 1992.
Les deux branches de sa famille religieuse comptent aujourd' hui 1300 religieux et religieuses dans différents pays.

Partager cet article

Repost 0

commentaires