Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 13:42
maria-antonina.jpg  La bienheureuse Marie-Antonine ( dans le siècle Marie-Anne Kratochwil ), religieuse professe de la Congrégation de Notre-Dame+, naquit dans l' Empire austro-hongrois à Ostrawa-Witkowice en Moravie ( devenue depuis 1918 Ostrava en République tchèque ) le 21 août 1881, de parents polonais, venus de Wegierska Gorka au Sud de la Silésie. 
Cette région de Moravie, outre sa minorité de langue allemande, comportait une importante minorité polonaise, au milieu d' une majorité de langue tchèque, ( celle-ci vivait surtout dans les campagnes ), et de minorités de Juifs dans les villes.

Elle fit ses études chez les Soeurs de Notre-Dame, en Silésie à Bielsko-Biala ( Bielitz-Biala en allemand ), puis elle devint enseignante à Karwin, ville de Moravie à majorité polonaise ( aujourd' hui Karvina en Tchéquie ). En 1910, elle entra au noviciat des Soeurs.

Elle fut envoyée en 1917 en Galicie orientale, à Lwow, ville polonaise de l' Empire autrichien ( Lemberg ), aujourd' hui en Ukraine. Elle y connut la fin de la première guerre mondiale et ses bouleversements, l' écroulement des Empires, et la naissance à quelques kilomètres de la Russie bolchévique.

Ce furent aussi des années, où la Pologne, qui avait été rayée de la carte en tant que pays souverain, renaissait de ses cendres. Elle dut lutter pour son indépendance, contre ses voisins, et même contre sa minorité ruthéno-ukrainienne. En 1925, Soeur Marie-Antonine fut envoyée à Tloumatch ( Tlumacz en polonais, ou Tovmach ), petite ville à l' Est, et à majorité ukrainienne. Elle y fonda une école primaire et un internat polonais. La Pologne reconstruisait ses fondations, même en implantant de nouvelles structures à l' Est. Soeur Marie-Antonine était de caractère pacifique et conciliatrice. Elle sut se faire aimer des deux communautés. En 1932, elle retourna à Lwow.

L' invasion soviétique en 1939 - parallèlement à celle des Allemands à l' Ouest - obligea les Soeurs à abandonner leurs écoles qui furent réquisitionnées par les forces occupantes. Elle se réfugia dans la petite bourgade de Mikuliczyn, où elle prit la tête de sa petite communauté. On se soucia peu des religieuses, on leur interdit de porter l' habit religieux et de tenir une école. Elles aidaient cependant les populations de leurs prières, mais aussi les malades et les réfugiés de leurs soins, de nourritures et au besoin de menus travaux. Soeur Marie-Antonine organisait des réunions de prières et portait discrètement assistance au clergé local.
Lorsque la région fut prise par les Allemands à l' été 1941, la situation se dégrada petit à petit. Elle fut arrêtée avec ses Soeurs par la Gestapo le 9 juin 1942, et incarcérée à Stanislawow, où elle fut torturée et mourut du typhus le 2 octobre 1942. 

Stanislawow fut rattaché après la guerre à la République socialiste soviétique d' Ukraine et unie à l' URSS. Elle a été renommée aujourd' hui Ivano-Frankiskv, et se situe en Ukraine occidentale.

stanislawow-katedra.jpg



Elle fut béatifiée par Jean-Paul II,  le 13 juin 1999, avec 107 autres martyrs polonais.

+ La Congrégation de Notre-Dame, congrégation enseignante, fut fondée par saint Pierre Fourier (1565-1640 ) dans les Vosges, et approuvée par le Pape Paul V en 1616. Saint Pierre Fourier fut canonisé par le Pape Léon XIII en 1899.

Partager cet article

Repost 0

commentaires