Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 17:49
 camille-constanzo.jpg  Camille Constanzo naquit dans la province de Reggio de Calabre à Bovalino en 1572. Il fit ses humanités et son droit à Naples et entra à vingt ans dans la Companie de Jésus. Il se destinait aux Missions d' Extrême-Orient. Il partit donc pour les Indes en 1602, puis pour la Chine. Il débarqua à Macao, possession portugaise, mais les Portugais refusèrent qu' il poursuivît son chemin. Il décida donc de rejoindre la Mission de Nagazaki, où il arriva le 17 août 1605. 

Il étudia pendant une année la langue japonais et les coutumes locales, puis commença son ministère dans la ville de Sakaï et ses environs. Il établit de solides bases chrétiennes, et lorsque commença la persécution de 1614, sur les 800 Japonais à qui il avait administré le sacrement de baptême, seulement trois ou quatre d' entre eux apostasièrent.

L' ordre d' expulsion des missionnaires le contrint à retourner à Macao, où il vécut pendant six ans. Il en profita pour étudier la loi de Bouddha, et en relever les contradictions, par rapport à la doctrine chrétienne. Il écrivit une quinzaine de traités et d' opuscules.
Ses supérieurs désiraient le garder en Chine, mais il préféra retourner au Japon. Il y revint en 1621, déguisé en soldat. Découvert sur le bateau du retour, le capitaine voulut le livrer aux autorités, mais sur l' intervention de deux convertis japonais, il put débarquer à l' archipel de Firando, où il reprit son apostolat.
Il recueillit de nouvelles conversions dans les îles environnantes.
Une Japonaise convertie de Izichuki, désirait qu' il rencontrât son mari, pour l' entretenir de la Foi, mais celui-ci le dénonça au gouverneur qui fit venir trois bateaux armés à sa recherche.
On retrouva le Père Constanzo sur l' île d' Oku le 24 avril 1622. Il fut condamné au bûcher, et emprisonné à Tabira.

Il subit le martyre le 15 septembre 1622, et prêcha jusqu' au dernier moment à la foule qui assistait au supplice.
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires