Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 21:41
bienheureux-hermann-stepien.jpg Karol (  Charles )  Stepien naquit à Lodz le 21 octobre 1910. Il entra au petit séminaire franciscain de Lwow à quatorze ans. Ensuite il entra au noviciat de Lagiewniki et prit en 1930 le nom de religion d' Hermann, lorsqu' il prononça ses voeux temporaires. Ensuite, il termina ses études secondaires et en 1933 entra au couvent franciscain des Frères Mineurs Conventuels de Cracovie.

Il émit ses voeux solennels le 27 juin 1934. Etudiant doué, il fut envoyé à Rome par ses supérieurs pour parfaire sa formation théologique à la Faculté de Saint-Bonaventure, où il demeura jusqu' à l' année universitaire 1938. Il eut ainsi l' occasion de voir la montée des périls en Occident de plus près, et la guerre larvée que menait le régime mussolinien contre l' Eglise.
Comme il avait été ordonné à l' été 1937, il fut envoyé en Pologne au couvent de Radomsko et reçut son doctorat de théologie en 1939 à Lwow. C' était un religieux d' avenir pour son Ordre et pour l' Eglise.
Il fut ensuite nommé à Vilnius, alors ville polonaise, qui fut occupée par l' armée soviétique. Ayant subi les persécutions communistes, il fut nommé ensuite à Iwieniec, lorsque la région fut occupée par les Allemands en 1941. Il rejoignit plus tard son jeune confrère le bienheureux Achille Puchada à Pierszaje, non loin de là...

Répondant à une insurrection, les Allemands prirent les deux prêtres en otage et les exécutèrent le 19 juillet 1943.

Il furent béatifiés pour leur fidélité à leur sacerdoce en 1999, n' ayant pas voulu abandonner leurs paroissiens, et pour leur sacrifice à l' image du Christ.

Partager cet article

Repost 0

commentaires