Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

9 juillet 2007 1 09 /07 /juillet /2007 21:14
  Né à Lodz le jour de la Toussaint 1906, il reçut comme nom de baptême celui de Jérôme ( Hieronim ). Il eut une éducation chrétienne exemplaire à la maison et à la paroisse de la Sainte-Croix. Il fit ses études à l' Académie militaire. 
En ces temps de construction après l' indépendance de la Pologne et après les guerres qui l' opposèrent à ses voisins, le pays dut en plus subir la récession économique des années 1930. 

Le jeune Jérôme Chojnacki ( prononcer Khoïnatski ) travaillait comme fonctionnaire des postes à Varsovie, et il s' engagea dans l' Action Catholique sur les conseil d' un oncle prêtre, car il avait lui-même du mal à trouver sa place dans une société en pleins changements. Son oncle l' avait rapproché de la pratique religieuse, qu' il avait délaissée. 
Sa faible constitution physique et ses problèmes de santé ( il avait dû lutter contre l' alcoolisme ) l' incitèrent à s' occuper de plus faibles que lui. Il avait trouvé sa vocation. Il participa à un programme social de lutte contre l' alcoolisme et en même temps entra dans le Tiers-Ordre franciscain. Il fréquentait la paroisse des capucins de Varsovie. Sa douceur et son esprit pacifique le distinguèrent.

Finalement en 1933, il prit l' habit des capucins au couvent de Nowe Miasto sous le nom de Frère Fidèle. En 1934, il partit étudier la philosophie à Zakroczym où il obtint de ses supérieurs la permission de créer un cercle d' études pour les séminaristes. Il continuait ses programmes d' aides aux alcooliques. En 1937 il obtint son doctorat de philosophie et prononça ses voeux perpétuels. Il partit pour le couvent de Lublin étudier la philosophie. A son oncle, l' Abbé Sprusinski, il se confiait dans des lettres de ses difficultés d' étudier...

Il était en troisième année de théologie, lorsque la seconde guerre mondiale éclata. Il fut arrêté à Lublin, le 25 janvier 1940, et transféré en juin au camp de travail de Sachsenhausen, camp particulièrement déshumanisant. Il perdit son légendaire optimisme...Il fut ensuite déporté quelques mois plus tard à Dachau. A l' été 1942, souffrant de maladie pulmonaire, il fut transféré au camp des invalides, où il mourut d' épuisement le 9 juillet 1942. Il avait dit à ses compagnons, alors qu' on l' y menait : " Loué soit Jésus-Christ, au-revoir au Ciel ! "

Il fut béatifié en juin 1999 par Jean-Paul II à Varsovie. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires