Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

4 juillet 2007 3 04 /07 /juillet /2007 22:05
Piergiorgio ( Pierre-Georges ) Frassati naquit en 1901 à Turin dans une famille de la bourgeoisie aisée : son père Alfredo était un journaliste reconnu et sa mère Adélaïde - née Ametis - une artiste peintre renommée. Il avait une soeur cadette Luciana née en 1902. Il eut une enfance sereine et fut élevé chez les salésiens. Il ne fut jamais un fort en thème.

piergiorgio-frassati-bienheureux.jpg

Son père dirigeait alors le célèbre journal " la Stampa " .Turin s' enrichissait grâce à une industrialisation de plus en plus importante, mais en même temps se trouvait confrontée à de nouveaux problèmes sociaux et à une relative déchristianisation.
Le jeune homme, confronté à la pauvreté ouvrière, s' inscrivit  aux conférences de Saint-Vincent de Paul, tandis que sa vocation de jeune chrétien s' affirmait. Il avait un caractère gai et son dynamisme lui attirait beaucoup d' amis. Il aimait les baignades, les sports d' hiver et le sport en général.

Pendant l' année scolaire 1917-1918, il suivit les cours du lycée des Jésuites et améliora son niveau. il découvrit la puissance de la langue latine.
Il découvrit aussi la communion fréquente et s' inscrivit dans plusieurs associations religieuses. Il approfondit sa formation spirituelle, nourri des lectures de saint Paul et de saint Augustin, et trouva un soutien dans la dévotion mariale. L' adolescent devenait un jeune homme qui tirait sa force de la Foi, et sa douceur de la Charité. 

frassati.jpg

Au moment de la Marche sur Rome de 1922 de Mussolini, il comprit qu' une génération devait se former pour ne pas tomber dans l' illusion d' une nouvelle société qui avait la détermination de brider l' Eglise et de reléguer le christianisme dans les oubliettes d' une italianité fasciste et prétendument moderne.

Il décida de s' inscrire à l' Ecole Polytechnique de Turin pour devenir ingénieur des mines, et parallèlement continua de plus belle ses activités au sein d' assocations catholiques. Il voulait avec ses amis faire partie d' une élite chrétienne consciente de ses responsabilités civiles, économiques, politiques et religieuses dans une société menaçante.

En 1923 il rencontra Laura Idalgo une jeune fille catholique d' un milieu moins distingué que le sien, et il dut subir la désapprobation de ses parents, et ses premiers chagrins...
Il gardait une pureté joyeuse, basée sur l' Eucharistie et le rosaire, et aussi l' amitié d' un groupe fidèle de jeunes de son âge.
 Il continuait ses activités à la Conférence Saint-Vincent de Paul et communiait quotidiennement.
Sa soeur se maria en 1925, et le climat familial se détériora : son père semblait se détacher de son épouse. Pour se rapprocher de son père le jeune Piergiorgio décida de collaborer à la " Stampa ".

Sa conversion devenait de plus en plus profonde, cette année-là fut celle d' un union de plus en plus intime et discrète au Seigneur Jésus.
 
Il mourut le 4 juillet 1925 d' une polyomélithe fulgurante.

Qui était-il ?

piergiorgio-frassati.jpg

Un jeune homme serein et  fort dans la Foi, conscient de ses reponsabilités et toujours confiant dans la Providence. 
Il aimait les excursions en montagne, et disaient à ses amis : TOUJOURS  PLUS  HAUT ! 
Cette devise résume sa courte vie, celle d' un jeune homme au coeur simple dont beaucoup découvrirent seulement après sa mort la profondeur de ses témoignages écrits et la discrétion de sa vie de charité, adaptée à son époque.

Il fut béatifié par Jean-Paul II le 20 mai 1990, et depuis cette date le jeune bienheureux est de plus en plus connu et aimé aux quatre coins du monde...

Partager cet article

Repost 0

commentaires