Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 19:30
Le fait d' être mère d' un magistrat municipal de Dublin ne fut pas pour Marguerite  ( Margaret )  Ball, née Bermingham, motif d' orgueil, mais plutôt source de souffrances, et certainement la cause de sa mort, comme martyre de l' Eglise.
blessed-margaret-ball.jpg
Le contexte historique se déroule dans une époque troublée par le schisme anglican, déclenché par Henri VIII qui se fit proclamer chef de l' Eglise d' Angleterre par l' Acte de Suprématie. L' Irlande fit de même en 1536 et le Parlement de Dublin ainsi exposa l' Eglise catholique à la persécution...

Marguerite avait à l' époque vingt ans, étant née en 1515 d' une ancienne famille de l' île, et épouse de Barthélémy Ball depuis l' âge de seize ans. La famille était profondément catholique et jouissait d' une position aisée dans la société irlandaise. Barthélémy Ball, riche marchand, devint maire de Dublin en 1553-1554. Dans leur demeure, les Ball avait une chapelle privée avec un chapelain et Marguerite s' occupait d' une école catholique qu' elle patronnait.

Devenue veuve en 1568, Marguerite, qui offrait l' hospitalité à de nombreux prêtres et religieux, n' eut plus le soutien de son mari, alors que la situation politique devenait risquée pour les Catholiques.
 En 1570 la  reine Elisabeth Ière fut excommuniée, tandis qu' une féroce persécution s' abattait sur les Catholiques anglais, et aussi sur les Irlandais.
Vers la fin de la décennie, Marguerite Ball fut arrêtée sous le prétexte d' avoir fait célébrer une messe chez elle, puis elle fut relâchée sous caution.

Entretemps, l' un de ses fils, Walter, pétri d' ambitions, décida de briguer le conseil municipal de Dublin. Pour cela il devait renoncer à sa foi et reconnaître la reine d' Angleterre comme chef suprême de l' Eglise d' Angleterre et de l' Eglise d' Irlande. C' est ce qu' il fit. Sa mère essaya de l' en dissuader, mais il ne renonça pas à ses ambitions. Au contraire, il vit en sa mère, l' obstacle majeur à la réussite de sa carrière politique.

Peu après sa nomination comme maire, il fit arrêter sa mère, sous l' accusation d' avoir accueilli chez elle un prêtre persécuté. A près de 70 ans, la bienheureuse Marguerite Ball fut promenée sur un chariot découvert à travers toute la ville de Dublin et exposée aux railleries populaires. Elle fut emprisonnée plusieurs années dans une prison insalubre avec seize autres martyrs de la Foi et y termina ses jours en 1584, ayant refusé d' abjurer.

Elle fut béatifiée par Jean-Paul II le 27 septembre 1992.

Partager cet article

Repost 0

commentaires