Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  •   le blog ut-pupillam-oculi par : Eric
  • : Je me propose de partager quelques réflexions, et de voyager avec vous dans l' univers spirituel de personnalités d' exception. Vous pouvez me laissez vos commentaires, afin que je puisse corriger les articles si nécessaire.
  • Contact

Recherche

20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 17:07
Un article du 18 mai 2007 du journal " le Figaro "  de Sophie de Ravinel lève le voile sur le péril de nos églises de campagne. Une église sur cinq est menacée !
pp-crown1.jpg

Un petit village avec son clocher...Serait-ce une image qui dérange ? Oui si l' on lit les chiffres du nouvel observatoire du patrimoine religieux, organisme dont s' occupe Mme Béatrice de Andia. Selon un rapport, sur 15 000 églises protégées, on souhaiterait en démolir 2 800...Ne parlons pas des églises non protégées...
 
Pour cela la procédure est très simple : fermer l' église pendant quelques années, prétextant le manque de fidèles ( que font nos " rurbains " ? ) ou bien le risque de cambriolage et ensuite, à cause de son piteux état, déclarer son insalubrité ou sa dangerosité...Et le tour est joué :  le conseil municipal n' a plus qu' à ordonner la démolition...

Souvenirs de mariages, d' enterrements, d' événements familiaux; etc...envolés...A quoi bon cette mémoire gênante !

C' est ainsi qu' en août 2006 fut démolie l' église de Saint-Georges-des-Gondes en Vendée dans une quasi indifférence générale. De nombreuses églises ou chapelles, principalement du XIXème siècle, mais pas seulement, sont  démolies ou proposées à la démolition dans la région  -  déconstruites -  selon un euphémisme provocateur tant il est mensonger. 
On propose bien sûr de remplacer l' église par une salle polyvalente, peut-être bientôt multiculte avant de devenir centre culturel, au clergé local. Mais vieillissant et baillonné par le conformisme technocratique, celui-ci réagit peu, honteux de ces vestiges d' une Vendée jadis chrétienne et anti-républicaine ( ne fut-elle pas terre de ces massacres que Marianne souhaiterait oublier ? ).

L' acharnement contre l' architecture religieuse du XIXème siècle se poursuit donc, car beaucoup de ces édifices ne sont pas classés.
De plus comme dit l' article à propos de cette église démolie : " le clergé affectataire des lieux n' a pas bronché " !
--glise-d--molition.jpg


Pire  : un technocrate ecclésiatique chargé dans le diocèse d' Angers de la culture décrète : " il faudrait accepter de les détruire et de construire à la place des édifices mieux adaptés aux besoins d' aujourd' hui...." 
Lâcheté supplémentaire qu' on déguise sentencieusement en réalisme mondain...

Quels besoins ? On les connaît bien les besoins de l' esprit du  " monde "...Toujours les mêmes !

Ce sont les mêmes arguments qu' on utilisait autrefois dans les années 1920 en Union soviétique pour demander aux conseils ( soviets ) de villages, villes et bourgs de démolir leurs églises !  

Paradoxe :  la Russie reconstruit ses églises aujourd' hui  pour rendre justice à la multitude de ses martyrs de l' époque marxiste et de son athéisme meurtrier. 

 Nos Occidentaux sont-ils donc trop gâtés, au sens d' un fruit mûr qui tombe de l' arbre ?...Et qui va donc le ramasser ce fruit ?

Redonnons courage à nos prêtres !

Liens  :      http://clochers.org
http://40000clochers.com  
http://www.uepa.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires